LIFESTYLE SANTE

Du #healthylifestyle

Ca n’a pas pu t’échapper à toi non plus lecteur (ou lectrice).

Depuis un an et des poussières, pas une fille sportive qui ne photographie ses assiettes et ne semble se nourrir exclusivement de quinoa et de kale. Avec quelques brocolis frais aussi.

Screen Shot 2016-01-24 at 22.42.08
Photo credit: http://www.blendtec.com

Tu as aussi l’impression qu’elles ont toutes développé une maladie coeliaque dans les 6 derniers mois au vu du nombre galopant de recettes « sans gluten » proposées. Et des problèmes gastriques intenses qui leur font éliminer le lait de leur alimentation également (rapport à notre moindre propension à bien le digérer, une fois adulte).

C’est partout. Sur les Instagram, Facebook, Snapchat and co.
Avec  Kayla en gourou internationale du healthy et toutes ses copines qui suivent.

Mmmm les bons fruits en guise de goûter, mmm, le bon petit déj’ de baies de goji parsemé de graines de chia. Et vas-y que je te montre des assiettes aussi colorées que… peu appétissantes.

Enfin, peut être que toi les baies de goji et le kale, ça te met en appétit. Et je respecte infiniment les choix diététiques, sans doute judicieux, de ces demoiselles.

D’ailleurs, elles pèsent souvent 30 kilos, donc manger des baies de goji leur réussit (du moins, leur assure une jolie silhouette).

Mais moi, j’y arrive pas. Et d’ailleurs en fait, je n’essaie pas car ça ne me fait pas vraiment envie.

Voilà, c’est dit.

J’avoue d’ailleurs ma non-hypitude totale puisque je n’ai en fait jamais mangé ni kale, ni baies de goji, ni graines de chia, ni spiruline ou autres aliments dont nous ne connaissions pas l’existence dans les années 90.

J’ai trop besoin de « vraie  » nourriture pour me sentir heureuse. C’est à dire de bonne baguette fraiche (même pas complète la baguette), de restaus à gogo (mmm le thai et son bon riz gluant),  ou même de pizzas, voire de burgers avec les potes parfois.
Le tout bien sûr arrosé d’un bon vin quand l’occasion se présente.

Et pas de smoothie vert au programme non plus.

Il faut dire qu’au bureau, pas un jour sans que l’une d’entre nous ne ramène un gâteau fait maison, des chouquettes ou pire (ahhh les patisseries orientales que ramène la nouvelle jeunette de l’équipe, paf dès le matin tu t’es engloutie toutes les calories nécessaires pour deux jours…)

Suis-je en plus mauvaise santé ? Pas sûr. Moins mince ? Oui, sans doute.

Est-ce que je culpabilise ? non. Quelques mois de Zermati m’ont appris que manger 10 amandes pour le goûter ne vont pas vraiment satisfaire mes envies de comfort food.

Pourquoi je vous en parle alors ? Essentiellement parce que j’aimerais entendre votre avis sur le sujet.

Au risque de jeter un pavé dans la mare, je trouve à vrai dire ces nouveaux modes d’alimentation qui nous sont proposés quelques peu « artificiels ». Et je m’interroge.

Combien de temps peut-on tenir sans bon pain et sans fromages (ouhh les vilains produits laitiers) en France ?
Est-ce que ces demoiselles vont vraiment avec leurs mecs dans des restaus en demandant à chaque plat « c’est sans gluten ?? »
Entre nous, y a quand même rien de moins sexy qu’une nana qui se délecte de graines et de gâteaux « sans gluten » non ?
Que gagne-t-on vraiment à manger ultra sain ?
Et est-ce que l’on croit être sain aujourd’hui (l’avocat, le quinoa, l’avoine et j’en passe) nous paraitront toujours aussi sain dans 10 ans ?  -je rappelle à qui est trop jeune pour le savoir que jadis, c’est à dire dans les années 80, manger un ananas par jour semblait le top du healthy.

Peut-être suis-je juste trop vieille pour le Kale ?

J’aimerais bien connaitre ton avis à toi lectrice de 30 kilos, et aux autres aussi.

