TRAINING TRIATHLON

Le dilemme

Deux semaines après le triathlon, je commence seulement à refaire surface. Passée la joie, j’ai eu un vrai « blues du triathlon ». J’ai lu récemment que ça faisait ça aux IronMan. Les mois d’entrainement intense, l’excitation et la peur qui monte, les endorphines plein le corps, la joie d’être finisher et puis, plus rien d’un coup.

Ouais, bon, ok, je t’entends penser tout haut « euh c’est bon, toi tu as fait à peine un courte distance. » Certes, mais je n’ai pas eu besoin de faire un Ironman pour passer quelques jours bien down. Sans envie de rien.
Mais ça y est, j’ai recommencé à nager et pédaler puisque je faisais ma pause annuelle et là, je vais reprendre le running dès demain.

Et là, c’est le drame. Pour la première fois depuis 3 ans, je n’ai ressenti aucun « vide » ou envie de courir. Mon besoin de sport est clairement satisfait par la piscine et le vélo.

Je me suis bien inscrite à un micro trail dans le cadre des Templiers que mon Homme court (la grande course, lui), mais je n’ai pas trop la motivation de rempiler pour le Paris-Versailles ou les courses de rentrée. Ni même pour un 10k.

Mon prochain challenge ? Après une course de natation le 3 juillet dans le bassin de la Villette (où je suis sûre d’arriver dernière vu que la barrière horaire est à deux heures, soit mon temps), je me réjouis de refaire le triathlon de Chantilly fin août, version M cette fois.

Screen Shot 2016-06-12 at 22.23.25

Est-ce que je vas arrêter de courir ? Non bien sûr. Est-ce que je vais arrêter de vous parler de course ? Non plus, évidemment. Mais disons que je vais sans doute me licencier FFTRi cette année et plus seulement FFA.

Et que je vais voir comment je pourrais faire tenir un entraînement pour un HIM (Half Iron Man) dans mon planning en 2017. Soit beaucoup, beaucoup de vélo…

Screen Shot 2016-06-12 at 22.23.40
D’ailleurs, une idée les amis d’un half pas trop loin de  Paris et sympa ?

Et toi, c’est quoi tes courses d’été et de rentrée ?

You Might Also Like

7 Comments

  • Reply
    lilou
    13 juin 2016 at 9 h 06 min

    C’est plutôt chouette d’élargir sa palette. Pas vraiment un dilemme sauf celui du nom de ton blog. mais t’inquiète on continuera à te suivre même si je ne pense avoir aucune intention de faire un tri. Et puis il y a quand même un peu de course dans un triathlon 😉 bon, pour les idées, mon mari fait le half Choisy au basc (près de Compiègne) en mai, et a fait un qui est à Fontainebleau en septembre. celui de choisy au bac est assez sympa (je l’avais fait en relais). celui de Fontainebleau, je ne sais pas. Il faut faire attention au dénivelé en vélo dans les tri car il arrive qu’il en y ait pas mal… De mon côté, course et course. J’ai mon objectif de courir un 10 km en 45 mn (que j’ai loupé hier puisque 46’14 sur la course du chateau de vincennes). Du coup, je remets ça dans 15 jours sur la course de l’hexagone. mais après je lâche l’affaire si je n’y arrive pas. et peut-être le semi de run in lyon.

  • Reply
    clairesoleil
    13 juin 2016 at 13 h 18 min

    C’est vrai attention aux dénivelés en vélo…. ici sur Mars tu démarres toujours par une côte de ouf avé souvent le mistral dans l’pif… ce n’est pas la même musique pour les p’tits cunissons… un tri M très joli mais avec un parcours vélo avec 750m D+ pour 43km est celui des sardines titus… avec les Massilia Girls on envisage un L l’année prochaine également… Bandol ? Hyères ? Salagou ? Mais y’a tjs des dénivelés importants…
    Point de blues ici… on a trouvé la solution… on enchaîne les tri, avec les Girls…

  • Reply
    clairesoleil
    13 juin 2016 at 13 h 19 min

    Heuh cuissots et pas le mot proposé par mon tél… ahhh la haute technologie…

  • Reply
    Princesse Strudel
    13 juin 2016 at 15 h 49 min

    Ca m’avait fait ça après mon premier semi…
    La bonne nouvelle, c’est que ça passe. Deux ou trois semis plus tard, je me remets à courir assez rapidement.

    Mon prochain challenge c’est un marathon mi-octobre – mon premier. D’ici là un 10 miles, un semi, un triathlon en relais (je cours, forcément), et quelques 10 km histoire de m’amuser, sur route ou en trail.

  • Reply
    Ludivine
    13 juin 2016 at 16 h 19 min

    Tout d’abord félicitations pour ton premier tri !
    J’ai une quinzaine de course à pied derrière moi avec beaucoup de courses, principalement du trail… Mon erreur est que pendant toutes ces années, je n’ai fait d’autre sport que la course à pied alors voilà j’ai une sciatique depuis plus d’un an maintenant que je n’arrive pas à soigner, je me suis donc mise au vélo et à la natation, des sports dits portés et ô miracle je n’ai plus de douleurs articulaires ! Alors oui la course à pied me manque (surtout pour le côté pratique) mais j’avoue trouver beaucoup de plaisir en natation et vélo en ayant le sentiment de me faire du bien..

  • Reply
    Natacha
    15 juin 2016 at 8 h 58 min

    Félicitations pour ton M !!!
    Mon mari a fait le half de Vichy, qui présente l’avantage d’un parcours vélo ultra roulant. Ça se passe en général le dernier week-end d’août.
    Moi je fais un petit swimrun avec lui dans deux semaines, et on s’est inscrit pour la traversée du lac d’Annecy à la nage le 15 août (sur le 2400 mètres). Ça fait du bien de varier les sports !

  • Reply
    Blandine
    17 juin 2016 at 11 h 17 min

    Je suis passée de « quelqu’un qui fait plein de musique » à « quelqu’un qui fait -aussi? surtout? le plus possible? quand ca ne clashe pas avec l’orchestre?- du sport » et j’avoue que j’ai du mal avec ce qui m’apparait comme un changement d’identité. Je te dirais bien de prendre les choses, et tes envies d’un sport plutôt que d’un autre, comme ça vient mais … pas facile d’arrêter le petit vélo dans la tête.
    (oui, elle était facile)

  • Leave a Reply