LIFESTYLE TRAINING

Run like a guy

Tout a commencé avec les pubs Dove.

Oui vous savez, celle-là, qui dénonce l’utilisation de Photoshop et a lancé un courant sur le mode : “et les nanas, pas besoin de s’en faire si vous êtes grosses et moches, les mannequins aussi sont trafiquées de toutes façons, même une fille normale peut devenir bombasse avec Photoshop  ».

Personnellement, après avoir travaillé sur un certain nombre de défilés, je peux vous shooter la mauvaise nouvelle et dire que même à 4 heures du mat’, même sans maquillage et sans Photoshop, ces filles sont et restent sublimes et ultra minces.
Bref, je n’écris pas cet article pour parler des top models mais plus d’un mode de pensée ambiant.

Petit à petit, les marques se sont inspirées du succès de Dove et ont lancé des pubs de plus en plus ineptes. Dove aussi a continué. Jusqu’à celle-là, modèle dans le genre “les femmes ont deux neurones et croiraient vraiment n’importe quoi  ».
Honte à Dove franchement de nous traiter de la sorte.

Toutes les femmes ne sont pas pétries d’insécurité quant à leur physique ou leurs capacités (quand bien même elles ne sont pas toutes des top models), et celles qui le sont feraient mieux de se bouger plutôt que de se complaire dans l’idée que c’est notre lot à toutes et que c’est comme ça à cause de d’un de nos chromosomes.

En tant que consommatrice (enfin, non, pas de Dove….), entre des pubs qui me disent “pas la peine de faire des efforts ma chérie, t’es belle même avec ta cellulite” et “just do it  », j’avais choisi mon camp.

Enfin jusqu’à la semaine dernière et la dernière pub de Nike.

Non mais AU SECOURS.

Je sais, je sais, vous n’allez sans doute pas toutes partager mon avis mais franchement, je ne me reconnais pas du tout et je ne veux pas me reconnaitre dans ces filles qui ont peur du regard de la voisine et se soucient plus de leur popotin que de leur course.

Je trouve ça très dommage que cette belle marque ait pris ce tournant “facile” et démagogique.
Facile car il est plus tentant de jouer sur les insécurités que sur l’inspiration.
Démagogique parce que certaines pourraient s’y reconnaitre alors que, ne nous y trompons pas, les actrices sont tout de même des bombes.
Nike n’a pas eu le courage de Dove de faire jouer des next door girls.

Et que dire de la pub pour Always “Like a girl”. Je ne sais pas vous, mais quand on me demande comment une fille court/lance une balle/se bat, je ne mime pas spontanément une créature physiquement et mentalement challengée.

Non mais faut être quand même sacrément retardé pour penser ça en 2015 sous nos latitudes, non ?running
j’ai l’air de courir “comme une fille” là ?

En tous cas, je pense souvent à cette pub quand je cours (elle aura au moins eu le bienfait de me faire gamberger) et je remercie intérieurement mon coach de tous nous faire courir “comme des garçons” (selon Always).  Mais pas que courir: faire des burpees, des tractions, des  pompes à l’occasion (même si OK, les filles peuvent mettre les genoux, elles).

De nuit, dans le froid, parfois dans la boue (et oui, et je suis la première à râler pour mon sweat Gore mais en fait, quel plaisir de ne pas se faire prendre pour une créature en sucre).

Le 14 juin, je vais courir 10km. Et pas à une course “pour filles seulement” (j’avoue, si j’ai pratiqué au début comme en atteste la photo, j’ai de plus en plus de mal avec ce concept que je trouve sexiste en fait)

Je vais les courir en 50mn (ou du moins je m’en rapprocherai autant que possible).
A 12km/heure.

OK, c’est la vitesse de marathon de mon homme et celle du footing du dimanche des stars de mon club.

Mais c’est aussi la vitesse de pas mal de mecs et du haut de mes 1m53 j’en serai plutôt fière.