You Might Also Like

31 Comments

  • Reply
    Julie
    25 janvier 2016 at 2 h 33 min

    Bonjour,
    Je lis ton blogue depuis qq semaines seulement… J’adore le ton! J’ai commencé la course à pieds il y a tout juste 10 mois (disons que bien que ça faisait des années que je criais que je détestais ça, avec un boulot temps plein + 2 enfants, c’est encore la seule activité que je trouve facile de caser n’importe où… et j’y ai pris goût!), et je suis …. 110% d’accord avec ton article! D’après moi, il faut manger de tout, le mot clef est pas d’excès (ni dans un sens, ni dans l’autre).

  • Reply
    EniLaroc
    25 janvier 2016 at 8 h 38 min

    J’aime beaucoup ton article, et en plus je suis plutôt d’accord avec toi. Je suis légèrement au dessus de la cible puisque je suis une lectrice de 55kilos, mais j’espère que pour ces quelques 25kilos en trop tu me pardonneras !
    Personnellement j’ai testé la suppression du lait (il parait que ça peut causer de l’acné et j’aurais aimé m’en débarrasser). Mais bon je me suis rendu compte que c’était quasiment impossible pour moi, autant pour les yaourts je m’y suis faite facilement mais je ne peux juste pas me passer de fromage !
    Et puis les baies de goji c’est bien joli, mais quand tu te penches un peu sur la question tu te rends compte que la plupart de celle vendu dans le commerce proviennent de chine et sont bourrées de polluant.
    ça me fait pensé à une copine qui est végétarienne (depuis des années, c’est pas juste pour la mode) mais un coup on devait aller au restau avec une dizaine de personne. On fait un effort pour lui trouver un restau qui propose des menus végétariens, des produits régionaux et bio et elle a quand même réussi à me sortir « oh non ça ne me plait pas y’a du gluten dans les plats »… Mais merde à la fin !
    Bref je me dis que dans tout ce mouvement le seul truc qu’il faut retenir c’est qu’il faut varier son alimentation, manger local et arrêter le gaspillage. Après que tu manges du chou ou des patates c’est kif kif ^^

  • Reply
    Léonie Canot
    25 janvier 2016 at 10 h 43 min

    Tout pareil. J’essaie de tomber quelques kilos en ce moment car je suis trrrrrès légèrement au-dessus de cette barre mythique des 30 kilos 😉 mais c’est surtout parce que je trouve que ça commence à coincer un peu des genoux quand je cours. Et puis moi, les graines de chia, ça me fait ch—.

  • Reply
    renardeau
    25 janvier 2016 at 11 h 59 min

    Ah, c’est un sujet qui me galvanise!

    L’autre jour j’écoutais une émission de la tete au carré (call me bobo, I don’t care) intitulée « les plantes qui soignent » et les scientifiques invités étaient formels: la plupart des « super-aliments » (baies de goji, graines de chia, etc) tant vantés aujourd’hui sont des arnaques. Dans le meilleur des cas l’apport nutritionnel n’est pas plus « sain » qu’une alimentation « normale » (disons: le régime méditerranéen) donc ca sert a rien de payer la peau du cul pour ca alors qu’on peut tres bien avoir une alimentation équilibrée avec des produits « normaux ». Ensuite c’est pas écolo parce que ca vient de l’autre bout de la terre. Et meme dans le cas du quinoa, ca asseche les nappes phréatiques d’en cultiver donc c’est MAL. Et enfin certains « aliments healthy » n’ont pas été testés par les autorités sanitaires et donc c’est pas exclu qu’ils ne soient pas si « sains » que ca et puissent etre néfastes pour la santé a terme (parfois un aliment a des effets bénéfiques sur quelque chose dans le corps, mais des effets négatifs sur autre chose, et c’est la globalité qu’il faut prendre en compte).

