LIFESTYLE SANTE

No bikini body

bikini body

Ca c’est pour que tu vois sans filtre ce dont je parle…

Ca fait un petit moment que je pense à cet article sans savoir comment le tourner. Dur de parler de problématiques corporelles sans donner l’impression de (trop) se regarder le nombril ou se faire tacler sur le mode « attends, t’es même pas grosse, que diraient des filles vraiment plus en chair. »

Mais allez zou, je vous raconte quand même parce que ça compte pour moi.

Donc, je te disais que globalement, j’ai une image corporelle (enfin de mon corps quoi) pas trop mauvaise ou du moins acceptable. Ca c’est quand tout va bien.
Mais il suffit que j’ai un coup de mou/une remarque désagréable d’une collègue/trois mois de pluie d’affilée/une séance d’essayage de maillot pour que je ne me supporte plus.

Comme beaucoup de filles tu me diras. Et oui, je sais, il faut s’affranchir des dikats, s’aimer comme on est, mince ou grosse, petite ou grande, la beauté est intérieure, tout ça tout ça (merci Dove et consors).
Si tu y arrives, tant mieux pour toi, sache que je te porte un grand respect mais perso, j’ai parfois un peu de mal (surtout en bossant avec des filles toutes minces et belles) donc ne me jette pas la pierre si je veux aussi un bikini body. Même si on est d’accord, c’est sexiste et tout et tout.

Bref, quand mon ostéo m’a dit que pour mes tendinites récidivantes au genou, fallait peut être chercher du côté de la nutrition (trop acide selon lui) et a voulu m’envoyer chez une nutritionniste, je ne me suis pas fait prier.

Et très vite, la conversation avec ladite médecin a viré sur le « je fais comment pour perdre du cuissot et du bide. »  Comme elle est comportementaliste avec une approche basée sur le ressenti et les émotions, son truc c’est de rééquilibrer l’alimentation sans se frustrer. Donc, après un bilan de mon alimentation sur 15 jours, elle m’a donné quelques conseils.

Je vais pas tous te les donner car on est pas là pour ça mais son premier c’était de ne se priver de rien. De rien ?? Même pas du Nutella, des Haribos et du Coca light ? Non. De rien, même du Nutella. Selon elle, j’aurais assez vite un déclic qui me pousserait à me réguler naturellement.

Bon, y avait plein d’autres conseils mais j’ai surtout retenu « ok pour prendre du Nutella le matin« . Dont acte.

Et bam. Plus deux kilos sur la balance en deux semaines. Et deux kilos sur 1m50, je te fais pas une photo, ça se voit. Sans compter un ventre gonflé, tendu (je pensais que c’était le stress) qui me faisait mal assez souvent.
Bref, sa méthode ne marchait pas sur moi.

Mais du coup, mon « moi +2kilos » ne s’est effectivement pas supporté bien longtemps et pour la première fois de ma vie, je me suis dit qu’il fallait VRAIMENT que je me prenne en main. Une sorte de déclic en effet.

Habituellement, toutes les tentatives de restriction que j’entamais après un repas trop copieux ou une orgie de Tagada se finissaient avant le repas suivant. Là, pour la première fois, j’ai changé ma façon de m’alimenter depuis presque un mois.

Concrètement, qu’est ce que je fais?

-j’ai ré arrêté l’alcool (disons que j’en ai pris 3 fois en un mois pour ne pas totalement me couper de toute vie sociale).
-je ne mange plus QUE 3 fois par jour. Pas de collations, pas de goûter. Même quand il s’agit de brioche toute chaude ou de torture mentale dans ce genre.
-je ne mange plus de féculents le soir.
-je ne mange plus de pain qu’au petit déjeuner (et sans Nutella !)
-je mange plus de desserts à base de fruits (versus la bonne tarte au citron meringuée que tu t’enfiles au restau…) et aussi plus de légumes.
-j’ai arrêté frites, fritures (genre les nems), chocolat, bonbons etc…

Appelle ça un régime si tu veux, moi je me dis que quand je serai là où je veux être je remettrai deux trois trucs de temps en temps mais pour le moment c’est comme ça. J’ai « craqué » deux fois, pour la finale de l’Euro (pizzas) et avec mes copines (bar à vin, je te fais pas de dessin).

Qu’en est-il après presque un mois ?

Dans les « moins »:

-c’est dur. Très dur. J’ai faim TOUTE  la journée. De 10h à 13h et de 15h à 21h. Ah et la nuit aussi.

