SANTE TRAINING

Forfait et flexibilité

Screen Shot 2015-06-02 at 12.59.18

Ca commence dans un cabinet de médecin.
Des douleurs dont tu cherches à comprendre la provenance. Echo, IRM, rien ne confirme quoi que ce soit donc on te dit “venez donc faire une biopsie, comme ça on sera fixés”.

Alors tu poses deux, trois questions, ça veut dire quoi une “biopsie” ? On vous enlève quelques cellules et on les envoie au labo. Ah ok. Et ça se fait comment ? En ambulatoire, vous arrivez à 8h, vous repartez à 5h, une toute petite anesthésie générale, RIEN DU TOUT quoi.

Plus de 30 ans que j’avais pas été hospitalisée (bon ok à part pour les naissances).

Donc le jour J j’y vais relativement sereine. Bizarrement quand je demande aux infirmières si je vais bien pouvoir sortir à 17h (rapport à la fête d’anniv’ de mon coach le soir même, faut pas déc’, y a des priorités dans la vie tout de même) elles font une drôle de tête.

Ca aurait dû m’alerter.

Je vais vous épargner le suspens intense mais une semaine plus tard, je ne suis toujours pas sur totalement pieds. Et je ne sais pas quand je pourrai recommencer le sport (chirurgien aux abonnés absents, parcours du combattant pour avoir un interne malaimable au téléphone).

Rien de grave non mais pas du tout ce à quoi je m’attendais.

Je bénis les Dieux d’avoir eu la bonne idée de ne pas me caler ce “petit examen de rien du tout” avant le marathon et je vais faire preuve de flexibilité.

Puisqu’une fois par an on doit arrêter de courir pendant 3 SEMAINES (ce qui est une épreuve en soi pour tous les coureurs), et que je suis de toutes façons arrêtée pour deux semaines déjà, autant caser ma pause annuelle maintenant.

Et oui, j’avais un 10K de prévu dans 15 jours pour lequel je m’entrainais dur.

Tant pis, je serai forfait.

J’irai soutenir des copains à la place. L’essentiel est que je puisse courir à nouveau très bientôt (même si je vais bien souffrir pour la reprise après 3 semaines sans course !).

Et puis ça me laisse du temps pour aller acheter mon premier vélo, un maillot et me renseigner sur les cours de pistoche.

Mais 3 semaines sans ma dose d’endorphines, c’est surtout pour mes proches que ça va être dur en fait…. on fait le point très vite que je vous raconte comment je tiens le coup ?

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply
    lilou75
    2 juin 2015 at 20 h 44 min

    Desolée pour toi : ce n’est vraiment pas marrant comme situation. J’espère que tu seras vite sur pieds et que ton entourage ne pâtira pas trop longtemps de ton manque d’entraînement. Si tu cherches un club de natation à Paris (et dans le 14eme) et pas trop cher : regarde celui-là http://www.sportingclubdu14.fr/?page_id=147

    • Reply
      elise
      8 juin 2015 at 22 h 03 min

      merci je vais regarder. Pour le moment, je regarde ves mon boulot mais ça ne donne pas grand chose !

  • Reply
    Gabrielle
    3 juin 2015 at 9 h 52 min

    Zut alors, j’espère que ce n’est pas trop grave. Bon courage à toi (et à tes proches !) pour cette période de repos forcé…

    • Reply
      elise
      8 juin 2015 at 22 h 03 min

      oui, c’est pour eux que c’est dur surtout…

  • Reply
    Ma fine bouche
    3 juin 2015 at 14 h 52 min

    C’est parfois compliqué de ne pas choisir, mais tu fais preuve de philosophie en faisant ta pause annuelle maintenant. J’espère que tu seras vite sur pied. Bon courage.

  • Reply
    alice
    4 juin 2015 at 14 h 27 min

    Rhaaa, pas drôle! J’espère que ce mauvais passage sera bientôt oublié. Bravo pour cette vision positive de la pause forcée. Je viens de reprendre, tout doux bijou, après 12 (!) semaines d’arrêt, la piscine m’a sauvé les nerfs (et ceux de mes proches 😉 mais j’en rêvais la nuit!

    • Reply
      elise
      8 juin 2015 at 22 h 04 min

      Bonne reprise Alice alors… 12 semaines, ma pauvre c’est long (mais nécessaire j’imagine)

  • Reply
    Sab6967
    8 juin 2015 at 9 h 07 min

    Prends soin de toi, pensées positives… et tu seras bientôt dans tes baskets en train de courir ! Et puis 3 semaines, ça peut aussi passer très vite ! L’essentiel est d’avoir de quoi t’occuper. A bientôt,

  • Reply
    Two years (and counting) Thank God I run Thank God I run
    8 juin 2015 at 21 h 55 min

    […] de rien, ma pause running improvisée me fait « gagner » 8 heures par semaine en ce […]

  • Reply
    Audrey V
    22 juin 2015 at 14 h 07 min

    Bon rétablissement.
    3 semaines…il faut absolument que çà soit consécutif? J’ai pris 15 jours après un Trail car j’étais à plat…çà suffit non? 😀
    On peut faire d’autres sports en attendant type natation?

    • Reply
      elise
      22 juin 2015 at 16 h 42 min

      Audrey, c’est 3 semaines minimum si tu as fait une année complète de running. Semaine 1: zéro sport, semaine 2 et 3 que du sport porté (vélo/natation), semaine 4: tu peux reprendre le running mais en douceur…

      Contraignant mais le prix à payer pour courir des années durant sans bobos

    Leave a Reply