    Enfin la tendance du healthy m’énerve car on a la chance de vivre en France qui est quand meme « le » pays de la gastronomie et des bons produits. Pourquoi aller chercher des ingrédients ultra confidentiels et exotiques alors qu’on a plein de produits de qualité a la maiz?
    Et enfin pour les yaourts, j’ai lu le livre sur l’intestin de Guilia Enders la, et c’est prouvé que ca aide a avoir une bonne flore intestinale alors prout

  • Reply
    Sophie
    25 janvier 2016 at 12 h 09 min

    J’adore ton article ! De mon côté, je me situe entre les deux :-)
    J’aime tout autant une bonne baguette blanche avec du chèvre demi-sec acompagnée d’un verre de blanc, qu’un bol de fruits et graines de chia et de l’eau de coco ! En fait, ce que je recherche avant tout c’est le goût et tester de nouveaux ingrédients. Je suis assez curieuse donc je suis un peu les tendances (mais surtout pas pour maigrir !), je teste et si j’aime, j’inclue dans ma routine alimentaire et si je n’aime pas, je vire !
    Si en plus, ça peut faire du bien au corps, alors c’est tout bénéf, mais ce n’est pas l’effet recherché.

    • Reply
      elise
      25 janvier 2016 at 13 h 00 min

      j’avoue, l’eau de coco, je prends aussi Sophie 😉

  • Reply
    Sophie Marques
    25 janvier 2016 at 13 h 07 min

    Merci Elise pour cet article qui rassure tout le monde!
    J’espère que nos commentaires te rassureront aussi.
    Moi non plus, je n’ai jamais mangé de baies de goji ni de kale. Moi aussi j’aime manger et boire du bon vin quand l’occasion se présente, aller au resto, manger de la galette…
    Je tente bien parfois de prendre du pain complet plutôt qu’une baguette et de supprimer le fromage, mais cela dure rarement.
    J’essaie malgré tout de manger des fruits et légumes et d’acheter des produits de qualité.
    Tu l’as bien dit, manger de la « vraie » nourriture rend heureux!

  • Reply
    Gabrielle
    25 janvier 2016 at 13 h 22 min

    C’est malin de venir lire ton blog juste avant ma pause déjeuner. Me voilà en plein dilemme : finir la pizza (maison quand même), ou aller me préparer une salade quinoa-avocat ? (le petit diable à gauche de mon oreille me dit qu’un des intérêts de faire du sport, c’est qu’on peut manger ce qui nous fait plaisir). Sinon j’ai testé les graines de chia, et ben je crois que je suis intolérante, ça me donne mal au ventre, alors que le gluten no problemo. N’en déplaise à Kayla. J’évite juste le pain trop blanc le matin sinon je ne tiens pas jusqu’à midi, je préfère le bon pain semi-complet au levain (il est bio, c’est bien hein ? Du coup je crois que je vais aller finir ma pizza. Fait maison. Avec une pâte à l’épeautre. Et de la vrai mozza dessus sinon ce n’est pas de la pizza. Bon appétit !)

  • Reply
    Lilou
    25 janvier 2016 at 14 h 01 min

    Je crois que j’ai dépassé le seuil fatidique des 30 kg il y a environ 30 ans. Depuis, c’est une quête sans fin pour retrouver ce poids idéal 😉
    Plus sérieusement, je suis tout à fait d’accord avec toi sur plein de choses. Et le matraquage détox en janvier me gave ! C’est quoi ce délire sur le gluten, le lait et autres produits qui sont soit disant devenus le diable. Quand je lis certains blogs, notamment de running, qui te font croire que les nanas ne font pas de régime, qu’elles mangent varié (graines de chia, quinoa, boulgour et autres aliments plus ou moins exotiques: ben oui, c’est varié) et donc healthy mais qu’au final tu comprends qu’elles mangent moins de 1500 calories et qu’elles font vachement de sport, moi j’appelle ça un régime.
    Ca à part, je fais quand même attention à ce que j’achète, plutôt dans une logique écologique que diététique : majoritairement bio, local et de saison et plutôt des produits bruts et j’achète aussi des tas de choses qui ne répondent pas à ces critères. Et malgré le boulot, les enfants (et un peu le sport), je cuisine quasiment tous les soirs (je n’aime pas les plats préparés). En revanche quand je vais au resto, je ne fais pas attention à l’origine des produits (non, mais je ne passerai pas de mangue avec du riz gluant coco, l’un de mes desserts préférés ever), je n’ai pas les moyens d’aller chez Alain Passard toutes les semaines et spontanément n’ai jamais envie de découvrir le dernier resto noglu végétarien. Bref, cette approche ne signifie pas du tout que mon alimentation n’est ni grasse, ni sucrée ni sans alcool mais au final je mange pas mal de légumes, je peux me passer de viande et de poisson sur plusieurs repas et je mange du petit épeautre de Haute Provence ;-)…

