SANTE

Les checks à faire quand on court sérieusement

unnamed

Quand on commence à prendre goût à la course (ce qui n’arrive pas forcément, mais soyons positifs)  il n’est pas rare qu’on passe quasi sans s’en apercevoir du jogging dominical à 40 km par semaine en très peu de temps.

En tous cas, c’est ce qui m’est arrivé et je ne suis pas la seule.

Et c’est là que les soucis arrivent. Car si les premiers temps, il semble relativement facile de courir 8 km 5 fois par semaine,  très vite, le corps accuse le coup.

Résultat: des blessures, petites ou grosses. Souvent des problèmes de genoux, de tendinites, de pied qu’on n’a pas vu venir.

Du coup, comment faire pour éviter cela au maximum ?

Petites revue des précautions à prendre.

1 / La première des choses à faire quand on dépasse les 2 sorties par semaine est de filer chez son généraliste. De toutes façons, que ce soit pour une course ou pour une inscription en club, vous aurez forcément besoin d’un certificat médical à un moment donné.

On en profite pour lui demander un bilan avec un podologue et la prescription (si nécessaire) d’une paire de semelles orthopédiques. Et ce sera nécessaire croyez-moi.

Oui je sais, quand j’ai entendu pour la première fois « semelles orthopédiques », je me suis imaginée un truc d’ado mal dégrossi à la croissance trop rapide. Bref, un truc pas glam.

Que nenni. C’est la base pour rééquilibrer notre posture qui n’est JAMAIS droite comme le voudrait la course à pied,  sport symétrique s’il en est. Vous allez au passage y apprendre plein de joyeux mots: supinateur, pronateur etc. Toute une expérience.

Personnellement, ça a résolu des problèmes de genoux sur le début comme par miracle.

2 / Puisque vous êtes chez votre généraliste, profitez-en pour lui demander une ordonnance pour des séances de kiné.
Bon, tous ne veulent pas sans indication précise mais si on court vraiment, il y a des chances que l’on ait besoin tôt ou tard d’y faire un passage. La mienne m’avait prescrit des séances de renforcement du genou par exemple.

3/ Un  passage par l’ostéopathe est de rigueur. Pas donné certes. Mais indispensable pour se (re)mettre d’aplomb.

J’y vais très régulièrement même si c’est un investissement. Mon ostéopathe est une espèce de magicien qui me remet régulièrement sur pieds même dans les cas les plus désespérés (ne cherchez pas, je ne donne pas de noms de médecins).

Il y en a partout et vous aurez forcément un ami pour vos conseiller un ostéo de confiance.

4/ On n’y pense moins mais un passage chez le cardiologue n’est vraiment pas un luxe.

C’est même indispensable après 40 ans (pas encore mon cas, mais pas loin).
Histoire de vérifier que la machine marche bien et de ne pas avoir de pépin, forcément pas drôle les pépins dès qu’on s’attaque au coeur.

5/ Enfin, il m’a été conseillé de faire un check-up chez un phlébologue. Là aussi, histoire de voir que tout fonctionne et que pas de blessure en vue pour cause de mauvaise circulation.

Tout ça peut paraitre too much et nul besoin de faire tout d’un coup. Mais en tous cas, le podologue et l’ostéo sont un must dès le départ pour justement, prendre un bon départ dans une vie de runner.

 

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Sylvie Bourdon
    7 janvier 2015 at 20 h 32 min

    Bonsoir, je découvre ton blog. J’apprécie le fait que tu utilises des mots simples et pas des acronymes ( thanks!) et que tu aies une vie à côté du running ! . Tes billets sont agréables à lire.
    Mon commentaire n’est pas désintéressé. En effet, je me suis inscrite avec une amie après la Parisienne au semi marathon de Paris. Oui. Bon on fait du sport régulièrement … mais on fait aussi la fête et nous adorons ne rien faire ( aussi !). la quarantaine dépassée, on ch un programme d’entraînement ( il ns reste 8 sem avant le départ du 8 mars) raisonnable pour « s’amuser » pendant la préparation et finir notre semi !. As tu des conseils pour l’entraînement et l’alimentation à nous recommander ? !!. Merci d’avance.

    • Reply
      elise
      7 janvier 2015 at 23 h 36 min

      Bienvenue Sylvie ! Je fais aussi le semi-marathon de Paris, ça va être chouette. Je vais faire un post sur l’entrainement et les petits trucs qui aident très vite.

      Stay tuned!

      • Reply
        Sylvie Bourdon
        8 janvier 2015 at 20 h 06 min

        thanks !

  • Reply
    roger florence
    24 avril 2016 at 15 h 09 min

    je te remercie pour toutes les informations que tu prodigues à nous lecteurs et lectrices, tu es une crééééme…
    moi j’aime courir , bon, j’ai une sep qui me laisse tranquille pour ainsi dire, des raideurs en fin de journée parfois, un relationnel pas facile au travail (oups , j’ai 2 collègues pas jo-jo) et puis cette jeune kiné qui me tambourine que le running c’est pas pour moi…TROP TARD, j’y ai pris goût . alors bientôt l’achat d’une genouillère pour reprendre en douceur dans qq temps fin de saison, début été peut-être un peu avant et puis zut, une sortie de temps à autre surtout si je mets la genouillère, bref je lis tes aventures avec beaucoup d’intérêt, c’est une lecture qui me va ! que ça soit le vélo ou le running , les voyages pour le boulot, tout me plaît à lire, un petit moment de vie dans lequel on se retrouve..
    a +

  • Leave a Reply