#runlikeaguy

 

 

You Might Also Like

  • Audrey
    27 avril 2015 at 23 h 02 min

    Merci! Je suis tout à fait d’accord avec toi. Je viens de regarder la pub Nike, quelle bêtise!

  • Marion
    28 avril 2015 at 3 h 27 min

    Hello. Je suis pas fan des pubs de Dove et je ne suis pas sur que “run like a girl” soit vriament top accurate mais bon. Par contre, je trouve ton point sur la pub Nike interressant. Perso, je me reconnais, non pas dans la fille qui me soucie plus du popotin que de la course ou du yoga, mais dans celle à plutôt peur du regard des autres. J’ai aimé le clin d’oeil de la campagne de Nike sur “les gens normaux”, pas les grands sportifs. Même après 6 ans de yoga et un niveau plus qu’honnète, j’ai encore peur de me faire regarder de travers. Alors quands je vais courrir, avec mon temps piteux, no comment. ^^ Ce genre d’insécurité traités avec humour dans un pub me font refléchir sur mes limites à noix, et dans mon cas, me motive plus que les pubs Just do it avec des muscles, du dépassement et des défis de malade. C’est là où la pub est bonne – Nike tacle une autre cible que d’habitude. On est pas tous motivé par la même chose – Sinon, que feraient les marketeurs toute la journée ?

    • elise
      28 avril 2015 at 8 h 27 min

      Hello Marion, ravie de lire un point de vue différent du mien et argumenté 😉

      Je comprends bien ta réflexion sur les “gens normaux” vs les “sportifs” et je ne me suis jamais considérée comme une sportive non plus.

      Je pense être quelqu’un de plutôt compétitif, néanmoins, j’ai intégré que dans le sport, à moins de faire les jeux olympiques, la compétition est contre soi, pas contre la voisine.

      Du coup, aucune peur du regard de l’autre. Et puis, soyons francs, au pire, que peut il nous arriver ? Rien.

      Si ma voisine de yoga me trouve nulle parce que je ne pose pas mes talons dans le chien inversé, c’est son problème, pas le mien. Pareil pour celle qui rigole parce que je mets 52 mn là où elle en met 45 pour faire un 10K.

      Mais en vrai, je pense que ça n’arrive pas. Parce que tout le monde sait bien l’effort que le sport demande et respecte celle qui s’y met, quelque soit son niveau non ? (#mondedesbisounours)

      Et tu vois du coup, je préfererais des pubs qui illustreraient ça plutôt que l’inverse.

      • Marion
        28 avril 2015 at 20 h 07 min

        Interressante ta réponse. C’est vrai que le regard des autres, c’est pas ça qui est important. Sauf qu’on est humain, et que j’ai pas ce genre de confiance en moi pour faire un fuck you mental à ma voisine qui fait un virabhadrasana (Warrior Pose – ma pratique de Yoga est en anglais, je suis au Canada) parfait alors que j’ai les hanches tordues. Je suis le genre de personne pas compétitive, mais j’essaie de m’y mettre :

        J’admire les personnes qui ont ce genre de niak. Doucement, je vais y arriver aussi. Je me dit que j’en suis pas encore rendue là. Et c’est surement de lire et de discuter avec du monde comme toi qui vont faire que je vais sortir de ce mode “Jsuis une merde, les autres sont meilleurs” et arriver au mieux (“I don’t care whatcha think gurl”). C’est pour ça que la pub Nike, je pense que c’est “step un” pour les complexés dans mon genre. “Just do it”, ça me motivait pas, ça me faisait peur. Là, on est sur la bonne voie.

        Merci d’avoir répondu au commentaire – ça fait avancer la discussion, j’aime ça !

        • elise
          28 avril 2015 at 20 h 18 min

          merci à toi, je trouve ça super de pouvoir avoir des échanges sur des sujets chauds avec des filles intelligentes qui comprennent qu’on peut avoir des avis différents sans s’écharper (rare sur le net). Je suis bluffée d’avoir des lectrices comme toi ou celles qui ont commenté aujourd’hui en tous cas.

