Monthly Archives

novembre 2015

    COURSES TRAINING TRIATHLON

    Quelle course pour quel niveau ?

    Il vient un jour où le runner du dimanche (ou la runneuse) a envie de se frotter à un truc de dingue: la course.
    Oui, il parait que c’est top, tous les copains en font et reviennent exténués mais RA-VIS avec leur médaille autour du cou.

    Alors oui mais quelle course ?
    Petit guide pour ne pas se planter.

    Tu es débutant(e):

    -tu cours une fois par semaine le week-end (et encore, pas tous les week-ends)
    -tu ne regardes pas ton chrono quand tu cours  (= tu ne connais pas ta vitesse)
    -tu n’as jamais couru plus d’une heure

    MAIS

    -tu cours 30 voire 40mn d’affilée sans manquer de suffoquer.
    -tu as une bonne condition physique (check-up fait récemment, pas de blessure, tu n’es pas en reprise d’activité physique depuis moins de 6 mois, tu as moins de 80 ans)

    –> tu peux faire un 10Km.

    Si tu es une fille et que tu veux une ambiance de filles (je ne sais pas trop pourquoi à bien y réfléchir mais soit) je te propose Odysséa.
    Mais c’est en octobre.

    Sinon, tu as plein de « 10km » de ton arrondissement à Paris (enfin, quand ils ne sont pas annulés) qui sont très bien pour commencer. Les 10k de Nike sont sympa aussi.
    Et plein de 10K partout en France aussi. Bref, tu n’as aucune excuse.

    Il va juste falloir courir un peu plus régulièrement pendant 6 semaines, essayer peut être de « tenir » 50mn une fois ou deux, histoire d’arriver à l’aise le jour J.

    Tu cours déjà régulièrement:

    -tu cours une fois par semaine de façon sûre, parfois deux.
    -tu cours depuis plus de 6 mois
    -tu as déjà couru plus d’une heure d’affilée (sans mourir à la fin)
    -tu as déjà participé à une course
    cherry on the cake: tu cours 10km en une heure plus ou moins (pas une heure et demie quoi).

    –> tu peux te lancer sur un semi

    Bon, qu’on soit clair: il va falloir s’y mettre.
    Courir a minima deux fois/semaine c’est mieux, on va pas se le cacher. Se mettre aux fractionnés aussi. Et aux sorties longues.

    Parce que si c’est pour faire ton semi en trois heures, je vois pas bien l’intérêt.
    Un footing de 21km, c’est un peu boring.
    Mais sinon, avec un petit peu d’entrainement, ça se fait assez facilement.

    Tu veux passer la vitesse supérieure: 

    – tu cours a minima trois fois par semaine depuis plus d’un an
    – tu cours quoi qu’il arrive (vent, neige, pluie, mauvaise humeur).
    -tu aimes les fractionnés ET les burpees ET les squats
    -courir seul(e) longtemps ne t’effraie pas
    -tu lis trop de blogs et de magazines de running

    Si en plus tu mets moins d’une heure aux 10k et que tu as déjà fait quelques semis, tu es mûr(e) pour le marathon.

    Screen Shot 2015-11-25 at 22.24.42tu as aussi les exercices de chaise pour préparer le marathon… chez nous y en a qui tiennent 6 minutes.

    MAIS (ya toujours un mais…)

    si j’étais toi… je te conseillerais de :

    -vérifier que tes proches (compagnon/mari/femme/enfants/poisson rouge) sont derrière toi et appuient cette décision. Rien de pire que de s’entrainer pour un marathon quand en plus on doit se coltiner le mari ou la femme qui ne comprend pas « pourquoi tu pars encore courir trois heures un dimanche matin« .

    -t’assurer que tu pourras t’entrainer 4 FOIS par semaine. Et oui, 3 perso, je trouve ça light. Et c’est une fille qui a pleuré du km 30 au 42ème sur son premier marathon qui te dit ça (alors que je m’entrainais 4 fois/semaine), alors, vois-tu, tu peux me croire.

    4 séance chaque semaine, c’est pas du luxe. Pendant 3 mois (10 ou 12 semaines disons).

    -t’assurer que ça va pas bloquer au taf. Genre qu’ils vont pas t’envoyer en business trip en Inde 8 jours avant (=bide en vrac le jour J). Ou au Texas dans une ambiance de fête le mois précédent.

    -t’assure que tu fais ça pour toi. Pas pour frimer devant Jeanine de la compta ou parce que tu as l’impression que TOUT LE MONDE a déjà fait un marathon. Il faut en avoir assez envie pour pouvoir tenir la distance. Et crois-moi, si tu zappes ta séance chaque fois que tu as moyen envie, tu les tiendras pas tes 42 bornes sans marcher.

