LIFESTYLE SANTE

Trop de sport tue le sport ?

Screen Shot 2015-02-07 at 22.07.26copyright Gone for a run

Attention lecteur, ceci est un billet d’humeur.

Depuis quelques jours, je vois fleurir sur les réseaux sociaux des posts citant une étude danoise récemment parue dans le Journal of the American College of Cardiology et qui nous informe des risques d’une pratique sportive excessive sur la santé (non sans déc’ ?)

Cette même étude affirme qu’en gros faire plus de 4 heures de sport par semaine réduirait même l’espérance de vie. Du moins, c’est ce qu’on en comprend en lisant sans bien analyser les pages du Figaro ou des autres medias qui ont relayé l’info sans avoir vraiment lu l’étude elle-même.

Selon les articles d’ailleurs, les uns mettent en avant l’aspect positif d’une pratique sportive régulière sur la durée de vie (mais qui en doutait encore ?) les autres, plus racoleurs,  l’aspect délétère d’une pratique  trop corsée.

Je pense déjà que le Copenhagen Heart Study devrait livrer son truc à tous les marketeurs du monde (moi en premier lieu) car son étude est vraiment devenue virale et a été relayée par un nombre dingue de canards en ligne.

Je citerai pour rendre justice aux danois, qui ne cherchaient surement pas à faire fuir tous les sportifs, que quelques sites plus sérieux ont pris la peine de mentionner :

Le Journal of the American College of Cardiology prévient toutefois ses lecteurs que l’étude n’est toutefois pas définitive, car elle ne considérait que le jogging comme forme d’exercice. De plus, les participants acheminaient eux-mêmes leurs habitudes de courses aux chercheurs. La marge d’erreur pourrait donc être large. L’étude pourrait même être biaisée.  «Nous avons besoin d’études plus poussées pour mieux évaluer cette problématique controversée», précise-t-on. «Idéalement, ces études se voudraient des interventions bien contrôlées, car notre but n’est pas de faire peur aux sportifs désirant repousser leurs limites.»
(citation du journal de Montréal)

Mon propos n’est toutefois pas de tenter d’infirmer cette étude, certainement très sérieuse  au demeurant mais qui ne nous montre en soi pas grand chose de nouveau.

Qui ne se doute pas qu’une pratique hyper intensive de quelque sport qu’il soit puisse provoquer blessures,  dommages et à terme réduire la longévité ?

En ce qui me concerne, mon but n’a jamais été de m’entrainer pour les Jeux Olympiques (fort heureusement sinon je serais mal barrée) et je doute qu’une pratique de  six heures par semaine dans un club ouvert à tous ne mette sérieusement  mes jours en danger.

Je remercie les gens assurément bien intentionnés qui m’ont TOUS envoyé cette étude cette semaine, visiblement, faire du sport de façon régulière travaille les esprits et inquiète  plus que si je larvais dans mon canapé en mangeant des Munster Munch tous les soirs.

Néanmoins, intéressant de voir comment certaines personnes (pas mes amis hein …) s’emparent de ces articles pour stigmatiser les sportifs.

Que diriez-vous si je vous envoyais des articles sur Facebook dénonçant la paresse sédentarité et le manque d’exercice et pointant du doigt leurs effets nocifs sur votre espérance de vie ?

Vous crieriez au scandale, vous ne vous laisseriez -pas culpabiliser de la sorte.

C’est ce que je fais ce soir.

Non, le sport n’est pas mauvais pour la santé.
Et courir à plus de 8km/ heure (vitesse apparemment jugée “optimale” par cette étude, ou plutôt par les interprétations qui ont été faites de cette étude) reste sans doute une option plus sûre que rester devant “The Voice” soir après soir.

Non, être régulière dans sa pratique ne signifie pas “être une tarée du sport”.
Oui je cours quand il fait froid, ou qu’il pleut. Est-ce que ça fait de moi une droguée ? Pas en tous cas si je ne me force pas et que je le fais par plaisir.

Non, écrire un blog de running  ne m’envoie pas direct dans les starting-blocks pour une vieillesse prématurée. Je communique sur une activité qui me rend heureuse, m’apaise quand j’en ai besoin et me dynamise. Et oui, j’aime beaucoup le faire et en parler.

J’ai eu précédemment des blogs sur le yoga/ le Japon/ la gastronomie des enfants mais bizarrement, on m’en parlait bien moins.

Comme si finalement courir remettait en question ceux qui ne courent pas.