– j’ai moins d’énergie pour le sport du midi ou du soir. Ca me demande beaucoup plus de motivation pour aller courir le ventre vide après le taf.

-en un mois, j’ai perdu 2 kilos. Autant dire que c’est une paille vs. les efforts consentis. Je tiens le coup mais si ça les progrès n’arrivent pas, je ne sais pas si je ne vais pas être moins drastique rapidement. Ah et ne me dis pas que c’est du muscle hein. Parce que je me suis fait mesurer ma masse musculaire aussi, ben, clairement c’est pas du tout que du muscle que j’ai…

Dans les « plus »: 

-si mon ventre n’est pas encore aussi plat que je le souhaiterais, il a déjà bien dégonflé. Je me sens beaucoup plus légère et je n’ai plus jamais la sensation de « ventre tendu ».

-globalement, je mange plus sainement. J’ai même commencé à me faire des Miam o Fruits. Moi qui fustigeais les graines de chia and co, j’en ai acheté pour les petits déjeuners (ya que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Je ne suis pas imbécile).
Je prends une recette dans le livre « My Running Book » de Nadia Atiki et Anne-Lize Duval que je vous conseille si vous débutez dans la pratique du running. J’espère que cette nouvelle alimentation va porter ses fruits (sans mauvais jeu de mots) sur ma santé. On verra sans doute ça cet hiver.

-globalement, j’ai un peu moins faim (ou disons que je supporte mieux la faim) qu’au tout début et je suis plus attirée par les choses moins grasses, même s’il me faut encore un dessert sucré quand même.

-je suis fière de moi d’arriver à me prendre en main, même si les progrès ne sont pas (encore ?) flagrants. Je vais essayer de continuer autant que possible cet été.

Et toi, tu as trouvé la recette miracle pour avoir le corps que tu veux (gros ou maigre, peu importe) ?

You Might Also Like

40 Comments

  • Reply
    karine
    19 juillet 2016 at 22 h 45 min

    J’adore !
    Pour ma part, ma tentative de bikini body c’est 10 minutes de « gainage-abdo-fessier » le matin. …( genre revival light du défi 10 000 abdos en un mois!).
    Et chercher un nouveau cours de yoga « détendant » pour évacuer le stress

  • Reply
    Dsarion
    19 juillet 2016 at 22 h 46 min

    Merci pour cet article qui montre que l’on est toutes les mêmes!
    Perso, j’ai trouvé mon équilibre grâce à une diététicienne au top que j’ai vu en prépa semi. (J avais commencé le sport depuis 6 mois, végétarienne et anémiée depuis toujours…), bref, depuis, j ai l impression de manger tout le temps (collation au pain complet (mais j aime ça) toutes les 3 heures, féculents et/ou légumineuses à tous les repas. Bien sûr plus de légumes, fruits… (par contre, un truc qui aide bien dans ces cas là: j aime pas le fromage…)
    Bref, j’ai de moins en moins de compulsions sucrées , il y a eu une période d adaptation intestinale (…),un tour de taille affiné, une hémoglobine au top et….

    une vitesse de course toujours aussi pitoyable ….
    Parcontre contre, je me garde 1 bière par semaine, faut pas pousser non plus!

    Et un second semi dans 2 mois, on verra si ça fait des miracles…

  • Reply
    Marie
    20 juillet 2016 at 9 h 03 min

    Super ton article, moi je me suis remise à manger des légumes et des fruits (tous sans exception) à tous les repas et ça fonctionne : -6 kg en 2,5 mois

  • Reply
    Lise
    20 juillet 2016 at 9 h 29 min

    Ben moi je tique un peu, forcément :) En fait, j’aimerais bien qu’on en revienne, du principe selon lequel un régime doit être dur et doit affamer pour être efficace (je sais, j’ai plein de patientes qui me disent qu’elles ont besoin de sentir que c’est dur). Le principe de l’autoflagellation en somme : je dois souffrir pour perdre du poids, c’est ma « pénitence ». Et je n’aime pas les listes d’interdits qui diabolisent des aliments plaisir et au final leur confèrent un pouvoir encore plus attractif, précisément parce qu’ils sont interdits. On rentre ensuite dans un cercle vicieux : interdits => frustrations => craquage => culpabilité => interdits etc etc
    Bref, je serais plutôt dans le genre de discours de ta nutritionniste, que j’aurais probablement tempéré (le coup du nutella tous les matins me semble un peu excessif et pas indispensable )

    En tous cas le principal est que tu t’y retrouves, et que ça te convienne, en espérant que tu tiennes sur la durée et que t’obtiennes les résultats escomptés.
    Et si un jour t’as envie d’en parler de vive voix, n’hésite pas tu sais où me trouver! 😉

    Des bises !

