OUTFIT

Les Mizuno Wave Rider 18

Lecteur, lectrice: tu avais sans doute vu que, emportée par l’esprit de Noël, j’avais dressé une liste en novembre des « petits accessoires running » qui m’intéresseraient bien.

Cette liste émanait du fond de mon petit coeur de runneuse et n’avait rien de calculée.

Mais il se trouve que la paire de baskets que j’avais repérée est arrivée chez moi quelques semaines après, directement de chez Mizuno et totalement gratuitement pour ne rien te cacher (comme quoi, parfois, ça a du bon d’écrire des articles entre minuit et une heure du matin).

J’avais prévu d’en parler de toutes façons  alors allons-y.

Est-ce que je vais vous dire qu’elles sont formidables pour autant ? Bien sûr non.
Suis pas folle, lectrice, pas envie que tu te barres en me traitant de vendue.

Donc je vais te raconter ce que j’en pense pour de vrai.

Première impression: ah, elles sont bleues. Dit la fille qui voulait des roses.
Mais bon, elles sont arrivées toutes seules sur leurs petites pattes depuis l’entrepôt Mizuno, je ne vais pas me plaindre non plus.

mizuno2

Deuxième impression: mais elles sont canon en bleu en fait. Ouais. J’avoue que sur ce coup là, ils se sont dépassés Mizuno. Je les trouve quasi aussi belles que des Nike avec leur petit degradé sympa.

A l’enfilage, bon ben c’est des Mizuno quoi.
On se sent clairement pas comme dans des chaussons. Ca m’avait fait ça aussi avec ma première paire de Sayonara. Un peu raides au départ. Pas comme des Salomon tout de même mais pas loin. Mais je sais aussi qu’on s’habitue assez vite.

En tous cas,  elles sont beaucoup plus légères que mes Asics Nimbus (c’est normal, elles sont censées être polyvalentes) et je me vois en effet aussi bien faire un semi avec que des fractionnés.

Je les ai donc testées  sur différents terrains:

-sur piste, pour des fractionnés, elles ont une bonne attaque et sont bien dynamiques. Pas aussi légères que mes anciennes Sayonara mais on sent que ça marche.

-sur route, là elles prennent toute leur ampleur. Assez stables (je les ai même testées dans une boue légère et en côtes) et légères.

La marque est connue pour sa plaque Wave pour l’amorti. Selon mon podo, c’est vrai, puisque ces chaussures faisaient clairement partie de la liste qu’il m’a concoctée en fonction de ma morpho et de ma foulée. En revanche, soyons clairs, on le sent pas comme des dingues l’amorti.

A la fois je sors de mois où j’avais les chaussures les plus amortissantes du monde ou presque. Ce qui apparemment, n’est pas toujours une bonne chose puisque, à force d’avoir un amorti intégré, ton corps ne joue plus ce rôle là si j’ai bien tout compris.

Et surtout, surtout, l’ultimate test: depuis que je les teste: pas de TFL, pas d’aponévrosite, pas de dos bloqué. Je ne sais pas si c’est lié à mes nouvelles shoes ou à mes nouvelles semelles mais un truc est sûr: si elles ne me convenaient pas, le le saurais.

En résumé, je les ai vraiment adoptées et je ne les quitte plus.
Pour de la VMA longue, des sorties longues (max 20km je dirais) et même de la VMA courte sans chercher à battre des records, elles sont top.

mizuon

Le seul problème c’est qu’avec ça, j’ai plus d’excuses pour avoir deux paires différentes selon les séances.

Et vous, vous courrez avec quoi ?

You Might Also Like

16 Comments

  • Reply
    Marie
    16 janvier 2016 at 18 h 22 min

    Je cours avec les mêmes. Pendant 2 ans j’ai couru avec des Brooks ( des chaussons ) et Achille été sa tendinite ont commencé à squatter à gauche, j’ai donc changé pour mizuno ( plus de drop, plus stable et plus dynamique)
    C’est vrai qu’elles ne sont pas très accueillantes mais ça vaut la peine de persévérer : j’ai même investi dans une nouvelles paires pour mon prochain marathon !

    • Reply
      elise
      16 janvier 2016 at 19 h 40 min

      ben oui, c’est souvent ça Marie: très accueillantes et blessure au final ou plus raides mais ok sur le long-terme…

  • Reply
    Marie
    16 janvier 2016 at 18 h 24 min

    Aaaaah la correction automatique ! Donc Achille et sa tendinite et nouvelle paire sans « s »

  • Reply
    5autourdumonde
    16 janvier 2016 at 21 h 03 min

    Je cours avec les mêmes et j’en suis aussi très contente!

  • Reply
    Jerome
    17 janvier 2016 at 10 h 33 min

    Testées et approuvées depuis mi novembre, en remplacement de lunarglide.

    La foulée dedans n’a rien à voir (adieu chausson, bonjour sabots) mais dès qu’on est habitué à la « rigidité » quel kiffe !

    Je suis d’accord avec toi sur le côté « mais où est mon amorti ?  » mais comme ça ne me pousse pas plus que ça à travailler sur la pointe et que ça ne me crée aucune nouvelle douleur, ça me va.