  • Sophie
    28 avril 2015 at 8 h 12 min

    Je suis d’accord à 1000% avec ton analyse !
    Je suis restée sans voix devant le ridicule de la pub Dove…
    Je serai aussi présente au 10km de Paris, j’ai fait les 10km de Boulogne dimanche dernier, course mixte aussi. J’ai fait 51’04, je n’ai pas réussi à accrocher les 50′, mais je reste fière de mon sprint final (et la photo qui en atteste n’est pas une photo de “nana qui court” !!)

    • elise
      28 avril 2015 at 8 h 28 min

      Bravo Sophie. Le temps en soi importe peu mais en revanche, une victoire contre soi même, quelle fierté !

  • Charlotte
    28 avril 2015 at 8 h 28 min

    Très bon post, je plussoie entièrement ! Je rajouterai aussi que tout ça est extrêmement pervers car très insidieux.

    ça me fait penser à un truc qui m’est arrivé quand je suis allée m’acheter une nouvelle paire de running, les miennes rendant l’âme doucement mais surement. Je me pointe à la boutique marathon du 17ème un samedi et j’attends patiemment que le vendeur ait fini avec un autre client pour lui demander conseil. Et là, le mec me dévisage de la tête aux pieds, moi la petite nana en jupette à fleurs et lâche: les nouvelles baskets, c’est pour courir ou pour faire joli? (mot pour mot).
    Je lui ai répondu que je venais pas dans une boutique spécialisée dans la course à pied pour m’acheter des pompes “pour faire beau” et j’ai attendu qu’un autre vendeur soit dispo.
    Comme si tu pouvais pas être à la fois une fille qui prend soin d’elle et qui fait du sport, transpire, crapahute et se donne à fond…

    ps: 12km/h respect, je suis à 10km/h dans mes “grands jours”

    • Charlotte
      4 mai 2015 at 16 h 54 min

      Ps2: j’ai vu sur Instagram que tu avais des machins de compression sur le marathon, tu nous ferai un petit article dessus stp ;)? Je me tâte à investir et je me demande si c’est vraiment utile….

    • elise
      5 mai 2015 at 9 h 52 min

      Hier Charlotte j’ai taté du 12km/ h et après le marathon, ça fait vraiment mal… pas sûre que j’arrive à mon objectif dans un mois, mais bon, on va tout donner hein…

  • Caroline
    28 avril 2015 at 9 h 47 min

    Certes, il faut se bouger et l’obésité est dangereuse, mais ce n’est pas en offrant aux personnes en surpoids des modèles inatteignables de personnes super gaulées (et oui, malheureusement, la génétique joue, pas seulement la volonté, aussi forte soit-elle) qu’on va donner confiance et motiver… Donc, personnellement, le discours de Nike “Just do it” m’a toujours un peu gonflée et d’ailleurs, je n’aime pas leurs vêtements ni leurs chaussures, trop “techniques” à mon goût.
    Cette nouvelle campagne me parle bien plus. Et oui, il m’arrive lors de mon cours de yoga d’être complexée par la bombasse qui arrive en brassière et puis j’oublie. Et j’aime bien les pubs Dove. Et j’aime bien voir des filles rondes dans les publicités, plus que des maigrichonnes en sous-vêtements.

    • elise
      28 avril 2015 at 11 h 14 min

      Merci Caroline pour ton apport à la discussion.
      Je ne mentionne pas l’obésité dans mon post parce que je pense qu”il s’agit d’un sujet à part.

      Et je sais bien que la pub NIke, comme celles de Dove vont beaucoup plaire. Mais franchement, ne la trouves -tu pas un peu hypocrite cette pub où justement les filles sont “super bien gaulées” comme tu le dis ?

      “Just do it” avait à mon sens le mérite d’afficher clairement ses couleurs, on aime ou on n’aime pas.