    • Reply
      elise
      20 juillet 2016 at 13 h 47 min

      Ben oui j’imagine bien Lise que tu tiques. Ce que tu proposes dans ton blog est dans la même veine que ce que me dit ma nutri. Sauf que quand je vois qu’en mangeant seulement quand j’ai faim (et pas sommeil, baisse d’énergie etc) et en arrêtant quand je suis à satiété (10 ans de yoga, j’ai une petite idée de la pleine conscience tout ça tout ça), ben ça ne marche pas en fait. Je ne maigris pas. Même là, en supprimant féculents le soir, alcool et aliments gras je ne maigris toujours pas. Suis pas sûre que les réintégrer va m’aider du coup. Je n’ai pas la solution mais si tu as une idée, je suis preneuse.

      • Reply
        Lise
        22 juillet 2016 at 11 h 10 min

        Difficile (pour ne pas dire impossible) de trouver une solution sans en savoir davantage… il faudrait que je décortique ton alimentation, tes habitudes et ton « histoire » pour avoir plus de pistes et d’éventuelles solutions :)
        Il faut vraiment qu’on se le prenne ce café, un jour ! 😉

        • Reply
          elise
          22 juillet 2016 at 13 h 33 min

          mais carrément ! du coup sans doute à la rentrée maintenant… bises

  • Reply
    Gabrielle
    20 juillet 2016 at 10 h 28 min

    Hello Elise,
    Comme Lise, je tique un peu. Je crois qu’un rééquilibrage alimentaire doit se faire sans (trop) de frustrations et surtout sans sensation de faim, surtout quand on fait du sport ! Je ne suis pas nutritionniste et je trouve qu’on trouve autant de théories alimentaires que de modèles de running sur le marché, c’est donc dur de s’y retrouver entre les adeptes du « priorité à la réduction du sucre », les régimes dissociés ou hyperprotéinés, bref on y perd son latin. Personnellement j’ai progressivement diminué ma conso de sucre raffiné (mais je ne suis pas un bec très sucré à la base). Je ne prends quasi jamais de dessert, mais je ne peux pas me passer d’un goûter (j’ai lu que c’était le moment où on pouvait manger du sucré, je ne m’en prive pas). Le soir, c’est plutôt léger, presque toujours végétarien et sans dessert mais avec quelques carrés de chocolat noir. Je n’ai jamais faim et je ne me sens jamais frustrée, quand un truc me fait envie je le mange sans culpabilité et en général je m’autorégule assez bien. Je sais ça a l’air facile dit comme ça, mais je suis sûre que tu vas arriver à trouver le bon équilibre pour toi. As-tu regardé les programmes de rééquilibrage alimentaire de Lucile Woodward ? Je la trouve pleine de bon sens.

    • Reply
      elise
      20 juillet 2016 at 13 h 49 min

      Non Gabrielle, je vais regarder Lucile W. parce que j’ai un peu du mal avec les progrès trèèès lents et là c’est le cas. Et j’ai essayé le concept « sans frustration », plusieurs fois même. Mais sur moi en tous cas, ça ne marche pas du tout.Apparemment mon corps s’est habitué à recevoir à manger beaucoup plus qu’il ne lui en faut d’où la sensation de « toujours faim »….

      • Reply
        Gabrielle
        20 juillet 2016 at 16 h 24 min

        Réponse postée au mauvais endroit, voir un peu plus bas !

