Browsing Tag

PUC

    LIFESTYLE TRAINING

    Un club pour la vie

    Il y a un mois, j’ai reçu pour la 3ème année consécutive ma licence FFA.

    Screen Shot 2015-10-10 at 20.52.28Certaines d’entre vous m’ont demandé comment j’avais fait la démarche de m’inscrire en club.

    Je le raconte , et j’en parle aussi . Pour vous donner une idée à la course de Nike de 2013 je mettais 1h01 pour faire 10km. Je mets 50.43 mn deux ans plus tard.

    Essaie de gagner 10mn seul(e) en deux ans et on en reparle (sauf si tu es vraiment trèèèès lent(e) au départ). Le club est donc indispensable à une progression rapide sans trop mettre sa santé en danger.

    Comment je m’organise ? Mon club propose trois entrainements par semaine, de 19h/19h15 à 21h. Le principe est que chacun y va quand il veut/peut.

    En pratique, à part en période de prépa marathon, je n’y vais pas tout le temps trois fois par semaine mais plutôt deux (rappel: j’ai aussi piscine/vélo/boulot et monstroplantes à la maison). C’est pareil pour la plupart des autres d’ailleurs.

    Ca se passe comment au juste ? Une séance commence forcément par 20mn de footing. Puis nous faisons du renforcement (on se porte les uns les autres, on fait des exercices de proprioception, des cuisses, des fessiers etc) et des gammes (tu sais, les bons vieux talons-fesses, montée de genoux, jambes tendues).

    ENFIN seulement, la séance commence : VMA courte le lundi (30/30, pyramides , 30/45 etc), VMA longue le vendredi (du fractionné de plusieurs minutes) et endurance fondamentale le mercredi.

    C’est d’ailleurs amusant puisque les nouveaux hallucinent un peu d’entendre le coach dire  au bout d’une heure bien intense:  « bon, on va commencer la séance« .

    La séance proprement dite dure environ une demi-heure, bien intense aussi.

    Après la séance, c’est abdos-gainage et/ou étirements.

    Chaque entrainement est unique. Nous ne faisons jamais deux fois les mêmes exos, les mêmes longueurs de session. Ca tient essentiellement à notre coach qui varie les propositions.

    Un club c’est aussi des gens avec qui faire les courses, ou qui viennent vous soutenir quand vous en faites. Ca veut dire un soutien moral les soirs où vraiment vous n’avez pas envie de vous « rentrer dedans ».

    Screen Shot 2015-10-10 at 20.48.25

    Qui est en club ? 

    Chez moi, ce sont des gens de 21 à… plus de 50 ans. Etudiants, jeunes travailleurs, vieux travailleurs comme moi, infirmière, traductrice, architecte d’intérieur, chercheur, juriste, tous issus d’horizons différents.

    Souvent des gens qui ont fait de l’athlé dans leur prime jeunesse. Du coup, le noyau dur du groupe est fort. Je le disais , les filles mettent en gros 40 à 45mn au 10km. Beaucoup sont marathoniens voire ultratraileurs. Certains sont qualifiés aux championnats de France sur une distance donnée.

    Je suis donc clairement un de leurs maillons faibles.
    Comment je le vis ? Bien, merci.

    Disons que je force un peu sur le footing -qui n’est JAMAIS à mon rythme de footing- pour papoter avec les copines. Pour la séance, je suis en général un ou deux tours à la traine par rapport aux autres donc rien de bien grave -c’est plus chaud en montagne– ce qui me vaut un surcroit d’encouragements bienvenus.

    Si je vous le recommande ? Chaudement.
    Courir en club  a changé ma perspective sur ce sport, mes performances aussi et m’a permis de rencontrer des gens formidables et très différents de mes cercles habituels (ahhh se retrouver à 38 ans dans des soirées de jeun’s de 26, le bonheur).

    Il y a toujours un club près de chez vous, et la plupart acceptent tous les niveaux. Alors, prêts à essayer cette année ?