  • Reply
    Charlotte
    25 janvier 2016 at 17 h 20 min

    Elise, je te rassure tout de suite de mon côté non plus, toutes ces nouvelles tendances alimentaires ne sont pas au menu.
    D’abord je ne trouve pas ça super écolo (hum des avocats et des ananas toute l’année vraiment?), et j’ai été habitué à manger des produits frais et de saison depuis ma plus tendre enfance.
    A l’époque, on ne parlait pas de bio ou de tous ces labels, ça tombait sous le sens de ne pas manger de tomates en janvier.
    J’essaye de pas manger trop de merdouilles mais évidement il m’arrive de craquer sur un pot de Haagen Dasz ou un éclair au chocolat (c’est quand même trop bon non ?)

    Bises!

  • Reply
    alice
    25 janvier 2016 at 18 h 42 min

    Non, décidément, même sous la torture je n’avouerai pas ce que je mangeais en lisant ce post et les commentaires 😉

  • Reply
    Cécile
    25 janvier 2016 at 20 h 59 min

    Ça s’appelle de l’orthorexie. Être dans un tel contrôle de sa bouffe, ça doit être flippant. Les Omega3, les graines de trucbidulechouette, le gluten et chépakoi, tout ça est un vocabulaire que je n’ai jamais réussi à enregistrer, ça me semble trop rigide, trop healthy pour moi et pas assez fun.
    Manger fait partie des meilleurs moments de la journée pour moi et tant pis si je fais plus de 30 kilos et ne rentre pas tout à fait dans les standards des magazines (qui n’ont rien de standard, soit dit en passant).
    Je trouve dramatique e triste ce rapport au corps interventionniste, dans le contrôle et l’insatisfaction. Quel soulagement lorsqu’on arrive à porter réellement bienveillant et indulgence à l’égard de ce corps qui nous rend de tels services et qui mérite notre respect et notre tendresse, plutôt que notre exigence et notre sévérité.

  • Reply
    Cécile
    25 janvier 2016 at 21 h 00 min

    Je reprends :
    « quel soulagement lorsqu’on arrive à porter un regard bienveillant et indulgent à l’égard de notre corps »

  • Reply
    Jérôme
    26 janvier 2016 at 11 h 08 min

    Hello,

    On peut voir la vie comme un chemin de plaisirs dicté par les industriels ou noter que notre corps n’a pas besoin de ce que nous aimons.

    Pour faire simple, notre corps n’a pas les mêmes besoins que nos envies.

    Mais pour se déculpabiliser, nous rédigeons des articles « objectifs » 😉

    • Reply
      elise
      26 janvier 2016 at 22 h 30 min

      si je comprends ce que tu dis Jérôme, tu veux dire que notre corps a besoin de chia et de quinoa and co mais que notre cerveau préfère manger un burger et que c’est maaaal ? oui peut être as-tu raison. En revanche, nulle envie ici de me déculpabiliser de quoi que ce soit (mon cerveau n’a pas encore passé la case « coupable » à vrai dire). Je pense que le plaisir de manger est une des dimensions du bien être du corps aussi. Manger des légumes et des fruits à gogo me ferait peut être gagner en vitamines et perdre en masse grasse mais si c’est pour ne pas y trouver de plaisir, je ne suis pas convaincue du bienfait à long terme…même sur mon corps.