  • Reply
    sytelemark
    20 juillet 2016 at 10 h 36 min

    Hello,
    je lis toujours avec attention ce type de post car je me sens très concernée ! j’ai le même souci que toi, un peu trop de cuisses et je crois que c’est ce qu’il y a dé plus difficile a muscler et affiner et surtout j’adore manger . Quid d’un régime ? niet. J’ai enlevé toutes les balances de la salle de bain et je ne me pèse plus. J’ai aussi arrêté de lire tous les commentaires des diététiciens et consorts qui ( je me moque) nous sortent de nouvelles approches alimentaires comme on sort des parfums, etc. ma conclusion : les graines de chia c’est beurk, cher et çà ne nourrit pas. Alors qu’est ce que je fais : j’ai une approche globale pas control freak ( enfin j’ai une marge de progression !). j’ai toujours mangé sain et équilibré ( j’aime pas mac do, les tagada, juste quelques crocodiles mais par 10!) mais en trop grande quantité. J’achète fruits et légumes sur les marchés et quelques céréales en vrac ds les magasins bio, du pain aux céréales ou complet, d la viande et poisson mais jamais de produits raffinés. Jai un mantra : ne rien s’interdire, (pourquoi ne pas manger de pâtes le soir ?,une bonne pizza ?, du riz, boulgour, sarrasin, etc.). Comme je mange en trop grande quantité j’ai fait l’expérience de la balance en cuisine pour me rendre compte des rations que j’ingérai. Au bout de 10 jours, ouste la balance, j’ai compris qu’en réduisant, j’avais la même énergie. çà c’est fait. J’ai aussi un truc petit déj, la révélation : je fais mon propre muesli (trop bon) et j’ai surtout une recette avec laquelle je n’ai pas faim avant 13h30/ 14h : une banane coupée en rondelle, une pomme coupée en lamelles, 1 cueille soupe de graines de sésame, 10 amandes, 1 cuill soupe d’huile d’avocat. En faisant du sport, tip top, au boulot, pas de coup d barre à 11h et j’ai perdu du poids car je me régulai moi même au déjeuner du midi et le soir je ne me jette pas sur la nourriture. Donc, fruits ( pas trop sucrés non plus…), légumes, changer tes habitudes. Enfin, je trouve que 2kg en 1 mois c’est top. vas y doucement, çà n’a pas de sens sinon. Bel été.

    • Reply
      Gabrielle
      20 juillet 2016 at 16 h 23 min

      Ah!ah! Je comprends bien ça, la frustration des progrès très lents, ça vaut aussi pour ma vitesse en course ou en natation ! Sinon tu verras, les sorties longues en vélo, ça « sèche » pas mal quand même, évidemment il faut un minimum de régularité ! Et une autre approche, celle de t’intéresser aux aliments à faible indice glycémique, va faire un tour sur le blog de Marie Chioca ou sur megalow food pour piocher quelques idées de recettes saines et rassasiantes tout à fait adaptées aux sportives !

      • Reply
        elise
        21 juillet 2016 at 9 h 47 min

        je vais aller voir, merci du tip. Et j’espère bien que le vélo ça sèche, je m’y recolle ce dimanche.

  • Reply
    lilou
    20 juillet 2016 at 11 h 03 min

    Je vois que le sujet inspire… Bon, tout d’abord effectivement tu es plutôt mince, donc pas besoin de faire un régime. Une fois qu’on a dit ça, je n’ai pas fait avancer le schmilblik. Je suis assez d’accord avec Lise, pas d’aliment tabou est un principe de base. J’avoue que le concept de rééquilibrage alimentaire que je vois beaucoup sur instagram me pose problème : ok il vaut mieux privilégier certains aliments plutôt que d’autres mais une fois que tu as dit cela que fais-tu de tes fraises tagada? Tu les jettes en n’arrêtant pas d’y penser et donc en générant de la frustration. J’ai eu des rapports compliqués pendant longtemps avec la nourriture (et notamment une petite phase de boulimie) et je ne sais pas pour quelle raison, ce n’est plus le cas depuis 4 ou 5 ans. J’arrive à appliquer les principes zermatiens de façon assez naturelle. Mais j’avoue que ça s’est fait dans le temps, peut-être parce que j’étais plus heureuse. Dans l’ensemble, je mange plutôt sain et équilibré mais cela ne me pose pas de problème d’avoir eu dimanche, parce que mari et enfants n’étaient pas là et que je n’avais pas envie de me prendre la tête, un journée alimentaire avec : pain au chocolat, gâteaux, glace, chips et bière, et fraise tagada au ciné pour clôturer une journée très équilibrée sur le plan nutritionnel. Et je bois souvent de l’alcool (souvent qu’un verre car cela me suffit) et mange pas mal de choses sucrées. Je n’aurais sans doute jamais un bikini body car je fais de la course à pied mais pas beaucoup d’autres choses sur le plan sportif mais mon poids me va et ma corpulence à peu près aussi (même si j’aimerais bien gommer un peu de hanches)

    • Reply
      elise
      21 juillet 2016 at 10 h 07 min

      Oui, moi l’age aidant, je crois que j’ai de plus en plus de mal à ne pas l’avoir ce bikini body. C’est mon objectif pour mes 40 ans !!!

