COURSES

Surprise…

Alors que j’entamais la deuxième semaine de ma préparation au triathlon de Paris, le site Alltricks m’a proposé de prendre part au Marathon de Paris.

Aie. Le Marathon. Celui de l’an dernier est un bon souvenir (douloureux mais bon). Et je l’aurais volontiers couru avec quelques copains cette année. Mais je savais dès que j’ai eu le tri en tête que les deux n’étaient pas compatibles.

A quelques semaines de distance, l’un demande de travailler l’endurance en course à pied, à base de fractionnés longs, de sorties (très) longues essentiellement, quand l’autre requiert de s’entraîner dans trois sports et de forcer sur les fractionnés courts pour la course à pied.
To-ta-lement incompatibles.
En courant le semi Marathon, j’ai bien compris d’ailleurs que je n’avais plus le niveau sur du (semi) long. Dur dur de finir un 21 km à vitesse escargot ?
Alors que dire de 42 ?

Bref, j’ai hésité 3 secondes et j’ai accepté.

Bien sûr.

C’est totalement irrationnel, débile et irréaliste de penser que je le finirai mais je serai ravie de recourir cette épreuve.
Dans 10 jours donc.
Autant dire que, côté préparation, j’aurais une sortie longue à mon actif avec le semi de Paris, le reste, je m’en remets à mon mental et à mes gels énergétiques.
Et pour le coup, pas de problème pour abandonner et revenir chercher des copains sur le parcours en cas de gros coup de moins bien. 42km, ça ne s’improvise pas.

Seule inquiétude, je dois avouer que les menaces planantes me font parfois douter. Plus de 50 000 personnes massées dans des sas, le risque est là, on ne peut pas le nier. Alors certes, peut être pas plus grand que le risque de prendre le RER tous les jours à Châtelet et sans doute encore moins que d’avoir un accident de vélo. Mais il existe. Et j’avoue que je ne peux pas ne pas y penser.

Donc toi, si tu cours le Marathon, que tu es dans le sas 4h15 (même si je sens que cette année ce sera plutôt 5 heures si je finis), viens donc me dire bonjour.
Screen Shot 2016-03-24 at 23.20.10
Et dis-moi aussi comment tu fais pour y aller sereinement en ces temps bien sombres ?

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply
    Lilou
    25 mars 2016 at 13 h 03 min

    T’es une Warrior! En tout cas m, super état d’esprit par rapport à la course. Have fun. Même si je comprends ton stress par rapport aux évènements récents, il faut essayer de se dire que surtout il ne faut pas que la vie s’arrête.

  • Reply
    PtitMog
    26 mars 2016 at 11 h 17 min

    L’angoisse des attentats?? Non!!! Pas du tout…
    Je sors de chez le médecin pour un problème au poignet et je suis déçue qu’il ne m’ait pas interdit de courir le marathon…

    • Reply
      elise
      26 mars 2016 at 19 h 26 min

      comme ça on est deux Ptit Mog :-((

  • Reply
    Del
    26 mars 2016 at 19 h 13 min

    Je te retrouve encore avec les Mizuno bleues ?
    Moi ma dernière sortie longue auront été les 50 de l’Ecotrail, tu penses si je me sens prête… Je n’ai donc pas couru depuis une semaine, repris tranquille la salle, mais pas encore re-chaussé mes runnings de bitume… Pour le reste, la foule, les sas, le RER, le vélo, la menace… Sans stresser je l’ai en tête. Alors je comprends. Mais je sais que j’y serai (sauf si un bus me roule dessus dans l’intervalle, ce qui peut arriver vu comme je traverse)

    • Reply
      elise
      26 mars 2016 at 19 h 27 min

      Tu as fait l’ecotrail la semaine dernière ? ah mais alors tu es super prête. Et pour les chaussures, non j’auri les Asics speciales marathon.

      • Reply
        Del
        26 mars 2016 at 22 h 52 min

        Si je récupère je suis prête… Mon gentil médecin du sport m’avait prévenue que ça allait être court. Quelle couleur les Asics :-) ?

  • Reply
    Chickruns
    27 mars 2016 at 19 h 22 min

    Se dire que de toutes façon, on ne peut rien contre la folie et que la vie continue…Des banalités, certes, mais bon que se dire de plus si on ne veut pas rester chez soi?!

    Et pour ce qui est de la prépa marathon, je pense que tu as bien résumé : le mental + le gel, vu que ma seule sortie longue se résume également au semi…!

    Si jamais je te croise, je serais ravie de venir te saluer et de faire ta connaissance IRL.

  • Reply
    Sophie
    29 mars 2016 at 9 h 17 min

    Je serai dans le sas des 4h, mais j’aurais une pensée pour toi ! You can do it 😉

  • Reply
    anne
    29 mars 2016 at 11 h 25 min

    en fait t’es Kamikaze sur les bords, mais tu t’en remettras ! Bon Courage pour cette course. je ne serai malheureusement pas à Paris sinon je t’aurais proposé de courir Avec toi du km 15 à km 30 !

  • Reply
    Le Dilemme du marathon de Paris – Thank God I run
    2 avril 2016 at 20 h 00 min

    […] ce dossard donc, comme je te l’expliquais, je ne pouvais PAS le refuser. Surtout pas le marathon. Mais je savais que j’étais sous […]

  • Leave a Reply