  • Reply
    audrey
    26 janvier 2016 at 16 h 37 min

    Hello
    jamais commenté jusque là, mais mon sang n’a fait qu’un tour vu le sujet : je suis globalement d’accord avec ce que j’ai lu dans les commentaires précédents, qui soit dit en passant me rassurent sur les bonnes habitudes alimentaires que sont en train de prendre les gens (sensés) : le principal, c’est de manger bio, de saison et local. Je mange en AMAP, je cuisine, je mange de la bonne farine bio fermière et donc du gluten mais du coup c’est même pas grave. (et je bois du bon vin en plus.)

    je pense que ce genre de régime est plus un effet de mode qu’autre chose… (on a tjrs vu des régimes stupides fleurir de ci de là…) là c’est le « toujours plus sain » (faut avouer, vu ce qui se vend comme « bouffe »).. sauf que donc, manger simplement bio, local et de saison vous garantit d’avoir les bonnes vitamines adaptées au bon moment de l’année… chais pas vous, mais depuis j’on mange comme ça à la maison, on n’est plus malades l’hiver. Coincidence? je ne crois pas…

    Perso j’ai même jamais autant mangé que depuis que je fais du sport. Si j’ai constaté un changement d’alimentation, c’est que j’écoute mon corps (besoin de sucres lents, ok! de laitages, ok! j’ai même constaté que je mange plus salé qu’avant, un copain m’a dit que c’était normal, avec l’évacuation de beaucoup de transpiration on a besoin d’équilibrer ses électrolytes…)

    bon appétit à tous et toutes!

  • Reply
    Violette in Paris
    26 janvier 2016 at 19 h 22 min

    Perso je suis healthy à mi-temps :-) c’est plus par curiosité que je teste le kale et ses amis super foodies. Si c’est pas goûteux je passe mon chemin ! J’avoue que je me régale plus avec un avocat toast qu’une tartoche baguette/Nutella mais je reste consciente que c’est équivalent en calories … Bref mangeons ce qui nous plait tant qu’on bouge en conséquence 😉

    • Reply
      elise
      26 janvier 2016 at 22 h 25 min

      Mais comment est-ce possible ??? je donnerais deux ans de ma vie pour une baguette nutella…

  • Reply
    Ma fine bouche
    26 janvier 2016 at 23 h 23 min

    Je ne mange pas de kale et autres ingrédients qui sont sensés te rendre hyper photogénique sur Instagram. Certes je mange des graines, des flocons d’avoine et même du quinoa, cependant cela ne m’a pas empêché de m’enfiler une part de far breton au boulot entre le petit-déjeuner et le déjeuner. Même pas peur ! Résultat, je ne pèse pas 30 kg, mais ça va.

    Comme tu le dis si bien, pourquoi privilégier tel aliment alors que la variété et l’équilibre me semblent plus sain.

    Plus je fais du sport et plus je réalise à quel point il y a moins de personnes métaboliquement gâtées qui seraient affûtées comme des stylos même en mangeant des doubles rations de dessert à tous les coup. Parce qu’il n’y a pas de secret, si on ne mange rien (3 baies et une soupe) alors on aura sûrement 10 kilos de moins. Pas sûre de me sentir forcément mieux à tous les niveaux.

  • Reply
    Marguerite
    27 janvier 2016 at 0 h 51 min

    Tout comme Sophie pour moi :)

    J’aime beaucoup la texture type tapioca des graines de chia et les flocons d’avoine c’est le seul truc qui me permet de ne pas crever de faim à 10h donc oui j’avoue je me fais des flocons d’avoine (avec parfois quelques graines de chia…) le matin. Et j’aime aussi beaucoup le quinoa et l’avocat héhé. Je suis curieuse et aime tester les nouveautés (si elles restent un minimum sensées : le juicing ? Mais quelle idée !).

    En revanche :
    1) Je ne le poste pas sur sur Instagram, je me fais juste des jolis bols pour le plaisir de MES yeux
    2)J’adore manger et faire la cuisine. Que ce soit des fruits, des légumes, du fromage, du pain, des gâteaux ou du chocolat.
    3) Vive le gluten pour le coup je ne pourrai pas faire sans !!

    Chacun fait les choix qu’il souhaite tant qu’il ne l’impose pas à la planète entière que ce soit sur les réseaux sociaux ou au moment de partager un repas.