      • Reply
        lilou
        21 juillet 2016 at 10 h 50 min

        J’ai 41 ans (et 2 enfants) donc c’est mort pour moi. Et pour ne pas mentir, je suis plutôt plus mince aujourd’hui qu’avant mes grossesses.

  • Reply
    sytelemark
    20 juillet 2016 at 11 h 08 min

    J’oubliai : avez-vous un ou 2 conseils pour limiter sa conso d’alcool ? En effet, l’été y fait chaud, un verre de rosé de voit comme de la grenadine ! Et l’hiver ou a l’automne on a besoin d’un remontant après une longue journée ! Merci pour vos tips !

    • Reply
      elise
      21 juillet 2016 at 10 h 06 min

      Pas de tips de mon côté, je ne bois pas, c’est tout. On vit très bien sans boire en fait. Sauf rares exceptions où la convivialité l’emporte mais dans ce cas je me limite à un verre.

  • Reply
    Bambi
    20 juillet 2016 at 14 h 42 min

    Il est passionnant ce sujet!
    Je viens aussi de lire ton billet « le sport, ça fait maigrir? » (non!!!!) et j’ai la même « problématique » que toi, partons vivre à la campagne, sans internet, presse etc et nous serons, sans rien changer, des bombes atomiques, bien dans nos baskets et nos assiettes!
    Le côté quand même très positif c’est que nos « rondeurs » de sportives, elles sont fermes et belles! L’été dernier à la plage, je me suis dis que je préférais 100 fois mes quelques kilos en trop comparés au corps d’une de mes amies non sportive pesant 49kg réglementaires MAIS avec une peau d’orange de compét’ et un début de varice à moins de 40 ans (je suis aussi une connasse). Et puis tout est relatif car en dehors de Paris et des cités balnéaires pleines de naïades sexy de 20 ans au corps fins et musclés par le surf, je suis considérée comme une mince (et toi aussi!!!! J’ai le souvenir d’une photo de toi canon en robe jaune à fleurettes!).

    Mais nous vivons à Paris, et je suis d’accord c’est très très con, mais pour se sentir bien, nous devons fitter dans le moule.
    Donc trêve de plaisanterie, tu as raison de persister! Pour maigrir, quoi que l’on dise le tout est d’avoir un apport calorique inférieur à ses dépenses énergétiques. Ensuite peut importe de manger du chocolat et des frites, mais quitte à choisir entre 1/2 tablette de chocolat et une assiette avec une belle tomate (une vraie, énorme, bio, juteuse, goutue et gourmande..) + de la roquette fraîche arrosées d’un filet de bon vinaigre balsamique et d’huile d’olive de qualité, une poignée de riz complet (cuit trèèèèès longtemps pour qu’il soit bien moelleux) arrosée de tamari, un peu d’houmous (fait maison pour y mettre que des bonnes choses – c’est ultra rapide-) et un morceau de cabillaud parfaitement cuit (ou un steak haché du boucher, un oeuf bio, du tofu fumé…)… Et bien le choix est vite fait! Enfin le mien :) Sans compter l’effet belle peau et crinière de rêve de ce « régime »…
    Je ne sais pas si tu connais l’appli My Fitness Pal, c’est un calculateur de calories, je la ressort quand je n’en peux plus de me sentir engoncée dans mes jeans… C’est simple et efficace, elle me permet de me reprendre en main en réalisant ce que je mange vraiment. Et je dois dire que c’est sans appel, si je respecte pendant plus d’une semaine l’apport calorique fixé avec l’appli (selon ta taille, poids, activité physique etc…) je maigris toujours.

    Mais en ce moment c’est dur, le rosé, la pinte en terrasse (oui, oui), avec olives et cie, le petit verre de blanc bien frais… Et les petites robes qui ne serrent nulle part et qui te font croire que c’est bon, t’es large, tu peux y aller…

    Je te souhaite bon courage, tu vas y arriver!!!
    Bise

    • Reply
      elise
      21 juillet 2016 at 10 h 04 min

      Alors Bambi, on s’en parle de MFP ? J’ai bien sûr essayé 15 fais mais pour le même plat( genre du riz sauté ou une crême brulée ou n’ipmorte quoi) tu en as un à 200 calories et un à 600. Comme je prends tout le temps le plus haut, j’explose les compteurs en permanence. Du coup je ne trouve pas ça fiable du tout et ça ne m’aide carrément pas. Comment fais-tu pour t’en servir ?