      Là, je critique le discours “tiède” de Nike. Quitte à faire une pub comme ça, ils auraient pu prendre des filles plus “banales”.

      Bon et puis, s’il y a bien un endroit au monde où il ne faut pas complexer, c’est bien le cours de yoga hein. On est dans l’ici et le maintenant, pas la taille de cuisses de la voisine 😉

      • Caroline
        28 avril 2015 at 14 h 51 min

        Si je mentionne l’obésité, c’est parce que, dans de nombreuses discussions de ce type, on oppose les filles super minces aux personnes obèses, donc j’ai voulu écarter d’emblée la question…
        Sinon, je suis d’accord, la pub Nike est hypocrite, voire un peu tiède, mais encore une fois, le discours d’athlète ne me parle pas du tout, parce que je n’ai pas les capacités d’une athlète (ce que je vis plutôt bien, en fait).
        La “pub” pour le sport qui m’a le plus plu dernièrement est celle mentionnée par Delphine plus bas : là, ça bouge, c’est puissant et ça donne sacrément envie de se bouger le popotin !

      • Léa
        29 avril 2015 at 0 h 24 min

        “tiède”, c’est aussi le qualificatif qui m’est venu à l’esprit. C’est juste trop gentillet pour m’inspirer et me donner envie d’aller courir ou nager, à la différence de “This Girl Can”, qui me gonfle à bloc à chaque fois que je la regarde.
        Question de rythme aussi, et de musique, dans la vidéo Nike l’héroine pourrait être en train de faire du tricot (“they look so non-judgemental… I don’t trust that. Oh my god je tricote un bonnet… 2 rangs seulement ?! I dit it ! ). On parle bien de SPORT, alors pourquoi une vidéo si désincarnée ?

  • Ma fine bouche
    28 avril 2015 at 11 h 54 min

    Je plussoie ton article ! Difficile à expliquer et pourtant… Je croies avoir l’esprit de compétition bien ancré en moi. J’adore repousser mes limites, mon corps et pourtant je reste très lucide sur le fait que ce soit une compétition personnelle.

    Il y aura toujours quelqu’un de meilleur que toi donc je ne tiens jamais compte du fait que quelqu’un court plus vite, soit plus mince ou plus jolie (ça c’est subjectif). Ça n’avance à rien et ça fait gamberger sans être constructif.

    Alors ces pubs avec des filles peu sûres d’elles ça m’agace. Parce que les hommes aussi peuvent avoir des doutes et parce que tout le monde entier n’est pas constamment en total insécurité avec lui-même !

    D’ailleurs n’est-ce pas le propre du marketing de créer un besoin ou une envie pour créer l’acte d’achat ? Et je confirme, une très jolie personne, même fatiguée et pas maquillée, elle sera toujours belle.

    Et sinon pour terminer mon blabla qui part dans tous les sens, je fais du sport non pas pour maigrir, mais pour me sentir forte et pour être une meilleure version de moi-même et c’est déjà pas si mal !

  • Ma fine bouche
    28 avril 2015 at 11 h 56 min

    AU fait, sur ta photo tu ne cours pas comme un homme. Tu cours comme quelqu’un qui a envie, qui a la rage… Ceci n’est pas l’apanage des hommes. On paratage 😉 Et ça fait envie ! Bravo à toi.

    • elise
      28 avril 2015 at 13 h 47 min

      Oui tu as raison, on peut tous avoir très envie de réussir et s’en donner les moyens, homme ou femme, gros ou moins gros (remplacer par petit/ grand, musclé ou pas etc)

      • Lu
        23 juin 2015 at 8 h 22 min

        Je suis venue lire cet article car j’étais gênée / ne comprenais pas les hashtags “runlikeaguy” sur instagram ! Je pense aussi que ça donne l’impression que la force, la volonté et la capacité de se dépasser est l’apanage des hommes, du coup ça m’embête un peu ! Même si dans le fond, je pense que l’on est d’accord :)
        Pour ce qui est de la cellulite, si on pouvait cesser de cultiver des images de meuf ultra lisses, ça serait cool car même en courant 100km par mois sans me morfondre, j’en ai 😉 le gras, c’est la vie aussi :p

