LIFESTYLE TRAINING TRIATHLON

Mon challenge de la rentrée

Screen Shot 2015-05-25 at 22.51.20Depuis quelques mois, ça me trotte dans la tête.

Pas seulement parce que Camille m’a dit que ça allait devenir le running du futur et que je pense qu’elle a peut-être raison. En tous cas, ça devient la marotte des blogueuses running comme Anne qui s’est aussi lancée cette année.

Pas seulement parce que la cousine de mon mari, une sublime blonde très féminine (et donc à l’inverse de mes préconceptions de la triathlète façon armoire à glace pas sexy)  a fini son premier « half iron Man » il y a deux semaines (total respect).

Ou parce que mon ostéo me dit que ça me ferait pas de mal à mon squelette que je m’y mette.

Bref, je retournais le truc dans ma tête depuis longtemps et la lumière s’est faite le week-end dernier: je vais me lancer moi aussi dans le triathlon.

Deux « petits » challenges néanmoins:

1/ je ne sais pas nager
2/ je ne sais pas faire de vélo

1/ OK, ok j’exagère un peu.
J’ai appris à nager aidée par mes cousins dans la piscine familiale il y a une trentaine d’années (oui en vrai je sais quand même nager). Du coup, je nage une brasse coulée correcte quoique lente, sur plusieurs kilomètres s’il le faut. Je n’avais en revanche jamais nagé le crawl. J’ai appris seule, suite à ma blessure l’an dernier, à coups de tutoriels Youtube et d’éducatifs.
Pas facile de se planter dans une piscine et de s’auto-apprendre à nager sans être totalement ridicule. Un mouvement après l’autre, avec planche puis sans planche.

En manquant me noyer pas mal de fois, j’y suis pourtant arrivée.

Aujourd’hui, je tiens 50m sans m’arrêter, 100m s’il le faut mais guère plus.
Qu’importe.
Des cours particuliers et un entrainement quotidien cet été devraient m’assurer de tenir 400m en crawl d’ici la rentrée.

2/ Pour le vélo, ça se complique.

Même à l’Ile de Ré l’été, je flippe dès qu’on croise une nationale. Les Vélibs sont trop grands pour moi (si, je te jure…) et je ne me sens pas du tout de me lancer dans Paris en vélo seule. Donc il va falloir que je sorte de ma zone de confort là.

Etape 1: l’achat du vélo. Je vise un Décath’ de course premier prix pour le début.
Etape 2: se trouver des camarades de vélos. Je crois que je suis sur la bonne voie avec mon Iron Girl. Et pas mal de filles du club seraient intéressées aussi. Je regarde aussi les groupes de parisiennes cyclistes, de loin pour le moment.

Etape 3: trouver un triathlon « découverte » à la rentrée, qui ne soit pas sur VTT et si possible pas en piscine. Pas question pour moi de me lancer direct sur un format S ou M quand je ne maitrise finalement qu’une épreuve sur 3.

Et ben pas facile.

Contrairement aux courses à pied, les triathlon sont super mal recensés, sur des sites souvent bien nazes. En plus, il y a en très peu finalement.

Mon Homme (qui, je suppute, va finir par s’y mettre) m ‘a trouvé le tri de Chantilly fin août auquel je vais m’inscrire de ce pas je pense. De toutes petites distances, de la nage en eau calme. bref, parfait.

Etape 4: trouver un vrai maillot (non pas, un 25ème Erès) beau et pro pour l’entrainement, des idées ?

Alors, rendez-vous ici pour suivre la suite de ce nouveau challenge 2015.

