Browsing Category

MAMAN ET COUREUSE

    MAMAN ET COUREUSE TRAINING TRIATHLON

    De la régularité

    Ca y est, la saison a commencé. J’ai envoyé mes papiers pour ma nouvelle licence (que j’attends avec impatience) de triathlon donc cette année, mais l’entraînement de course a repris (il n’a jamais vraiment arrêté de toutes façons, on a un coach un brin motivé, même pendant les vacances).

    En analysant mes saisons précédentes, je me rends compte que j’ai un GROS problème (enfin j’en ai plein mais celui-là en est un balèse): la régularité.

    Normalement, chaque semaine je suis censée courir en club le lundi (fractionné court), nager le mardi (cours, ou 35mn de nage avec accessoires), nager le mercredi (1h d’endurance) et courir en endurance fondamentale (1 heure), ne rien faire le jeudi, courir au club le vendredi (fractionné long) et grosse sortie de vélo le dimanche. Ajouté à ça que j’essaie d’aller travailler une fois par semaine en vélo (26km avec une côte).

    Mais voilà, pas beaucoup de semaines où j’ai pu respecter cet (ambitieux certes) programme dans son intégralité. Dans 9 cas sur 10, ce n’est pas dû à de mauvaises excuses ou à un manque de volonté (en général, j’aime ça donc #noexcuses) mais il y a toujours un bug quelque part:  rendez-vous pédiatre à 19h, réunion sur le créneau du midi, réunion parent-prof après le boulot…. pas facile de garder le cap avec un job et deux loustics, même si l’Homme aide beaucoup.

    Dans une semaine je partirai à l’étranger: d’abord le week-end pour les 40 ans d’une de mes meilleures amies (cool) et ensuite avec le boulot à l’autre bout du monde. Et paf, c’est tout une semaine d’entraînement qui s’envole. Sans compter le décalage horaire de 9 heures au retour.

    Je vais bien essayer de caser une petite séance de nat’ ou de running, même sur tapis, mais ça reste loin d’une vraie semaine d’entraînement.

    Les conséquences ? des performances en dents de scie. Pour le triathlon, j’étais bien entraînée et au top donc je fais mieux que ce que je souhaite, pour le semi, c’était la cata. Et c’est comme ça toute l’année.

    entraînement course à pied

    Que c’est chouette de s’entraîner !

    Deuxième effet kiss cool: des blessures plus fréquentes. C’est bien connu, rien de pire pour réactiver un TFL qu’une activité peu régulière. Et selon les semaines je peux courir 5 ou 40 km…En plus, il n’est pas rare que je m’entraîne maintenant deux fois par jour (on en reparlera) du coup, mon corps n’y comprend plus rien.

    La solution ? Une organisation sans faille. De la proactivité pour prévoir que le jour où j’ai un surcroît de boulot, je dois emmener mes affaires de running pour revenir en courant. De la flexibilité pour essayer de caser une piscine le matin tôt si je ne peux pas plus tard dans la journée.

    Cette année, l’emploi du temps va à nouveau être chamboulé par mon entrée en club de tri. J’aurai maintenant piscine le mardi soir et le samedi matin… à moi de trouver le rythme idéal, que je peux garder le plus souvent possible sans aliéner ma vie professionnelle ou familiale et en harmonie avec le planning de l’Homme (qui garde les enfants les lundi et vendredi soirs déjà tout de même !).
    Surtout que si je veux préparer un half, il va me falloir caser plus de vélo. Un vrai casse tête.

    Et vous, vous vous organisez comment pour faire du sport régulièrement ?

  • Screen Shot 2015-11-08 at 23.57.57
    LIFESTYLE MAMAN ET COUREUSE

    Du sport et des enfants

    Même si je ne me reconnais pas quand quelqu’un me décrit comme une « sportive », force est de reconnaitre que la maison fonctionne au rythme de nos entraînements. Au début, c’était un déchirement pour…