LIFESTYLE TRAINING TRIATHLON

Les fous

prépa natation triathlon de paris

On a l’air heureux avant de plonger dans une eau à 13 degrés, hein ?

Tu te souviens lecteur, lectrice de ce  dicton « qui se ressemble s’assemble » . Vrai la plupart du temps.

Si, si, rappelle toi quand tu avais un look douteux en pleine adolescence. Et ben tes potes avaient le même tshirt Gun’s N Roses ou les mêmes cheveux roses (ça sent le vécu tout ça).

Des années plus tard, c’est globalement toujours vrai, à quelques exceptions près.
Mais l’inverse est encore plus vrai. A savoir que tu finis par ressembler aux gens que tu côtoies. Pour le meilleur ou le pire.

J’ai entendu parler de l’UTMB pour la première fois il y a environ 6 ans. Une de mes amies était kiné sur la course et nous l’avait racontée. A cette époque, je pensais que l’effort le plus extrême qu’un humain pouvait fournir en terme de course était le marathon (ha, ha). Ce jour là, j’ai appris également l’existence de l’Iron Man (pour rappel: 4km de nage, 180km de vélo et un marathon enchainés).
Le concept même dépassait mon entendement. Je pensais que ça ne concernait que 5, 6 fous par-ci par-là, sans vie à côté.

Quand mon Homme a commencé à courir sérieusement en 2001, il a d’abord fait de « petites » courses.
Je me rappellerai toujours mon inquiétude quand il m’avait dit s’être inscrit au Paris-Versailles. 16km, avec une grosse montée, mon Dieu mais quelle épreuve ! (n’importe quel traileur rigole devant la côte des Gardes mais bon...)

Et puis je me suis inscrite en club. Les premières années, c’était encore bon enfant. Bon, on avait bien une dingue qui faisait les 100km de Millau, mais à part ça, tout le monde était plus ou moins sur des distances inférieures au marathon.

Depuis un-deux ans tout a changé. Et j’évolue maintenant entre des gens qui pensent que la Sainté Lyon (72km) est « bien moins dure qu’un marathon » , qui s’entrainent entre minuit et deux heures du matin sans trouver ça bizarre (sans déc’), qui se donnent rendez-vous à la piscine pour des entrainements à 7 heures du matin, ou qui décident d’aller en Pologne en vélo. Et je te parle pas de celle qui fait l’Half Iron Man en basket sans savoir mettre ses pieds dans les cales.

Autant te dire que le marathon maintenant pour les gens du club, c’est comme un 10k. En plus lent.
Toutes les jeunettes s’y inscrivent les unes après les autres et font genre moins de 4 heures.

Bref, que des gens normaux.
Et à vivre au milieu des dingues, on devient dingue soi même.

Et c’est comme ça que je me retrouve à poser un jour de congé pour « faire une balade de 100km de vélo », à me lever plus tôt le week-end que la semaine (6h30 la semaine quand même) ou à aller nager dans une eau qui demain ne devrait pas être bien plus chaude que 12 degrés.

Comme quoi, même à quasi 39 ans je reste toujours une gamine influençable.

Faut quand même que je fasse gaffe parce que avec ces dingues, je vais finir plus vite que je ne le crois sur un Iron Man à me demander ce qui m’est passé par la tête (« trop tard, maintenant mange-toi tes 10 heures de vélo… »).

Je te rassure tout de suite, on n’y est pas encore.
Bon c’est pas tout ça mais je dois vous laisser, demain je me lève tôt, j’ai vélo et étang gelé (ça t’envoie du rêve hein ?)

ET toi lecteur ou lectrice, tu as des copains/collègues/mari, femme un peu tarés aussi ?

You Might Also Like

19 Comments

  • Reply
    Marion
    15 mai 2016 at 9 h 24 min

    J adore!!!
    La temperature de l eau reviens tres regulierement dans ton post: frileuse???

    • Reply
      elise
      16 mai 2016 at 12 h 06 min

      Pas vraiment en fait. Mais c’est vrai que je ne l’aurai pas fait il y a quelques années tout de même.

  • Reply
    Geschwind
    15 mai 2016 at 9 h 45 min

    Trop drôle Élise, je me reconnais trop bien dans ton article aussi :)))

    • Reply
      elise
      16 mai 2016 at 12 h 05 min

      toi aussi tu fais partie des dingues qui se lèvent tôt pour nager dans le froid !

  • Reply
    Mat0x4e
    16 mai 2016 at 8 h 34 min

    Eh, tu es sur la page facebook du triathlon de paris ! Classe !!!
    https://www.facebook.com/TriathlonParisIDF/photos/pcb.10153441273327540/10153441267572540/?type=3&theater

    Pas de tarés autour … aucun inscrit à « Arch to arc », au marathon de natation de Manhattan Island ou au triple ironman de Lensahn ^^

    • Reply
      elise
      16 mai 2016 at 12 h 05 min

      Ah oui, c’est pour ça que j’ai republié leur photo. Oui on pourrait faire encore plus taré autour de nous (y a ps de limite en fait). On a déjà des copines qui font le Celtman hein…

      • Reply
        Mat0x4e
        21 mai 2016 at 19 h 58 min

        Celtman = respect. Elles ont aimé les méduses ?