You Might Also Like

20 Comments

  • Reply
    Camille
    26 mai 2015 at 9 h 33 min

    Turbo pour les maillots 😉

  • Reply
    Claire
    26 mai 2015 at 12 h 48 min

    Bon, autant la course je n’y suis pas encore, autant la piscine c’est mon truc ! En revanche j’ai plus de conseils pour la partie « pro » que « beau »…

    Donc déjà, mon 1er conseil : choisir un 1 pièce. Il existe des 2 pièces soi disant conçus pour s’entraîner en piscine, mais franchement ils sont moches, quand les élastiques se détendent ça devient compliqué et aussi ça fait touriste. Oui, je juge les filles qui viennent nager en 2 pièces, c’est mal mais c’est comme ça et je suis sure que je ne suis pas seule. Bref, rien ne vaut un bon vieux 1 pièce qui évitera de se retrouver à 5 mètres de sa culotte après un mouvement de brasse un peu énergique ou un plongeon.
    Pour le 1 pièce, je conseille de bien cibler des maillots spécial piscine sinon ils s’abîment très vite, et d’éviter les bretelles fines et non croisées (ou sinon accepter que parfois un sein reprenne sa liberté).
    Et, le conseil supplémentaire : bien rincer son maillot après chaque séance pour enlever le chlore, ça augmente énormément sa durée de vie !

    En termes de marques, j’ai pratiqué la natation pendant des années, et j’en reviens toujours au combo gagnant speedo/arena, souvent plutôt speedo pour moi d’ailleurs. Question esthétique ce n’est pas forcément le top, mais en regardant sur internet il y a plus de choix. J’ai eu des maillots adidas aussi, mais ils duraient moins longtemps. J’ai vu qu’un commentaire parlait du Turbo, j’en ai eu des noirs unis (obligatoires en natation synchronisée) mais je n’aime pas trop leurs autres modèles, même si c’est personnel, donc j’en ai eu peu et je n’ai pas de retour particulier sur cette marque du coup.

    Sinon, puisque j’ai mentionné la natation synchronisée, si on aime les paillettes et le rose (#swimlikeagirl ?), il existe des maillots de gala de toutes les couleurs et de toutes les formes, c’est ultra girly. Mais parfois ça gratte 😀

    • Reply
      elise
      30 mai 2015 at 8 h 47 min

      alors en effet, j’en suis pas encore au rose à paillettes, je crois que Speedo, ça va aller en fait du coup 😉 Merci pour tes conseils Claire

  • Reply
    elise
    26 mai 2015 at 13 h 03 min

    Camille, je crois que c’est pas pour moi Turbo , suis pas assez fun pour ça je crois (mais merci)…

    http://www.turbofrance.fr/fr/fines-bretelles/2003-maillot-natation-femme-fines-bretelles-comic-polo-city-.html

  • Reply
    Charlotte
    26 mai 2015 at 13 h 23 min

    C’est marrant parce que les trois blogs axés « sport » que je suis c’est le tien, celui d’Anne et celui de Camille :).

    Mais quel courage pour le triathlon! (un nouveau pas dans le dépassement de soi !)
    J’avoue moi aussi j’ai des idées préconçues sur les triathlètes, l’une de mes cousines pratiquant et elle est taillée comme Laure Manaudou (bon elle a commencé ado, ça doit jouer aussi).

    • Reply
      elise
      30 mai 2015 at 9 h 03 min

      oui mais je suis sûre que le tri va devenir le nouveau running. Suffit de voir le nombre de minettes sexy qui s’y investissent -)