    Et je suis d’accord avec la remarque de renardeau il faut aussi réfléchir à l’impact que ça a sur la planète et donc sur le reste des hommes. Si c’est pour gagner 5g d’antioxydants et en même temps détruire un peu plus la planète ce n’est pas folichon comme bilan…
    Il vaut mieux penser local et de saison (d’ailleurs si vous avez l’occasion de voir le film Demain, il avance des propositions pleines de bon sens !)-

    En fait je trouve que toutes ces nouvelles tendances qui accompagnent l’essor du running/yoga/crossfit en France font transparaitre un culte du corps et un égocentrisme assez malsain (je suis en Australie en ce moment et c’est le sumum).
    Tout tourne autour de notre petit nombril et on en oublie les autres bienfaits du sport et de l’alimentation : évacuer la pression, prendre l’air, rencontrer des gens, partager des valeurs,…

    Pardon pour le commentaire fleuve !

  • Reply
    Severine
    27 janvier 2016 at 9 h 18 min

    Très intéressant cet article!!
    Alors moi (qui suis bien au delà de la barre de 30 kg), j’essaie de manger sain la plupart du temps. Du coup, qui dit sain, dit bcp de légumes et de fruits, de saison, si je peux, bio ou local (mais bon mon emploi du temps et ma flemme ne me le permettent pas tjs)
    J’avoue que j’ai gouté le kalé, les baies de Goji et que même il se pourrait que je goute les graines de chia par curiosité. Bon les Goji, ça va (j’adore les graines et les fruits secs, ma fille pense que j’ai été poule dans une vie précédente) mais le kalé bof bof
    Par contre, à côté de cela, pas d’exclusion lait, gluten (j’aime trop les pâtes et le pain) mais j’essaie de varier les céréales et surtout, surtout pas d’exclusion de restos, tartiflettes, raclettes, hamburgers et autres lasagnes ni gâteaux
    bref, j’aime trop la bonne bouffe pour me contenter de 3 amandes et un smoothie détox

  • Reply
    Cath
    27 janvier 2016 at 18 h 19 min

    plus je fais de sport et plus je cuisine, au moins je sais ce qu’il y a dans mon assiette, et puis il me semble que manger des produits frais de saison qui ne viennent pas de l’autre bout de la planète m’assure (et à ma petite famille aussi ) le plein de nutriments nécessaires et le plaisir en plus.
    J’avoue je mange de temps en temps du petit épeautre ou bien des crêpes sans gluten (mmmh à la farine de châtaigne !) mais c’est surtout parce que je trouve ça bon.
    Je ne suis certaine que céder à la cure de jus kale- mangue- brocolis me rendra plus heureuse et me fera courir plus vite !
    Alors levons nos verres (de vin) à la bonne nourriture qui fait du bien au corps et aux cœurs

  • Reply
    Karine
    27 janvier 2016 at 21 h 42 min

    Coucou Élise, pas de baies ou autres graines ici, mais je mange quand même des fruits et du quinola parfois à la cantine. Je préfère les pâtes :) Par contre il faut bien aussi manger des trucs qui tiennent au corps comme des pâtes bolonaise pleine de fromage pour avoir de l’énergie, ou une tartiflette. Impossible que je survive avec que des fruits et des graines. Ou alors il doit vraiment falloir en manger beaucoup. Un peu comme les herbivores qui sont obligés de manger toute la journée, car l’herbe n’est pas assez calorique. Si tu essaies tu nous diras :) Karine

  • Reply
    AURELIE
    28 janvier 2016 at 12 h 58 min

    hahaha,cet article m’a bien fait rire!! Moi, je soupconne ces filles de se goinfrer de nutella une fois l’ordi éteint. Sinon comment tenir à se rythme…Je pense que manger de tout avec modération est la bonne alternative. Merci pour ton blog, je te lis mais c’est la 1ère fois que je laisse un commentaire.

    • Reply
      elise
      29 janvier 2016 at 9 h 46 min

      ouais, ça doit être ça. Le Nutella.

  • Reply
    cerise_confite
    29 janvier 2016 at 11 h 39 min

    je trouve très intéressant (et parfois un peu inquiétante) la valeur psychologique qu’on attribue à nos aliments… Le courant du « clean eating », par exemple: ça véhicule l’idée que notre nourriture doit être pure, propre, débarrassée de tout ce qui nous rendrait gras, moches, dépressifs et vieux. Sauf que ce n’est pas aussi simple que ça bien sûr!
    Le lait est-il mon ami pour la vie ou une sécrétion animale juste prévue pour les veaux qui va me filer le cancer? Mon tofu va-t-il m’apporter santé et sérénité, ou n’est-ce finalement qu’un bloc de soja pressé en usine et bourré d’agents conservateurs?
    Le bon sens me dicte de manger un peu de tout (surtout des plantes, comme dirait M. Foers), le plus possible de produits frais… et de ne pas me laisser pourrir mon goûter par les diktats hypercomplexes de la pseudo-science alimentaire.