  • Reply
    Kotkaa
    16 mai 2016 at 21 h 12 min

    Pas trop de fous dans mon entourage, le marathon reste encore un truc de dingue pour moi et je tremble quand les courses dépassent les 600D mais avec mes seulement qqs mois de plus que toi je fonce sur tout ce qui se présente et espère bien avoir encore un paquet de challenge devant moi ! Et ton blog comme d’autres sont une motivation supplémentaire !

  • Reply
    Natacha
    17 mai 2016 at 11 h 09 min

    Complètement d’accord avec toi : le seuil de la « dinguitude » ne cesse de s’élever avec le temps passé au milieu des fous. Il fut un temps où je trouvais ça hyper contraignant de préparer un semi-marathon, où je pensais qu’après un cent bornes on pouvait mourir et où je jurais « moi, courir de nuit, jamais de la vie ! »
    Et puis à force de fréquenter des dingues, j’ai été contaminée. Quelques dossards sur marathon, une Saintélyon en solo, et me voilà prête à envisager de faire un cent kilomètres un de ces jours… Côté triathlon, je me contente d’encourager mon homme et ma soeur, qui prépare son premier Iron man. Du coup, et comme je refuse de considérer mon mari ou ma soeur comme des fous, mon seuil de la « dinguitude » actuel se situe plutôt au niveau de la Barkley ou du Norseman…

  • Reply
    Princesse Strudel
    17 mai 2016 at 12 h 33 min

    A ma façon partie des dingues: je me lève à 5h45 pour courir avant d’aller au bureau, ou alors je rentre en courant avec mon sac sur le dos. Ou alors je vais nager à 7h00 du matin. Et je rampe dans la boue quand le dénivelé du trail s’avère « impossible » pour mes chaussures de coureuse de bitume.
    Je prépare mon premier marathon pour octobre, en précisant que « c’est parce que je veux faire un 100 km » – et vue ma vitesse moyenne, je vais sans doute le finir à la frontale, ce marathon, car je n’ai pas la moindre facilité pour la course (mon point fort, c’est la danse de salon…).

    A côté de ça je côtoie un sportif de 45 ans passés qui a fait le marathon des sables et enchaîne les trails de 80 kms et plus, un autre de 62 ans qui court le 10 km en 43 minutes… Mes petits exploits font pâle figure à côté des leurs, mais ce sont les miens et je ne les dois qu’à moi-même… :-)

  • Reply
    renardeau
    18 mai 2016 at 20 h 27 min

    vous ressemblez à un gang de batraciens

    • Reply
      Elise
      18 mai 2016 at 20 h 28 min

      dis donc renardeau, tu deviens de plus en plus sympa. Je m’attendais à ce que tu dises « gang de spermatozoïdes ».

      • Reply
        renardeau
        19 mai 2016 at 11 h 01 min

        ouai je suis mou de la fesse en ce moment… le rhume des foins…

  • Reply
    Lilou
    19 mai 2016 at 20 h 46 min

    Renardeau essaie de se faire bien voir pour avoir des cadeaux. Elise je vous ai vus lundi soir au parc montsouris dans des positions improbables (brouette espagnole). Pas du tout mon créneau habituel mais weekend triathlon du mari et du coup organisation chamboulée. Comme il était content de son half il se dit pourquoi pas le tri de Paris. Du coup je serai peut-être dans les parages pour t’encourager. Allez dernière ligne droite.

    • Reply
      elise
      21 mai 2016 at 19 h 05 min

      Je serai ravie de t’y voir Lilou. Et oui, on fait des trucs bizarres avec le PUC mais efficace au final.

  • Reply
    Severine
    23 mai 2016 at 19 h 30 min

    Comme toi, j’ai commencé à courir régulièrement parce que j’approchais less 40 ans et maintenant 5 ans plus tard, alirs que j’avais tounours juré que la Sainté était un truc où il fallait être totalement taré et que jamais au grand jamais……
    Et bien cette année j’envisage de faire la Saintéxpress, même si la course du viaduc de Millau ce week end m’a montré que j’avais encore un peu de boulot à faire en montée
    Et pire, je me suis inscrite à Paris Versailles parce que j’en ai marre que mes copines ceoient leurs lecs quand ils leur sortent que la côte des Garde est un mur
    C’est un leu ridicule lais j’assume

    • Reply
      Severine
      23 mai 2016 at 21 h 42 min

      Je crois que je suis un peu dyslexique du clavier ce soir

  • Reply
    Violette in Paris
    24 mai 2016 at 21 h 26 min

    Mouhahaha la plus folle de mon entourage c’est ma maman, à 60 ans elle court tous les jours qu’il neige ou qu’il vente (en plus de son pilates, steps, yoga, zomba-boxing et j’en passe). Je me suis toujours sentie vilain petit canard à côté !

  • Reply
    Choffy
    31 mai 2016 at 9 h 38 min

    Pour éviter de chercher pour 2017. C’est déjà trop tard pour faire marche arrière.
    Ironman de Nice
    Ironman de Vichy
    Altriman
    Embrunman
    Evergreen
    Alpsman
    Frenchman
    Ironcorsair
    Chtriman

  • Répondre à Elise Cancel Reply