  • Reply
    Gabrielle
    26 mai 2015 at 15 h 07 min

    Bonjour Elise,
    Je suis ton blog depuis peu, et je dois dire que j’aime beaucoup tes posts à la fois drôles et motivants… même si je n’ai jamais commenté jusqu’ici ! Mais là, je ne peux pas me taire, parce que le triathlon c’est un peu mon truc et non, ce n’est pas si difficile ! J’ai fait mon 1er découverte il y a plus de 10 ans, puis entre le boulot et 2 enfants j’ai traversé quelques années de no man’s land sportivement parlant. Et c’est justement le triathlon qui m’a permis de refaire du sport régulièrement. J’ai recommencé par un découverte, puis un sprint quelques mois après, rebelotte l’année suivante, et depuis l’an dernier je suis passé au format olympique (1500 m natation/40 km vélo/10 km de course à pied).Ce qui est génial c’est justement la variété, qui limite les risques de lassitude et de blessures, et je confirme ça fait travailler tout le corps donc on ne finit pas avec des épaules de déménageur ni des cuisses de rubgyman ! Je fais ça en amateur, sans objectif autre que de finir (bon OK pas dernière quand même), avec grosso modo 2 à 3 triathlons par an (parce que les dossards coutent vraiment cher surtout si on n’est pas licencié). C’est suffisant pour moi pour garder la motivation à s’entrainer toute l’année dans les 3 sports (en gros, 2 X 1h de natation, 2 sorties CaP et 1 sortie vélo par semaine quand tout va bien). La natation, c’est vraiment le plus technique, je t’encourage vraiment à trouver un club (je nage dans une section loisir adultes et c’est déjà très bien) ou à prendre quelques cours avec un MNS pour corriger tes défauts / améliorer ta technique de crawl. Pour le vélo, pas de mystère, il faut rouler et investir si possible dans un vélo de route avec chaussures spéciales qui se clipsent sur les pédales. Et pour la course à pied, pour toi ça sera facile ! Je suis dans le sud ouest donc je ne peux pas t’aider pour les tri en région parisienne, je crois qu’il y a celui de Versailles… tu peux regarder ici : http://www.calendrier.dusportif.fr/agenda-triathlon. Attention, la saison du triathlon c’est grosso modo avril-octobre donc assez court surtout si tu n’as pas de combi (vraiment pas indispensable pour des formats courts pour commencer).
    Pour le maillot, franchement un bon nabaiji résistant au chlore peut faire l’affaire, si tu survis à ton 1er triathlon ça vaut le coup d’investir dans une trifonction en profitant des soldes ou des promos de fin de saison (j’ai acheté la mienne, une Orca dans les 75 euros). Allez go ! Je suivrai tes premiers pas de triathlète avec plaisir ! De mon côté je suis le chemin inverse avec un 1er objectif de semi-marathon en octobre…

    • Reply
      elise
      30 mai 2015 at 19 h 25 min

       » 2 X 1h de natation, 2 sorties CaP et 1 sortie vélo par semaine quand tout va bien » wow mais c’est hardcore, ça fait sortir 5 fois par semaine … pire que le marathon (4 fois). Pour le moment, je crois que je vais faire une heure de natation, 2 séances VMA et seuil et une semaine sur deux sortie longue ou vélo. Et pour les maillots, je commence à regarder et je n’en trouve pas des tops pour le moment, mais peut être que Nabaji, ça le fera finalement….En tous cas chapeau Gabrielle, format olympique, wow ça fait rêver…. tu ne devrais avoir aucun problème pour un « simple » semi-marathon.

  • Reply
    Muriel
    26 mai 2015 at 20 h 50 min

    Ohlalala pourquoi tout le monde se met au triathlon … Autour de moi c’est le sport a la mode … Pppfff. … Pas moi … Je nage en club depuis 10 ans , je cours un tout petit peut … Moi c’est le Trail qui me brancherait plus.
    Donc natation comme te l’as dit Gabrielle il faut prendre des cours dans les sections natation loisir, souvent ils perfectionnent dans les 4 nages, ils donnent les bons gestes au travers d’exercices. La natation c’est comme la cap c’est bcp de pratique.
    Une copine, lors de son 1er triathlon a nagé toute la distance en brasse, l objectif est d’aller au bout … Alors brasse ou crawl… C’est pareil …
    Ce qui est intéressant Avec la natation est que tu bosses aussi le gainage. Par exemple un pull boy mis en place au niveau des genoux ou même plus bas vers les pieds obligent à contracter les abdos pour garder la stabilité.
    Pour le matériel :
    moi c’est speedô speedô et speedô, qualité endurance … J’ai un aréna mais je préfère speedô, au mom des soldes y a moyen de trouver un maillot, j’en achète 1 par saison.
    Les lunettes aussi speedô pour l’entraînement assez larges ou des Zoggs ( un peut plus cher) et des petites arena pour la compétition .
    Un pull boy , c’est pas mal pour travailler la gestuelle des bras…
    Les palmes de fitness permettent de travailler les battements
    + une planche mais bof je naime pas trop.
    Voilà
    Début septembre il y a un triathlon a gerardmer dans les Vosges dans un lac.
    Bon courage …

