LIFESTYLE

Run back home

Screen Shot 2014-11-22 at 21.27.50

Quand le travail s’amoncelle, que des réunions sournoises se profilent au-delà de 18 heures, dur dur d’être à l’heure pour l’entrainement. Et pourtant, pas possible de ne pas courir plusieurs fois chaque semaine.

Mais une fois rentrée à la maison, des kids en transe accrochés à mes chevilles confortablement installée sur mon canapé, la perspective de se rhabiller pour ressortir courir -surtout de nuit, seule et dans le froid- est parfois compliquée.

Du coup, depuis l’an dernier, j’ai trouvé un système assez pratique. Je rentre du bureau en courant.

A priori, courir dans Paris c’était pas forcément ma tasse de thé. C’est pollué, plein de feux, les rues ne sont pas toutes larges etc, autant de mauvaises excuses pour ne pas s’y mettre.

Mais une fois qu’on a pris le pli, en fait, rentrer en courant est plein d’avantages:

-plus de transports en commun (ou de bouchons en voiture).
-on rentre plein d’endorphines donc zen et gavé(e) de bonne conscience, dispo pour sa famille ou ses amis.
– on peut même fractionner ou caser une sortie longue là où trouver plus d’une heure  aurait été difficile autrement.

Il suffit d’un peu de logistique.

Pour ma part ça veut dire:

-anticiper que je rentrerai en courant le soir même et partir avec seulement un sac avec mes affaires de running, mon passe Navigo, ma carte bancaire, mon badge entreprise, mes clé et mes iphones.

Je prends un porte-bidon (puisque je cours plus d’une heure) avec de l’eau dans le dos et une grande poche me permettant de mettre tout mon nécessaire de survie quand je rentrerai.

-le soir venu, je me change dans les toilettes (a priori, je fais ça quand je dois travailler un peu tard donc il n’y a plus grand monde) et là, grand moment de solitude…. traverser le hall du bureau en tenue de coureuse, en priant pour que personne que je connaisse ne me voit.

Mes collègues proches sont au courant, eux en rigolent plutôt, mais bon, en effet, pas forcément envie de croiser tous mes contacts boulot en short /baskets.

-une fois ce moment un peu délicat passé, l’idée est de se repérer un trajet suffisamment sympa et à l’abri des trop grands axes très pollués.

Jusqu’en septembre, je traversais tout le sud de Paris en passant par les Tuileries, le 7ème, puis le boulevard Raspail jusqu’au Parc Montsouris. 6km soit 35mn en mode jogging léger (parfois en répondant au téléphone).

Maintenant,  je travaille à plus de 11 km de chez moi, et j’ai dû me bricoler un trajet qui ne passe pas par la Porte Maillot, quitte à rajouter des bornes.

Le lendemain, je reviens avec mon sac normal et, comme je ne rentre pas tous les jours en courant, je reprends mes vêtements de la veille restés sur place pour les laver chez moi.

Ca se complique quand je dois rentrer pour retravailler,  et donc ramener mon gros Mac chez moi pour le soir. Mais même dans ce cas là, rien d’insurmontable, il suffit d’avoir un sac à dos de running.

L’hiver, je prends une petite doudoune Uniqlo super légère et pliable pour aller au bureau le jour du running. Le lendemain comme ça je peux mettre mon manteau normal ET ramener ma doudoune.

Ok, ok, ça demande un brin de logistique au début et oui, si vous habitez Paris ou une grande ville, alors c’est pollué c’est indéniable (je sens la différence entre la ville et les sorties longues à Vincennes par exemple).

Mais au final, c’est assez satisfaisant de savoir que, quoi qu’il arrive, on peut TOUJOURS courir, même quand on n’a pas le temps.

 

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Joëlle Perrier
    23 novembre 2014 at 8 h 12 min

    Hello toi , j’ai la solution comme je part du même endroit que toi à 19 h ( si je n’ai pas un unième rdv ds Paris avec une régie ) je peux te déposer avec ma mini ( chauffage musique ) boulevard Raspail à la hauteur du Lutetia …….. C’est quand même plus safe et rapide non ?
    Sublime dimanche
    Kisses

  • Reply
    Marie
    14 janvier 2015 at 12 h 10 min

    C’est une SUPER idée !! Mon bureau va déménager assez loin de chez moi et je me demandais justement comment rentabiliser ce temps perdu dans les transports. Le truc c’est de trouver un trajet pas trop pollué en effet. Mais merci pour cette idée en tous cas !

    • Reply
      elise
      14 janvier 2015 at 15 h 29 min

      Je t’en prie Marie. En fait, c’est vraiment top et très jouable jusqu’à 15 km max je dirais (après, ça commence à faire long de mettre 2 heures pour rentrer chez soi). Aussi, il faut faire drôlement gaffe aux voitures aux feux. Emportée par Britney dans mes oreilles, j’ai failli m’en prendre une hier (entraversant un feu totalement rouge, je l’avoue…) Donc ne pas hésiter à s’arrêter aux feux (pour boire par exemple).

  • Reply
    Comment caser une séance de piscine dans une vraie journée ? Thank God I run Thank God I run
    1 décembre 2015 at 22 h 46 min

    […] Mais bon, j’ai déjà expliqué comment on pouvait courir quand on est un brin occupé, dans plein d’articles différents, donc pour ça, tu es déjà calé(e) lecteur/trice. Ou en tous cas, tu n’as plus […]

  • Reply
    Lasof
    14 janvier 2016 at 20 h 57 min

    Merci pour l’article j’avais du le rater 😉 super détaillé en plus! A étudier, ça fait un peu moins de 8km, mais sur les maréchaux (et avec des côtes…)

    • Reply
      elise
      16 janvier 2016 at 12 h 49 min

      Moins de 8km c’est tout à fait jouable… même si les maréchaux, bon ben pour le faire souvent en vélo et en courant, ça fait pas rêver.

    Leave a Reply