LIFESTYLE

les #boost

Screen Shot 2014-11-25 at 22.46.43

Il y a quelques mois je déjeunais avec une copine comme je les aime.

Un visage d’ange à qui on donnerait le bon Dieu sans confession, une petite voix charmante, un corps menu et un petit look sage qui ne laisse rien présager du vrai personnage  -DJ, tatouée de partout et social gourou entre autres particularités.

Au moment où je l’ai connue, Camille, puisque c’est son nom, en plus d’être une redoutable professionnelle dans un secteur compliqué (la mode puis les cosmétiques), était déjà une vraie sportive.

Elle me confiait aller au crossfit quasi quotidiennement avant le boulot, ce qui même pour moi qui suis un chouille addict au sport me paraissait dingue. Imaginer ce petit bout de femme soulever des poids et faire des tractions dépassait mon imagination.

Mais si. C’est la même qui a bouclé un semi-marathon en mars sans préparation à la course ou presque. Juste avec une super condition physique et au mental.

Bref, si je vous parle de cela c’est qu’un jour, j’ai vu passer sur le fil de Camille un drôle de concept: le #boost

Pensé par Adidas, l’idée est de se retrouver pour courir par quartier dans Paris et de   s’affronter dans une ambiance bon enfant avec les autres. Camille est la patronne de l’équipe #boostbastille et nous a donc proposé de la rejoindre dans son Café préféré pour un run informel.

Je n’habite pas du tout à Bastille mais j’avais un certain nombre de copains communs avec Camille inscrits à la course alors, pourquoi pas.

C’est comme ça que je me suis retrouvée inscrite à ce groupe sur Facebook et dans la vraie vie.

La première fois (je suis allée au deuxième ou troisième run) on devait être une trentaine max. La fois suivante, on dépassait la centaine. A ce jour, le groupe compte 1348 membres.

Screen Shot 2014-11-25 at 22.46.27

(je ne sais pas à qui revient le copyright de cette superbe photo, je le mettrai volontiers si je le savais)

Dire que c’est un succès est un faible mot. Chaque semaine, de nouveaux arrivants viennent rejoindre le groupe pour courir 4 ou 10 bornes selon les niveaux. Du run officiel du mercredi, le groupe est passé à des sorties quasi quotidiennes en fonction de qui veut courir.

Sans faillir, Camille dirige les runs et les battle. En parfaite coach, elle nous fait enchainer les jumping Jack et les burpees et navigue des chatons (les débutants) aux guépards (les coureurs aguerris) le plus naturellement du monde. C’est une boss adulée et adorée par l’équipe, qui inspire et entraine des dizaines de coureurs.

Le groupe pourrit mon newsfeed (c’est qu’un millier d’addict, ça écrit beaucoup tous les jours) mais je ris comme une baleine de leurs trouvailles.

Et je ris et vibre en vrai quand je cours avec.
Pas tous les jours que vous pouvez courir avec, un groupe qui mixe de parfaits débutants à des gens qui font l’UTMB (en vrai).

Pas tous les jours que vous pouvez courir 10 km et aller faire la fête en short sur une péniche ou dans un magasin Adidas.

Pas tous les jours que vous vous mixez à des centaines d’inconnus en délire complètement déguisés et courant en plein Paris.

Je ne peux hélas pas participer à tous les événements (c’est que je suis déjà une femme mariée à une autre team) mais je vous invite à venir tester un #boost un de ces jours, ou tout au moins à lire le blog de Camille, qui vient de commencer sa nouvelle vie – et je suis sûre que le #boost n’y est pas pour rien.

 

PS: Camille est aussi celle qui m’a bostée (sans mauvais jeu de mots), pour me remettre à ouvrir ce blog auquel je pensais depuis longtemps, 7 ans après l’arrêt de mon dernier blog, je lui devais bien un petit post.

You Might Also Like

4 Comments

  • Reply
    Camille
    25 novembre 2014 at 23 h 09 min

    Alors là, j’ai les larmes aux yeux.

    Merci pour les mots, merci pour ton amitié, merci pour le reste.

    T’es une grande inspiration pour moi, j’ai énormément de respect pour ta ténacité, ton intelligence, et la façon dont tu arrives à manager tout en même temps et avec succès.

    Encore une fois, merci pour ça. J’en avais vraiment besoin ce soir <3

  • Reply
    Nolwenn
    2 janvier 2015 at 11 h 34 min

    Voilà pourquoi je regrette de vivre en province, très loin de Paris :(

    • Reply
      elise
      3 janvier 2015 at 23 h 43 min

      faut lancer les #boostbretagne, je ne vois que ça …

  • Reply
    Le Rapha #womens100 – Thank God I run
    25 juillet 2017 at 23 h 11 min

    […] fringues de vélo, organise tout un tas d’events pour sa communauté. Un peu comme Adidas et feu les Boost (rebaptisés depuis) mais en plus […]

  • Leave a Reply