LIFESTYLE MAMAN ET COUREUSE SANTE

Le retour de la vraie vie

Amie lectrice, tu dois reconnaitre que ça fait longtemps que je ne t’ai pas fait un trip:

« Atteeeeends, tu fais pas 8 heures de sport par semaine avec 3 enfants en bas âge? Mais enfin, comment se-faisse, moi j’en fais 15 (au bas mot) et même pas mal... »

Bon ben là en ce moment, tu remarqueras que je la ramène moins.

Screen Shot 2015-10-21 at 22.07.40

Parce que parfois, tu as une vraie vie et elle te rappelle cruellement que tu as une vraie vie et que ce n’est pas QUE le running.

Par exemple, quand ton fils choisit la veille de ton départ à Londres (pour raisons professionnelles hein Londres, pas pour rigoler) pour déclarer la varicelle. Et que c’est aussi la semaine de son anniversaire. Celle où tu avais prévu d’inviter 8 petits garçons.
Et que c’est la même semaine que choisit l’école de ta fille pour décider que finalement, le CP ça va pas l’amuser longtemps, tiens si on la mettait au CE1 dans deux semaines ?

Du coup, ben tu gères (avec ton mari adoré il va de soi). Et bizarrement, tu fais passer tes enfants et ton boulot avant tes entrainements.

Quand la semaine suivante, de retour de Londres, tu constates avec joie que les boutons de ton fils commencent à partir un par un, que ta fille survivra au changement de classe (enfin, si tu cèdes à son chantage pour avoir un Tann’s), et que tu n’es même pas trop à la bourre sur ton boulot, tu te dis: il est temps de se reprendre en main.

Lundi midi, direction la piscine.

Fermée pendant 15 jours pour vidange la piscine (c’est vrai, pendant les vacances scolaires la fermeture, c’est beaucoup plus drôle).  Le monde se ligue contre moi.

Bizarrement, j’avais occulté le sens profond du dernier sms de ma prof qui me disait « on se retrouve APRES les vacances ».

Tu l’as donc compris, je ne suis pas dans une phase dingue d’entrainement. J’ai dû courir grosso modo deux fois en deux semaines.

Et du coup:

1/ je suis insupportable
Si, si, une vraie droguée. Sans mon shoot de sport je suis déprimée, négative, pas dans mes pompes.

2/ je comprends les gens qui n’arrivent pas à se motiver
Alors qu’au quotidien,  lacer ses baskets, même à 19 heures, même de nuit, même dans le froid n’a jamais été un problème pour moi, je me suis surprise à zapper la séance du week-end pour rester au chaud avec ma famille. Et seulement après deux semaines sans sport (enfin disons à deux heures de sport).

Screen Shot 2015-10-21 at 22.31.59

3/ je compense à fond et je me blesse
Résultat, le peu de fois où je peux courir, je cavale comme une malade, je reviens chez moi en transe, trop heureuse d’avoir eu ma dose. Avec deux genoux comme des patates, et de l’aponévrosite en prime.

Mon plan d’attaque pour combattre l’hibernation qui me guette ?

-s’acheter des nouvelles fringues: c’est fait,  j’ai fait chauffer la CB chez Sweaty Betty

-se trouver de nouveaux objectifs: je vais courir une nouvelle fois la Corrida d’Issy les Moulineaux en décembre et tenter de faire sauter les 42 secondes qui me retiennent au dessus de la barre des 50mn

-se soigner: rebilan ostéo/kiné/podologue entamé.

A la rentrée des vacances, je n’aurai plus d’excuses pour ne pas m’y remettre sérieusement.
Et vous, une légère envie de lever le pied après une saison mouvementée aussi ?

You Might Also Like

5 Comments

  • Reply
    Ma fine bouche
    25 octobre 2015 at 19 h 35 min

    J’ai eu un petit coup de mou en début de saison et cela s’est ressenti sur ma santé et mes performances. Alors, même si je continuas à m’entraîner en boxe et en course à pied, j’ai diminué la quantité hebdomadaire.

    Mais comme tu dis je me rends compte de quelque chose, moins j’en fais, moins j’ai envie d’en faire !

  • Reply
    Violette in Paris
    26 octobre 2015 at 20 h 08 min

    Olala comme ton post me rassure, gros coup de mou ses dernières semaines égalemment et pourtant j’ai fine tunné l’équipement avec une veste rose coupe vent spéciale automne – rose tonique – histoire de me motiver ! Allez en Novembre on ré-attaque de plus belle 😉

    • Reply
      elise
      1 novembre 2015 at 22 h 15 min

      oui c’est dur Violette mais si on s’accroche, on passera l’hiver. C’est pour ça qu’il faut se mettre des objectifs…vite.

      • Reply
        Violette in Paris
        2 novembre 2015 at 20 h 50 min

        Justement quelle est ta prochaine course en ligne de mire ?

        • Reply
          elise
          5 novembre 2015 at 13 h 21 min

          Violette, je me suis inscrite à la Corrida d’Issy les Moulineaux, comme l’an dernier. Je vais essayer de faire plusieurs 10Km cette année. Et toi ?

    Leave a Reply