TRAINING TRIATHLON

Où j’en suis du tri – Avril

Les amis, me revoici.

Dans la vie il y a des périodes hyper sport et des périodes où la vie te rattrape. Ca a clairement été mon cas ces derniers temps. Entre tendinite récidivante, déplacements à répétitions, boulot, vie perso, ben les Dieux du sport ne sont pas avec moi et je suis en sous-entraînement total.

Concrètement, j’ai dû faire le deuil du marathon la semaine dernière après une séance de fractionnés pourtant bien commencée, dans la joie de retrouver mes copines et de pouvoir courir avec elles, et achevée brutalement sur une douleur aigüe, autant physique que mentale –p%*$^de tendinite, mais ça n’en finira donc jamais.

Je suis clairement maudite du marathon de Paris. Je ne vois que ça.

4 ans que j’ai un dossard et je n’aurais pu le faire en entier qu’une seule fois.

Première année, fracture de fatigue. Bam.
Troisième année: angine.
Et maintenant, tendinite.

Ne pas courir me met dans des états de nerfs pas possibles, surtout depuis l’arrivée du beau temps. Super pour mes proches.

Heureusement, j’ai le vélo.

Liv

Surtout que l’air de rien, j’ai une petite compète de rien du tout qui arrive dans un mois avec 80km à faire.
Donc samedi dernier, juste après la déception marathon, je me suis fait une petite retail therapy et j’ai acheté un nouveau vélo.

Comme ça. Bam. bis.

Un petit Liv que je suis allée chercher hier. Tout en jambes roues,  4cm au bas mot de plus que le dernier. C’est bien simple, je dois sauter pour me hisser sur la selle. Mais j’ai quand même réussi à rentrer chez moi en vélo (au prix de quelques scènes sur le mode « ah nan, je passe pas entre deux voitures, je veux pas abimer mon vélo« )  et j’ai hâte de le tester demain avec les copains.

Du coup, je suis allée rouler 90km dimanche dernier pour dire adieu à mon ancien vélo dignement. Easy. Genre je te fais un 90 bornes tous les jours quoi (bon, merci aux babysitters masculins, parce que, vois-tu, je roule avec 4 mecs quand même, non mais la classe).

Et la piscine on s’en parle ? Les soirs de la semaine étaient tous casés avec des activités boulotesques ou sociales, donc il me restait 1 créneau le midi. Je me rends à la piscine et là, le DRAME: fermée 3 semaines pour vidange.

Tellement longtemps que je ne suis pas allée à la pistoche que je ne sais plus si je sais nager.

Bref, ce blog ne porte plus son nom comme il le faut MAIS je vais me remettre en selle (haha) rapidement.

Enfin, c’est à dire dès que je rentre de mon prochain voyage… la semaine prochaine.

Bon week-end sportif à toi, lecteur/ lectrice !

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Mat0x4e
    3 avril 2017 at 7 h 39 min

    « retail therapy » j’aime.
    Tu continues à t’exercer, désespère pas !
    Vive les beaux jours !!!

    • Reply
      elise
      11 avril 2017 at 22 h 12 min

      je reprends demain promis !

  • Reply
    lilou
    3 avril 2017 at 9 h 26 min

    Bizarre, je ne reçois plus de mail m’avertissant de tes posts… tu m’impressionnes quand même avec tes 90 bornes de vélo et ta prépa triathlon.

    • Reply
      elise
      11 avril 2017 at 22 h 12 min

      Oui j’ai eu un big technique, normalement c’est réglé !

  • Reply
    Gabrielle
    6 avril 2017 at 11 h 08 min

    Belle monture ! Avec ça et ton entrainement, sûre que la partie vélo du half va aller comme sur des roulettes (OK jeu de mot facile, on fait ce qu’on peut !). Je croise les doigts pour que tu te remettes vite de ta blessure.

    • Reply
      elise
      11 avril 2017 at 22 h 13 min

      il va falloir que je la dompte avant le half !

    Leave a Reply