        • elise
          23 juin 2015 at 8 h 45 min

          Ah ben non Ludivine, #runlikeaguy c’est tout le contraire, ça veut dire qu’on n’a pas besoin d’être un mec pour courir vite et avec envide de se rentrer dedans. Et la cellulite, ben faut qu’on en parle en effet. Mon prochain article sans doute…

  • Delphine
    28 avril 2015 at 12 h 51 min

    Toutes ces pubs, surtout celle de Dove que je n’ai même pas regardé jusqu’au bout, m’énervent. Qu’on cherche à soigner des insécurités, qu’on regarde sa voisine, qu’on soit moins bien gaulée, qu’on y arrive mieux, ou pas, qu’on perde du poids, au final le sport ne sert pas à ça. Je ne cours pas pour me dire “j’en suis capable”, je ne fais pas du roller derby pour perdre du poids, je le fais parce que j’aime ça. Je le fais pour moi, parce que ça me rend heureuse et la seule “publicité” qui à mon avis a réussi à rendre ça sans passer par la case “même rondes, toutes les femmes sont belles” est celle-ci “This girl can” : https://www.youtube.com/watch?v=aN7lt0CYwHg
    Oui tu transpires, ça ne sent pas la rose, c’est “dégueulasse”, tu finis avec les cheveux gras, mais regarde le dose de bonheur que ça procure.

    • elise
      28 avril 2015 at 13 h 50 min

      Oui Delphine, en effet je trouve le message de “this girl can” beaucoup moins hypocrite en tous cas. Eux assument de montrer des nanas de toutes sortes et de tous gabarits qui se prennent en main, pas nécessairement pour maigrir mais pour se sentir bien.

  • lilou75
    28 avril 2015 at 17 h 29 min

    J’imagine que ton post fait aussi écho à celui-là : http://greencoquelicot.com/922/. Sujet polémique et je ne suis pas totalement d’accord avec toi. A vrai dire, j’aime plutôt bien les pubs Dove et Always. La première pour dire que la beauté ne se résume pas à des filles qui font du 34 (en gros les seules qu’on voit dans des pubs), la 2ème parce que je pense qu’on intériorise beaucoup en tant que femme les comportements attendus en tant que femmes, même si on en s’en défend. Et bien sûr que tu run comme un guy, mais en même temps est-ce que tu n’es pas plus coquette que tes comparses de club qui ne vont pas nécessairement suivre une tendance mode running (indépendamment de l’aspect technique du produit). est-ce féminin? Masculin? D’où le marketing ciblé car le marché est sans doute plus porteur que chez les hommes (j’ai envie de ce tee-shirt non parce que j’en ai besoin mais parce qu’il est joli). Je me suis fait avoir à ce jeu-là récemment (en gros j’en avais marre de porter des tee-shirts de course et ai dépensé je ne sais combien pour un tee-shirt falke parce que la couleur est joli). Bref, à fond opposé aux courses de femmes (je boycotte clairement et simplement), et je pense qu’avec un 10 km à 47,30 et un marathon à3h59, je bats beaucoup d’hommes (et j’avoue que c’est assez jouissif pour moi quand un mec commence à parler de running et que je m’aperçois que sans me la raconter j’ai un meilleur niveau que lui ;-).

    • elise
      28 avril 2015 at 20 h 25 min

      Lilou je n’avais pas vu cet article mais j’adhère bien évidemment ! (rigolo parce qu’il est récent apparemment en plus). “La plupart des mecs sont là pour la même raison que vous : courir. Pas espionner votre foulée et se moquer de vous.” Franchement, Green coquelicot a tellement raison sur tant de points.

