Browsing Tag

enfants

    LIFESTYLE MAMAN ET COUREUSE

    Du sport et des enfants

    Même si je ne me reconnais pas quand quelqu’un me décrit comme une « sportive », force est de reconnaitre que la maison fonctionne au rythme de nos entraînements.

    Au début, c’était un déchirement pour moi de voir les petits s’accrocher à mes jambes pour me demander de rester avec eux le soir (3 fois par semaine hein, pas tous les soirs).

    Aujourd’hui, non seulement ils ont pris le pli (ça leur arrive encore de vouloir que je reste mais plus rarement) mais en plus, je suis heureuse qu’ils grandissent dans une ambiance sportive.

    Sans vouloir en faire des champions, j’aime qu’ils trouvent normal de nous voir chausser des baskets le soir en semaine, nous lever tôt pour aller courir ou faire du vélo le week-end. J’aime aussi qu’ils nous accompagnent sur les courses pour encourager papa ou maman (et pas seulement papa hein). Voire qu’ils finissent les courses avec nous comme pour la SaintéLyon avec leur père (ça c’est possible que sur des grandes distances, bien sûr).

    Et encore plus qu’ils prennent plaisir à encourager les copains du club.

    Screen Shot 2015-11-09 at 00.00.33

    Du coup, ils comprennent par la même occasion deux trois valeurs clés. Oui, maman est déçue et pleure après sa course mais ce n’est pas grave. Elle va recommencer et fera mieux la prochaine fois.

    Non, on ne gagne pas (enfin, pas dans notre famille) mais ce n’est pas là le but. Nous aimons nous dépenser, nous dépasser. D’ailleurs, oui, cette course a été dure mais tu vois, papa l’a finie quand même.

    Et non, on ne renonce pas parce qu’il pleut ou qu’on est mieux sous la couette.

    J’aime qu’ils ne soient pas devant la télé (limitée chez nous à une heure et demie le samedi pour laisser les parents grasse-mater tranquille). Même pour des enfants de 6 ans, j’ai compris que la télé joue un grand rôle dans la cours de récré donc autant qu’ils connaissent deux-trois trucs quand même. J’aime  qu’ils n’aient pas de tablette sous le nez mais qu’en revanche ils soient toujours partants pour du vélo, du foot ou une piscine.

    Alors, certes, vous allez me dire ce sont des enfants, c’est normal qu’ils aiment se dépenser. Rien d’incroyable à cela et je ne prétends pas vous apprendre quoi que ce soit.

    Cela dit, j’attache presque plus d’importance à leur développement sportif qu’à leur performances scolaires. Je voudrais qu’ils partent dans la vie en sachant bien nager, faire du vélo et bien skier. Des compétences indispensables pour leur future vie d’adolescent puis d’adulte à mon sens.

    Si en plus ils savent faire du tennis/monter à cheval et danser pour ma fille (je mettrais volontiers mon fils à la danse aussi mais j’avoue une réticence du côté paternel), c’est encore mieux.

    Et oui, je sais bien qu’il ne faut pas surcharger leur emploi du temps ni leur faire faire trop de choses. Mais comme les enfants des écoles publiques terminent les cours à 15h30 deux fois par semaine (merci à cette fabuleuse réforme qui transforme l’après-midi en garderie), je préfère qu’ils fassent du sport plutôt que des ateliers (NB j’ai testé l’atelier « musique », ma fille a passé l’année à dessiner des instruments, idem pour « cuisine » ah ça, c’est sûr elle connait par coeur la pyramide alimentaire maintenant…)

    Screen Shot 2015-11-08 at 23.57.36Du coup, on tourne avec natation, danse et gym pour la grande. Judo deux fois par semaine pour le frangin.

    Et on valorise les progrès de chacun et les efforts consentis.
    Pas facile de se lever le dimanche matin pour le judo, ou de zapper des anniversaires pour aller danser au Conservatoire. En revanche, quelle joie quand arrive le spectacle de fin d’année ou que l’on sait enfin nager seul.

    Bien sûr, ça demande un investissement de notre part. Financier (même si, à Paris, il est possible de faire du sport selon ses ressources et que les baskets Décathlon, c’est très bien aussi). Un investissement en temps et en énergie. Pas facile non plus pour les parents de passer les week-ends à emmener les petits à un cours ou un autre.

    Mais je pense que le jeu en vaut la chandelle.
    Et vous les parents, un avis sur la question ?