    • Reply
      Gabrielle
      27 mai 2015 at 7 h 21 min

      Team Speedo endurance moi aussi ! Ils ne bougent pas malgré les 2 à 3 entrainements en eau bien chlorée. Mais des copines du club ont testé les Nabaiji (gamme entrainement régulier) et trouvent qu’ils sont très bien aussi et beaucoup moins chers. Sinon dans la plupart des piscines on peut emprunter planche et pull boy en demandant gentiment… Les palmes, je mets un bémol, en triathlon il faut apprendre à préserver ses jambes donc à nager essentiellement avec les bras (travail pull boy donc) car sinon on n’a plus de forces pour le vélo et la CaP.
      Dernier petit conseil : pour ton 1er tri Elise, n’essaye surtout pas de partir vite en natation, tu vas te prendre des coups dans tous les sens et boire la tasse à coup sûr, donc laisse partir les pros devant, place toi sur un extérieur ou tranquillement derrière et démarre lentement puis accélère après la 1ère bouée. Ah oui et il faut s’entrainer un peu en eau vive (mer cet été) et apprendre à relever la tête tous les 10 mouvements de bras max pour regarder son cap parce que sinon on fait des zigzag et on peut facilement doubler la distance…

    • Reply
      elise
      30 mai 2015 at 19 h 26 min

      Oui les lunettes c’est un vrai cauchemar pour qu’elles tiennent en place en effet…. je vais tenter les Zoggs. Merci Muriel pour le tips.

  • Reply
    lilou75
    26 mai 2015 at 22 h 00 min

    Wouaw je suis vraiment impressionnée!!!! Je me sens complètement incapable d’en faire un (malgré les sollicitations de mon mari qui lui en fait). Je suis nulle en nage (mon mari aussi mais moins que moi et il se rattrape très largement sur le vélo) et le vélo ben ca va mais il faut faire beaucoup de kilomètres pour assurer un minimum. Quand je lis Gabrielle et vois mon mari (et encore il fait ça à la cool) c’est beaucoup d’investissement. Au mieux un run et bike mais encore. Le livre de chevet de mon mari c’est un calendrier de triathlon qu’il a récupéré dans triathlete magazine (ce doit être soit le numéro de fin d’année, soit de début d’année). On a participé il y a 10 jours au tri de Compiègne (premier half pour lui) : 500 participants environ, cadre très sympa et ambiance bucolique (je faisais juste le semi en relais). Mon mari est fan du tri de l’alpe d’huez (format pas standard car le vélo pour le court c’est l’ascension de l’alpe d’huez). Il a fait le tri du lac des settons et celui de Paris (du temps où tu nageais dans la seine) et puis un autre en allemagne. Il reve de gerardmer mais il faut s’y prendre à l’avance. Je pense qu’on peut trouver plein de petits tri sympa mais il y en a quelques uns pris d’assaut. Je comprends que tu as des connexions lyonnaises (me too) et il avait envisagé le tri du lac des sapins. Bref, je suis certaine que tu vas en trouver un chouette qui te correspond. En tout cas super défi. Bravo

    • Reply
      elise
      30 mai 2015 at 19 h 28 min

      oui alors Gérardmer, on m’en parle mais ça me semble à des lieues de distance (physique et en terme d’entrainement). Je joue vraiment dans la cour maternelle en tri là…on verra quand j’en aurais fait un ou deux si ça me plait et si c’est compatible avec mon emploi du temps de working maman. Mais bravo à ton mari Lilou.

  • Reply
    Ma fine bouche
    28 mai 2015 at 11 h 42 min

    Tout comme toi j’ai appris à nager seule alors on ne peut pas dire que je suis irréprochable au niveau de la technique. Le triathlon ne m’attire pas vraiment, mais c’est peut-être parce que j’ai l’impression de faire des activités diversifiées qui demandent chacune du temps. Bref pour ce qui est des maillots de bain je conseille les Speedo comme beaucoup d’autre et également le maillot une pièce Sporty de chez Princesse Tam Tam qui est pas mal du tout !