      Et Lilou, tes temps me font rêver, BRAVO ! … sans être “anti mec” pour un sou, je comprends ton sentiment quand tu rabats le caquet d’un type qui commence à essayer de t’apprendre la vie en running (cela dit, ça marcherait pour une nana aussi).

  • Marion bv
    28 avril 2015 at 21 h 28 min

    Alors moi de base j’aime pas qu’on mette les gens dans des cases ( ou alors pour mieux la retourner ;))

    Donc ce genre de pub je trouve effectivement que ça fait pas vraiment avancer ni les pas parfaites ni les parfaites car et voilà on a mis une petite étiquette à tout le monde et on se sent bien à l’étroit du coup !!!
    moi honnêtement si je pouvais avoir le corps d’un mannequin, courir comme toi 😉 , boire 3l de bière tout ça en même temps je prends !!

    Et vlan

    Bref faut effectivement se pousser et trouver son défi, à sa hauteur donc en fonction de soi et du moment de la vie !
    Alors on continue ! Quel est notre prochain défi ??
    Bizzz

  • renardeau
    29 avril 2015 at 8 h 24 min

    En meme temps pour etre décu par Nike, il fallait déja placer des espoirs en Nike a la base. Vu la maniere dont cette marque fabrique ses produits (pas écolo, conditions de travail horribles etc.) on peut pas s’attendre a ce qu’ils soient des super justiciers de la planete qui vont améliorer les choses hein.
    (je vous propose donc, en toute simplicité, de courir pieds nus afin de manifester votre boycot tel un male dominant de la savane)

  • Julia
    29 avril 2015 at 14 h 00 min

    Entièrement d’accord sur l’ineptie de ces pubs et le côté énervant des messages “like a girl” qui sont au fond très paternalistes… ça m’a fait penser à une parodie de pub “Bic Pens for Women” faite par Ellen Degeneres ( http://www.youtube.com/watch?v=eCyw3prIWhc ) , tu connaissais?

  • Mathie
    30 avril 2015 at 1 h 13 min

    Dans le genre “on prend les nanas pour des idiotes” il y a aussi la pub pour le legging minceur (mon oeil) de chez Mixa, avec le slogan “maigrir est aussi facile que d’enfiler un collant”! (pas de rapport avec le sport mais je trouve cela tellement idiot!)

  • Colette Du Net
    30 avril 2015 at 11 h 14 min

    Ca fait pas mal d’années (mais j’ai dépassé le cap des 50 ans) que je ne me préoccupe plus du regard des autres quand je fais du sport. Déjà parce que j’en fais, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. J’ai appris à nager le crawl à presque 50 ans. Après avoir perfectionné mon dos crawlé, puis appris la brasse coulée, je me suis dit : pourquoi pas le crawl? Il m’

  • Colette Du Net
    30 avril 2015 at 11 h 16 min

    (j’ai cliqué trop vite)
    Il m’a fallu pas mal de leçons, mais aujourd’hui j’ai un crawl fluide et les bons jours, je nage 1,5 km en une heure.
    Je fais de la muscu dans une petite salle, avec un coach. Je suis pratiquement la plus vieille, la plus grosse, la plus…, tout ce qu’on veut et alors? Mon coach est sympa, on s’entend très bien et on a d’autres soucis, lui et moi, dans la vie que mon tour de taille!
    Tous ces sentiments négatifs, c’est finalement une perte de temps.
    A part ça, le lien vers la pub always ramène à la pub Nike.
    Bon premier mai!