    Bref,

    Mizuno, je vous aime d’amour.

  • Reply
    julie
    17 janvier 2016 at 20 h 42 min

    Je cours avec des Brooks depuis peu avec de nouvelles semelles car les anciennes des Adidas avaient trois ans, ma podologue suite à mes douleurs m’a conseillé d’en changer, pour l’instant j’aime bien, très confortable, j’ai testé dans la neige aujourd’hui pour suivre mon fils en luge tiré par le VTT de son papa,
    Bonne soirée,
    Julie

  • Reply
    lilou75
    18 janvier 2016 at 9 h 11 min

    Vendue! 😉 Je cours avec à peu près n’importe quelles asics et suis pas très sensibles de ce côté-là. J’ai juste détesté des mizuno achetées 150 euros l’année dernière : j’avais demandé quelque chose de plus dynamique mais j’avoue ne pas avoir aimé les sensations. Du coup je cours avec des asics genre premier prix sur tapis pour les fractionnés et des asics nimbus sur route. J’attends d’avoir une révélation et espère trouver celles qui me feront atteindre mon objectif sur 10 km. Pas pour aujourd’hui sur le 10 km du 14eme  (46mn15) mais il reste 11 mois….

  • Reply
    renardeau
    18 janvier 2016 at 12 h 18 min

    Pratique ca – du coup si je laisse un commentaire élogieux & leche-boule sur ces chaussures est-ce que moi aussi j’aurai du cadal sponso?

    • Reply
      elise
      18 janvier 2016 at 17 h 15 min

      nan, cherche pas, faut un blog.

  • Reply
    Gabrielle
    18 janvier 2016 at 15 h 20 min

    J’alterne entre des adidas energy boost (qui ont tendance à me faire des ampoules au bout des doigts de pieds au-delà de 14 km, sans doute 1/2 pointure trop petite – sinon elles sont à la fois hyper confort et dynamiques) et des zoots ultra tt plus toutes jeunes pour mes triathlons sprint ou mes séances de fractionné. J’ai aussi une vieille paire d’asics nimbus avec le même trou sur le mesh intérieur au niveau du talon que tu avais montré sur un de tes posts, je les ressors de temps en temps pour des sorties longues quand j’ai envie d’un amorti plus moelleux. Pour ma prochaine paire, je lorgne du côté de faibles drops type Altra (j’ai une foulée médio pied); et je cherche aussi une paire pour débuter le trail (Brooks pure grit dans ma short list). Tiens une idée de post, avec ton trailer de mari, tu ne veux pas nous faire un topo sur comment bien se lancer en trail ? (équipement, entrainement etc.) ?

  • Reply
    Severine
    20 janvier 2016 at 22 h 05 min

    Je suis très Asics…juste parce quand j’ai changé pour des Pegasus j’ai perdu qques ongles (mais c’est une raison valable). Là j’ai profité des soldes pour acheter des Nimbus…sinon j’ai des FujiTrabucco en trail (toutes neuves) et dernièrement j’avais des Asics DS trainer….j’ai fait mon 1 er semi avec mais là je me dis qu’elles manquent peut être un peu d’amorti pour les sorties longues

  • Reply
    Del
    23 janvier 2016 at 20 h 06 min

    Et tu les aurais pas sorties ce matin au Parc Montsouris les Mizuno bleues ? J’en ai vu une paire passer avec ce qui pourrait bien être tes cheveux, surtout si tu as un bandeau orange (on ne parle pas maintenant de l’harmonie colorimétrique), une paire bien bleue et visiblement pressée ! sinon je cours avec des Adidas Boston Boost, et des Mizuno Sayonara 2

    • Reply
      elise
      24 janvier 2016 at 9 h 04 min

      Haha, bien vu Delphine ! Faut dire bonjour dans ce cas là (sauf si tu étais encore plus pressée !). Et j’avoue, faut que je me rachète un bandeau bleu. Là ça va pas du touuuuuut.

      • Reply
        Del
        24 janvier 2016 at 17 h 57 min

        J’avais déjà 15 bornes dans les pattes donc plus les moyens d’être aussi pressée, et quant à faire la corrélation ThankgodIrun/prénom… Mais c’était drôle, de faie coïncider article lu très récemment/couleur/coureuse…

  • Reply
    nora
    26 janvier 2016 at 13 h 08 min

    merci Elise ! je pense les acheter très prochainement.
    Au cas où le community manager de Mizuno soit dans le coin : je chausse du 37.5/38 en chaussures de ville et le 39 chez Asics (Nimbus 16) me va comme un gant.
    je prends quelle taille pour les Mizuno Prophecy 4 ? 38, 38.5 ou 39?
    merci

  • Reply
    Motivation assurée: ma wishlist de Noël – Thank God I run
    3 novembre 2016 at 18 h 13 min

    […] commence avec les shoes. Mes Mizuno ont bien vécu, elles ont super bien tenu et grâce à elles, j’ai pu en faire des […]

  • Leave a Reply