Alors qu’on le sait tous,  tout le monde n’est pas fait pour la course. Certains détestent, d’autres ne peuvent pas. Et tant pis. Tant qu’on peut encore se bouger et être heureux en le faisant, que ce soit du pilates, de l’ultimate freesbie ou de la zumba.
Et toi lectrice, dis-moi,  tu te bouges ?

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply
    Marie
    7 février 2015 at 22 h 53 min

    C’est rester assis toute la journée derrière un ordi qui est nocif!! Non seulement je pense que 4 heures de sport hebdomadaires ce n’est pas assez, mais pour contrebalancer notre sédentarité, il faudrait faire au minimum une à deux heures d’exercice par jour (j’en suis loin, mais je fais plus de 4 h de sport par semaine, et je me sens beaucoup mieux que quand j’en faisais moins).

  • Reply
    Karine
    8 février 2015 at 8 h 59 min

    très bon article Elise, je suis bien d’accord avec toi. Le but des journaux qui reprennent l’étude est souvent de faire le buzz même s’il faut pour ça réinterpréter un peu l’étude…

  • Reply
    Ma fine bouche
    9 février 2015 at 10 h 27 min

    Il est vrai que les commentaires les plus absurdes envers les sportifs viennent parfois de personnes totalement sédentaires. Comme vous, quand je parle de la course à pied et de la savate que je pratique, certaines personnes pensent que ce sont des sports dangereux. Je crois que ces sports ne sont pas fait pour tout le monde, mais que je suis en très bonne santé et sûrement plus depuis que je fais du sport. J’ose même croire que chacun devrait pratiquer une activité physique et que la marche à pied est une option. Quand je vois que certaines personnes marchent moins de 10 minutes par jour, c’est cela qui m’inquiète.

  • Reply
    Elodie
    9 février 2015 at 11 h 24 min

    Bon article :)
    Ce qu’il manque à beaucoup de gens, en plus d’une pratique sportive régulière, c’est un peu d’esprit critique.. Il faudrait quand même apprendre à se poser des questions au lieu de tout gober..

  • Reply
    renardeau
    9 février 2015 at 13 h 21 min

    Je pense qu’il faut juste remettre cette étude dans son contexte: elle a été faite au Danemark qui est un pays qui (malgré les apparences) a un rapport assez malsain avec le sport.
    Pour la faire courte, les danois sont le genre a manger comme des gros sales et ensuite a se ruer a la salle de sport pour des séances “violentes” (du type crossfit).
    Je pense que c’est ca que voulait montrer l’étude: que ca sert a rien, pour se donner bonne conscience, de tirer sur son corps en faisant des performances extremes (souvent pour compenser un mode de vie gros sale a coté)

  • Reply
    Audrey
    9 février 2015 at 14 h 41 min

    ah ah toi aussi on te l’a envoyée…

  • Reply
    Florence
    10 février 2015 at 11 h 35 min

    Trop drôle, on nous en parlé aussi ce week-end. Moi je pense que c’est l’excès qui est nuisible : de marshmallow, de course, de canapé, de café, de tout, quoi ! Et n’importe quelle activité qui t’épanouit est bonne pour la santé, que ce soit la chasse aux papillons ou la savate, mais sans excès. Laissons les dire, ils peuvent toujours… courir pour qu’on arrête !

  • Reply
    Florence
    10 février 2015 at 11 h 36 min

    Et j’adore l’image en illustration !

  • Reply
    Nicolas
    3 août 2015 at 15 h 52 min

    Non, trop de sport ne tue pas le sport, bien au contraire…

    Etre dans une logique de faire du sport et de vouloir dépasser ses limites intelligement, (faire du fractionné par étapes, de la course longue durée à petite intensité, faire des jogging, et accepter de laisser reposer son corps) du cela à du sens.

    En revanche, si l’on est dans une optique de vouloir se dépasser coûte que coûte sans laisser son corps se reposer, on s’expose aux blessures à répétitions et à un cycle de sur-entrainement et de de méforme.

    L’être humain est une formidable machine, comme un moteur thermique, et à besoin des bonnes choses pour pouvoir avancer. (nutrition, charges de travail, repos)

    Rester actif physiquement et régulièrement et avoir une bonne hygiène de vie, tout le monde le sait, mais peu l’appliquent…

  • Reply
    Thomas gottvalles
    18 août 2015 at 12 h 56 min

    On me l’a déjà sortie celle là au café du commerce… Des gras du bide, la clope au bec…

  • Leave a Reply