      • Reply
        Bambi
        21 juillet 2016 at 15 h 03 min

        Quand je passe en mode MFP, je passe aussi en mode psychorigide super relou où je prépare et pèse tout ce que je mange. Sur MFP je choisis les aliments non transformés et validés (repéré avec ✔️) + je scanne les codes barre de TOUT ce qui entre dans les recettes, donc pas d’erreur… Fastidieux au début mais en fait j’utilise souvent les mêmes produits donc ça va vite… En tout cas c’est radical pour te rendre compte de ce que tu engloutis réellement (et pourquoi le chiffre de la balance ne descend pas toujours comme tu voudrais alors que tu te nourris de graines de chia et de pain complet…).
        Bise

  • Reply
    Bambi
    20 juillet 2016 at 14 h 52 min

    Petite précision, avec l’appli My Fitness Pal je fais comme si je ne faisais pas de sport dans le calcul des calories sinon tu as le droit as des centaines de calories supplémentaires et donc tu ne maigris pas (puisque tout ce sport est déjà inclus dans ta routine habituelle…)

    • Reply
      elise
      21 juillet 2016 at 9 h 48 min

      Ah ben ouais, c’est un bon tuyau ça, moi je mettais toujours le sport dedans (automatiquement lié avec mon compte suunto ou strava, je sais plus)

  • Reply
    Sophie
    20 juillet 2016 at 16 h 23 min

    J’ai lu l’article sur le sport qui fait maigrir et je m’y suis totalement retrouvée. J’ai pris 3 kgs depuis que je me suis mise plus intensivement au sport (il y a 5 ans) et je ne rentre définitivement plus mes cuisses dans du 36… Certes je suis plus affûtée, bien musclée en profondeur (comme toi, je fais du fractionnés, je cours à jeun, fais des courses lentes et longues et beaucoup de musculation). Mais malgré tout ça, j’ai les jambes toujours gonflées (on ne voit pas mes chevilles) recouvertes d’une couche de gras (?) qui me ferait passer pour une mytho quand on me demande mon taux de masse graisseuse (18%, ce qui me classe dans la catégorie « athlètes »). J’aime voir la réaction des gens quand je dis que je suis marathonienne ! (« ah bon? » « et oui on ne dirait pas, hein ?! »).

    Et le pire, c’et que mon alimentation est plutôt équilibrée. Je suis une fan de légumes, je préfère le pain de seigle à la baguette. Je ne mange pas de sucreries industrielles et très peu d’aliments transformés. Je sale très peu mes plats. Mon péché mignon, c’est le vin. Mais je n’ai pas envie de flinguer toute vie sociale pour quelques kilos en trop (et je me dis que quelques verres de vin par semaine ne sont pas responsables de mon aspect extérieur). Récemment, j’ai pris du poids suite au marathon (clairement c’est parce que je mangeais trop, pas mal mais en trop grandes quantités pour ma petite taille), mais depuis 1 mois, je suis bien plus raisonnable et je n’ai pas perdu un gramme. J’ai tout pris dans le ventre (plus 8cm quand même) et je n’arrive pas à me défaire de cette bouée disgracieuse… Franchement ça a de quoi être désespérant !

    Bref, tout ça pour dire que je ne te suis pas d’une grande aide, mais que je te comprends. Je te souhaite de poursuivre tes efforts et qu’ils soient – enfin – payants !

    • Reply
      elise
      21 juillet 2016 at 9 h 48 min

      Voilà, j’aime ton histoire de « couche de gras », je m’y retrouve tout à fait…

  • Reply
    Princesse Strudel
    20 juillet 2016 at 16 h 47 min

    Hello Elise,

    Moi aussi ton article m’interpelle… En courant j’ai perdu X kilos, repris, un peu perdus, un peu repris…
    Depuis que l’Homme et moi vivons ensemble, il a perdu 18 kgs. Et moi? Ben pas moi. On mange la même chose sauf que lui de temps à autre se permet une pizza ou un hamburger, chose que mon allergie gluten m’interdit.