    • Reply
      elise
      30 mai 2015 at 19 h 29 min

      Ah merci Ma Fine Bouche, je file sur le site de Princesse Tam tam alors…parce que ce que je vois chez Speedo ne m’emballe pas pour le moment.

  • Reply
    Touc
    31 mai 2015 at 8 h 34 min

    Il y a Roxy aussi. Je ne sais pas si leurs maillots sont adaptés ou de qualité par rapport à ce que tu veux faire mais il y a de la couleur et de l’originalité. La livraison est gratuitement il y a des bons plans. ML

  • Reply
    Colombe
    1 juin 2015 at 10 h 00 min

    Hello Élise, j’adore ton nouveau défi /comme c’est étonnant en même temps!!
    En ce qui concerne l’équipement, mes maillots préférés sont de la marque Tyr et mes lunettes c’est AquaSphere-j’ai mis un temps fou à trouver la paire adaptée à mon visage, avant j’étais obligé de m’arrêter tout le tps pour les vider! Va au magasin spécialisé natation/triathlon du Vieux Campeur rue saint Jacques, c’est le top!
    Pour l’entraînement je fais 5h/semaine depuis quelques mois; soit 4h de cap et 1h de piscine ou 3h de cap et 2h de piscine et pour le vélo… Aïe Aïe Aïe ça se compte plus en heures/an!!! Mais c’est très bête car à priori c’est la clef de la réussite en triathlon!! Et en plus ça à l’air vraiment cool comme sport moins traumatisant pour le corps que la cap… Je compte y remédier donc dis moi dès que tu as ton vélo!!
    Pour la natation je suis partie de 0 aussi, j’ai pris 1h de cours pour avoir les bases et après j’y suis allée crescendo me fixant des nouveaux objectifs tous les mois. Pendant les 3 premiers mois j’y allais 3h/semaine (enfin mes séances ne durent jamais 1h plutôt 40-45 min au max!!). Mon seul accessoire est le pull boy et le truc qui m’aide pas mal c’est de me fixer de temps en temps des 200m ou tu respires de façon totalement aléatoire un coup ts les 2tps, 3 temps… devant et non sur le côté… car durant la course la difficulté est que ton rythme change tt le tps et t’es obligé de regarder devant pour voir où tu vas!! Le point positif est que tu auras une combinaison est ça, j’oublie à chaque fois mais ça facilite énormément la natation, effet flotteur garanti!!!
    Sinon je crois qu’il faut travailler la transition velo/cap car c’est frustrant de ne pas pouvoir courir comme on voudrait… Thomas m’a donné un conseil en or que j’ai appliqué le we dernier et ça a super bien fonctionné: sur les derniers kms de vélo tu passes en petite vitesse et tu moulines le plus possible! Quand tu sautes de ton vélo tu fais de toutes petites foulées… Les jambes sont comme neuves!!!
    On en parle de vive voix très vite de toute façon!!!

  • Reply
    Le triathlon de Paris, J – 21 – Thank God I run
    8 mai 2016 at 21 h 41 min

    […] distance » mais je trouve que ça fait tout de suite petite joueuse).  Ca fait un an quasi jour pour jour que je m’y […]

  • Reply
    Triathlon de Paris: dernière ligne droite – Thank God I run
    21 mai 2016 at 21 h 14 min

    […] je regarde en arrière, c’est vrai que y a du progrès tout de même. L’an dernier à la même époque, je ne nageais pas 200m en crawl, je ne savais pas monter sur un vélo de course, encore moins […]

  • Reply
    OpenSwinStars: le jour où j’ai nagé (plus de) 5km dans Paris – Thank God I run
    18 juin 2017 at 22 h 39 min

    […] cette idée absurde de commencer le triathlon, mais bon, voilà, je sais pas nager. Enfin, c’est pas tout à fait vrai parce que si tu […]

  • Leave a Reply