    Tu veux te lancer sur un trail. 

    -parce que c’est à la mode
    -parce que tu cours déjà plein de courses et que tu en as marre des « parisiennes » (oui le Marseille-Cassis et autres courses mythiques françaises comptent dans les « parisiennes », c’est comme ça)
    -parce que la nature et toi c’est WOW…
    -parce que tu veux une chance de mettre ton beau short Salomon

    –> et bien méfie-toi.

    Screen Shot 2015-11-25 at 22.22.02

    Déjà, évite de te lancer cash sur un trail blanc comme moi.
    Et saches qu’un trail de 20km n’EGALE PAS un semi. Ya un truc de dingue qui s’appelle le dénivelé (souvent discrètement présenté avec le signe D+) et qui te rajoute des kilomètres au compteur sans même que tu t’en rendes compte. Et quand bien même tu n’aurais que 200D+, le terrain peut être technique et te bousiller vite fait quadri/mollets and co.

    Donc si tu fais des semi habituellement, tu partiras plutôt sur un trail de moins de 15km avec un dénivellé raisonnable, tu vois l’idée ?
    Et bien sûr, c’est renforcement obligatoire une fois/semaine au moins avant la course. Sinon tu vas grave morfler.

    BONUS: tu es dingue, tu veux tenter un triathlon

    -parce que ça a pas l’air si dur que ça
    -parce que tu te blesses pas mal en courant et que ça diversifiera ta pratique
    -parce que tu n’as que ça à faire dans ta life (chanceux(se))
    -parce que tu es une blogueuse running

    –> VAS-Y !

    La raison me pousserait à te dire que si tu ne sais pas nager et que si tu tombes régulièrement à vélo (à allure de moins de 20km/heure), c’est une mauvaise idée.
    Mais comme tu l’as sans doute remarqué, la raison et moi, on est pas très potes.

    Et donc, je ne peux que te conseiller de foncer.

    MAIS

    -On anticipe. On ne décide pas de faire un triathlon en last minute. Ca demande du matériel et de la préparation. 3 mois, ça me parait pas mal pour tenter un XS (sauf si tu es genre le fils de Laure Manaudou et de Kilian Jornet, là, vas-y pour le half direct).

    -On se dégage du temps. C’est chronophage le triathlon (si, si). Donc si tu ne peux pas t’entrainer soit tous les soirs, soit soirs+ matin ou midi, c’est un peu mort.

    Screen Shot 2015-11-25 at 22.20.34

    La seule dérogation c’est si tu nages déjà très bien (genre 1,5km en crawl pour toi c’est peanuts) et que tu as cumulé pas mal de kilomètres en vélo, ce qui n’est clairement pas mon cas, soyez-en certains.

    Avec ça, vous allez pouvoir me concocter un beau p’tit programme pour 2016 hein ?
    J’ai vu avec tristesse que la Corrida d’Issy les Moulineaux était annulée mais j’espère que nous aurons de belles courses devant nous dès l’année prochaine.
    Vous allez faire laquelle du coup ?

  • Screen Shot 2015-11-22 at 19.08.53
    OUTFIT

    Ma lettre au Père Noël des runners

    Cher Père Noël des runners, Comme tu as pu le constater sans aucun doute, j’ai été bien sage toute l’année. D’abord, j’ai bien fait mes fractionnés sans gruger un ou deux…

  • photo-7
    LIFESTYLE

    Un an de « Thank God I run »

    J’ai ouvert mon premier blog en 2003. A l’époque, j’habitais à Tokyo et c’était le moyen le plus facile pour moi de rester en contact avec la France en écrivant en français et…

  • photo-2
    LIFESTYLE

    #runlikenothinghappened

    J’avais plein d’idées d’articles en tête pour le week-end. Le week-end, c’est LE moment où il est plus simple d’écrire pour moi à un autre moment qu’entre minuit et une heure…

  • Screen Shot 2015-11-08 at 23.57.57
    LIFESTYLE MAMAN ET COUREUSE

    Du sport et des enfants

    Même si je ne me reconnais pas quand quelqu’un me décrit comme une « sportive », force est de reconnaitre que la maison fonctionne au rythme de nos entraînements. Au début, c’était un déchirement pour…

  • Screen Shot 2015-11-01 at 22.06.24
    TRAINING

    De la popularité du running

    Aujourd’hui, pas de sortie longue prévue. La semaine a été une lutte contre la bronchite familiale à propagation rapide, et les emplois du temps respectifs de deux sportifs à la maison,…