  • Touc
    3 mai 2015 at 11 h 10 min

    Le fait de se comparer aux autres est inhérent à l’ Homme mais là où la pub Nike et Dove se trompent et nous mettent des ” rats” dans la tête c’est que la grande majorité ds femmes s’en fichent . Finalement ces marques nous prennent pour des poires et font croire que l’on doit être plus beaux, faire plus fort, plus vite pour être compétitives et que par conséquent leurs produits nous seront indispensables.
    Alors que finalement ce que l’on cherche c’est surtout de se lancer des challenges, se prouver que tous les entraînements où on en a bavé, dans le froid, le vent…ont porté leurs fruits, faire monter le taux d’endorphines et se sentir bien.
    Certes, beaucoup de produits nous facilitent la vie. Par exemple, Je cours depuis 15 ans et pour rien au monde je ne remettrai un t-shirt en coton pour courir! J’avoue également que certains vêtements ou chaussures sont super confortables et beaux mais bon le marketing à ses limites.
    Tu as eu une excellente analyse dans ton article, bravo. Merci finalement les pubs nous rendent plus intelligentes.

  • NGUYEN
    3 mai 2015 at 22 h 31 min

    Bon sinon rien à voir mais on te voit avec ton baladeur sur chaque photo… Je ne sais pas ce qu’en penses ton homme mais j’ai envie de te dire : détaches toi de ce truc!
    Pourquoi? Pour écouter la nature (où la voiture qu’arrive si t’es en ville) mais aussi pour écouter tes pas, pour écouter ton souffle, pour écouter ton coeur, bref pour écouter tes sensations quoi! Surtout avec nos matos connectés, c’est un truc qu’on fait de moins en moins malheureusement.

    • elise
      5 mai 2015 at 9 h 55 min

      Hello,

      En fait, je m’entraine toute la semaine sans musique, dans mon club et je DETESTE ça… vraiment, la musique me porte et me fait courir mieux, c’est indubitable pour moi.

      Et pourtant, pas faute d’avoir essayé d'”écouter mes sensations” mais je coirs que j’entends pas grand-chose.

      Donc je vais garder les écouteurs sur courses et sorties longues. Mais je te rassure, je les mets pas quand je cours dans la neige quand même…

  • Naelle - Once in Paris
    4 mai 2015 at 20 h 20 min

    super article!!! j’adore la manière dont tu decortiques la pub!

    ce qui est interessant, cest le point sur le regard des autres: moi à mes débuts de running , j’étais très sensible au regard des autres et ca m’a tellement motivée de prouver aux autres (les autres imaginaires, ces “autres” qu’on s’imagine) et à moi même ce dont j’étais capable que j’ai depuis largement dépassé mes objectifs. il faut essayer d’utiliser ses faiblesses et les transformer en force!

    mais bref

  • elise
    5 mai 2015 at 10 h 04 min

    Oui en effet, j me prends souvent à me dire moi aussi que je cours pour prouver à un “autre imaginaire” (ou bien vivant mais qui s’en tape en vrai) que je peux le faire…

  • Running Sucks
    7 mai 2015 at 14 h 38 min

    Je découvre ton blog et cet article qui me parle beaucoup. Bon, Nike m’agace sur énormément de points donc je n’ai pas vraiment été interpellée par leur nouvelle pub. Par contre je trouve la pub d’Always assez intéressante parce qu’elle joue à mon sens davantage sur ce qu’on intériorise malgré nous que sur ce qu’on pense. Et donc au sexisme ordinaire, un peu latent. Je suis loin de penser que les filles courent comme des débiles MAIS si on avait braqué des caméras sur moi et demandé d’illustrer l’expression “courir comme une fille”, peut-être (je dis bien, peut-être) que j’aurais mimé un truc vaguement similaire. Et mine de rien, je crois que c’est surtout là-dessus qu’il faut être vigilant !

  • The real life Thank God I run Thank God I run
    20 mai 2015 at 21 h 46 min

    […] y a quelques semaines déjà je vous parlais de « run like a guy« . Et j’y croyais. Si, […]

  • 10 techniques pour choper une runneuse (ou la garder) Thank God I run Thank God I run
    12 décembre 2015 at 22 h 55 min

    […] mec plus mauvais que sa nana. Je dis ça et pourtant je suis une féministe de la première heure, horripilée par les courses de filles et tout le tintouin. Mais rien à faire, un mec ne peut pas trainer la patte au bout de 20 petits […]