    La grosse différence: je grignote au bureau… et pas lui. :-(

    Par contre depuis la course à pied, je remarque que je me fiche pas mal de mon image: je suis bien dans ma peau, me plais comme je suis, même si de temps en temps j’aimerais mon ventre un peu moins gonflé ou mes seins un peu plus discrets. :-)

    • Reply
      elise
      21 juillet 2016 at 9 h 47 min

      mouais, je me plairais quand même plus avec des cuisses plus lisses je crois…

  • Reply
    Blandine
    21 juillet 2016 at 9 h 37 min

    Bien sûr, la recette miracle c’est – non je déconne.
    Je tique un peu sur le fait que ce régime /rééquilibrage te donne faim en permanence, pourquoi Est-ce que tu ne manges pas des fruits entre les repas, au moins? Mais je sais que c’est compliqué, j’ai à peu près le même profil que toi, globalement mince mais avec un ventre de buveur de bière (alors que je ne bois pas d’alcool). J’ai perdu mes repères entre une maladie qui m’a fait faire le yo yo pendant 2 ans et perturbé la digestion, et le début du sport et les muscles qui vont avec.
    J’avoue que j’ai failli tenter une détox à base de jus et de soupes mais le prix astronomique m’a retenue… autant acheter des cerises et pêches à 1000 € le kilo au marché bio.
    Le truc auquel j’arrive à me tenir, c’est de suivre à fond mon rythme le WE : petit dej tendance brunch entre 10 et 11h, et repas normal entre 17 et 19h. Je n’ai JAMAIS faim le reste de la journée, alors que je grignote beaucoup en semaine, et le bonus : moins de cuisine et de vaisselle!

    En tout cas, j’espère que tu trouveras une alimentation qui te convient sur tous les plans 😉 bon courage!

  • Reply
    renardeau
    21 juillet 2016 at 14 h 05 min

    Mais il faut arreter avec les féculents: c’est quoi le probleme que tout le monde avec les féculents la?
    Les féculents, c’est pas ca qui fait grossir. C’est la base de l’alimentation. Si tu les as pas, tu peux pas faire de sport, tu peux pas tenir toute la journée tellement tu as faim.
    J’ai toujours trouvé ca crétin (no offense hein) les femelles qui se privent de pain car soit disant « ca fait gonfler » alors qu’a coté elles se boulotent tranquille des fraises tagada. En général de tels comportement irrationels s’observent au département marketing, je dis ca je dis rien ^^

    Bref: si tu cherches un bouquin bien fait, avec tout dedans et pas trop long au sujet de l’alimentation, lis « food rules, an eater manual » de Mickael Polan. C’est une succession de regles simples a respecter quand on mange (un condensé de tout ce que la science sait actuellement).

    • Reply
      elise
      22 juillet 2016 at 13 h 35 min

      Merci pour la réf du bouquin. Et pour info Renardeau, je ne suis pas au marketing (je suis en comm’, c’est encore PIRE)…

      • Reply
        renardeau
        25 juillet 2016 at 20 h 46 min

        c’est pareil la com et le marketing 😉

  • Reply
    ilona
    25 juillet 2016 at 9 h 28 min

    Peut-être que tu es déjà à ton poids de forme? (Il paraît que les femmes naturellement maigres ne représentent qu’1% de la population…) Peut-être que ta vision de ton corps est déformée par tous les mannequins que tu vois?
    Un petit article au hasard: http://elykilleuse.fr/maigrir-etre-heureux-bilan/

    • Reply
      elise
      25 juillet 2016 at 9 h 30 min

      ce serait vrai si je n’étais pas à un poids de plus de 6kg supérieur à celui de mes 28 ans…mes nutritionnistes me disent que c’est celui-ci qui était mon poids de forme

  • Reply
    Amelie
    26 juillet 2016 at 6 h 40 min

    bon moi je poste jamais mais la franchement ce poste ( ok comme tous les autres ) j’adooorre !! Et meric a tous les bons tuyaux de tout le monde.
    Ton article me parle carrement comme a bcp d’entre nous j ai l impression.
    Merci Bambi pour le tuyau MFP , parce que moi non plus je trouvais ca pas fiable , mais j’ajoute mon sport du coup ca me faisait des credits de calories n’importe quoi ! Genre j’arrivais a me trouver de la place pour du Nutella ?!
    Renardeau merci pour les infos du bouquin :) , Ilona tres bon ton article .
    Moi j’etais une accro de la balance mais vraiment limite a monter 2 fois par jour et a aller changer les piles 3 fois dans la semaine pour etre sure …. no comment
    A l’apporche de la quarantaine je n’aime toujours pas mon corps mais il y a du progress , mais ce p*tain de bidon , tout comme Blandine je ne bois pas d’alcool genre 0 alcool et j ‘ai pourtant ce petit bidon qui m’empeche de porter des bikines , oui je suis maboule je refuse de mettre un 2 pieces , alors que je sais que je pourrais sans etre ridicule.
    Sinon Lucille W je suis pas fan mais c vrai qu ‘elle donne des bons tuyaux , je suis meme le compte insta de Kayla I c’est pour dire ou j ‘en suis LOL
    Bref pas de recette miracle non plus je partage ta frustration mais ton article me fait un bien fou , desolee :) et tous les commentaires aussi !

  • Reply
    cerise_confite
    27 juillet 2016 at 13 h 34 min

    Coucou Elise,
    Merci pour ton honnêteté! C’est vrai que c’est pas facile comme sujet – je suis toujours embêtée pour expliquer que mes 4-5kg de trop me gênent alors que ça n’a en fait aucune incidence sur ma santé.
    Du coup je me cherche pas mal depuis plusieurs années – cette année je me suis remise à l’alimentation intuitive (méthode Zermati) après un régime qui avait pourtant marché mais qui a bien fallu me filer un trouble alimentaire. Doooonc après un an de salades au cottage cheese… je mange des salades au cottage cheese, mais avec de l’huile, de la truite fumée, du fromage, et des petits LU au dessert! :) Je reprendrai probablement du poids, mais j’ai juste réalisé que je ne peux pas continuer à martyriser mon corps… Comme disait une amie (ancienne anorexique), je ne peux juste plus me permettre de faire attention. J’espère que j’arriverai à trouver un juste milieu entre un poids qui me convient plus ou moins et un moral d’acier!
    Bises et bonne chance à toi, quelle que soit ta voie!

  • Reply
    Arielle
    28 août 2016 at 20 h 25 min

    Hello,
    Et bien moi qui suis aussi dans votre cas (et en plus la ménopause est passée par là), prépa marathon ou écotrail rien n’y fait si on ne se surveille pas de prés côté nutritionnel pour celles qui n’ont pas le « bon » métabolisme… Du coup, cet hiver, j’ai essayé Fizz Up car je n’avançais plus avec 5 kilos de trop qui ont disparu en 4 mois. Pour moi, il s’agit d’un régime même s’il parle de ré-équilibrage : assez végétarien, jamais de féculents et de protéines animales ensemble, les fruits en dehors des repas, des soupers réguliers mono-légume, du pain que le matin, un seul repas libre par semaine et du sport (cardio et PPG de la mort sans matériel ). C’est quand même pas facile à gérer avec les ados et le mari qui ne veulent pas rentrer dans le jeu et se moque que tu manges des graines… En tout cas, on n’a pas faim (liberté sur les quantités) à et ça donne vraiment la pêche ! Bémol,c’est payant, le coaching est pipeau et bien sûr il faut garder les habitudes pour maintenir l’efficacité… A essayer !

  • Reply
    Arielle
    28 août 2016 at 20 h 28 min

    en fait je voulais dire Fitnext (Fizz up je fais aussi mais sans grand résultat pour l’instant)

  • Reply
    Le retour du bikini body – Thank God I run
    7 septembre 2016 at 21 h 55 min

    […] les 124 articles que compte ce blog (mon Dieu, déjà plus de 100…) il en est un qui a déchainé vos passions. Celui où je te raconte que je suis passée de très détendue du string sur le sujet de mon poids […]

  • Reply
    Marine
    5 avril 2017 at 9 h 04 min

    Hello, je suis tombée sur ton site en cherchant un entrainement de fractionné puis je me suis retrouvée sur cet article. Je ne te connais pas et je ne connais pas non plus ton parcours donc je ne peux pas te juger mais j’aimerais quand même te donner mon opinion : du moins ce que j’ai ressenti lorsque j’ai lu ton article 😉
    J’ai cette forte impression que tu te prives.. Enfin ! Je m’explique : Quand tu dis dans les points négatifs que tu as faim et vraiment faim c’est que ton corps a besoin d’énergie.. Peut-être que tu devrais ajouter des « collations saines » lorsque tu as vraiment faim comme des amandes ou un fruits.
    J’espère que tu prendras ce commentaire comme quelque chose de positif :)
    Bonne journée ! Et bon courage pour ton body bikini 😉
    Marine

  • Reply
    Le Bikini body un an plus tard (ou presque) – Thank God I run
    22 avril 2017 at 21 h 16 min

    […] ne sais pas si tu te souviens lectrice, mais l’an dernier environ à la même époque, j’avais commencé à regarder un peu sérieusement le contenu de mon assiette après un semi […]

  • Leave a Reply