  • Reply
    Caroline
    8 février 2016 at 15 h 34 min

    Alors, en lisant ce post, plein de choses me viennent à l’esprit…
    Tout d’abord, les comptes Instagram flippants des filles « sportives » me débectent. Ensuite, attention aux produits super sains (soit-disant) qui viennent de loin et dont la consommation détruit des écosystèmes (le quinoa, par exemple).
    Mais, mais, mais, étant moi-même intolérante au lactose, à la caséine de lait et, de temps en temps, au gluten (oui, c’est compliqué et pas franchement drôle à vivre), je n’aime pas non plus le discours « rien ne vaut le camembert ».
    Il faut avant tout s’écouter, pas tout le monde peut manger de la baguette/ gras/ voire des légumes fermentés. Et, si on peut manger ce qu’on veut, profitons-en un maximum!

  • Reply
    Anaelle
    5 avril 2016 at 18 h 21 min

    Bonjour ! Je découvre ton blog et ne peux m’empêcher de réagir à cette publication. Je comprends cette critique du healthy lifestyle et cette impression qu’elle vire à l’obsession.

    En fait je pense que le principal problème, c’est que la plupart des blogs se ressemblent, dans leur design, leur contenu, les thèmes abordés, les images postées… D’où cette impression qu’on ne parle plus que de quinoa et de graines de chia !

    Du coup, c’est rafraîchissant de lire une voix un peu discordante. De là à basher ceux et celles qui aiment l’avocat ou les baies de goji (car il y en a !), c’est dommage ! J’aime plus que tout manger, je nourris une passion ardente pour le camembert comme pour les amandes, et craque aussi bien pour des burgers que pour un bon taboulé au quinoa. Se faire plaisir peut prendre la forme d’un bon resto ou d’un craquage alimentaire… Mais aussi de fruits frais. Depuis que je m’intéresse au « manger sain » et que j’ai varié mon alimentation et intégré un certain nombre des aliments « à la mode » chez les bloggueuses #lifestyle à mes recettes, force est de constater que j’ai plus d’énergie, que je tombe moins malade. Mais surtout, je prends toujours autant de plaisir à manger. Tous les plats sont bons quand ils sont cuisinés avec des aliments qu’on aime, frais, de saison !

    Bref, je trouve dommage de tomber dans le cliché « manger sain = privation/contrôle/sociopathie/etc. », ce n’est heureusement pas vrai pour la plupart de ceux qui se préoccupent du contenu de leur assiette (d’ailleurs, ils ne se flagellent pas non plus quand ils ont terminé le plat de pâtes carbo à même la casserole).

    • Reply
      elise
      10 avril 2016 at 22 h 01 min

      Ah mais Anaelle, je ne bashe personne. Chacun voit midi (ou l’açai) à sa porte. Je dis juste que ce n’est pas mon truc et que je me demande si ce n’est pas une mode qui changera comme on en a eu tant avant. Toi tu finis ta carbo à même la casserole, d’autres se privent de gluten sans vrais motifs médicaux, c’est leur vie et ils ne font de mal à personne, mais pour autant, je trouve ça bien étrange et je m’en ouvrais aux lecteurs (comme toi) pour avoir leur avis sur la question.

  • Reply
    Princesse Strudel
    7 avril 2016 at 9 h 01 min

    Alors alors…

    Je fais partie de celles (et ceux) qui mangent sans gluten (allergie certifiée testée par mon allergo), sans produits laitiers (intolérance observée par moi, invalidée par mon allergo qui du coup râle beaucoup sur le fait que je n’en consomme quasiment plus), avec une alimentation à 80% végétalienne (pour différentes raisons), local (en tout cas pour le frais, car j’aime le riz et le quinoa, qui ne poussent pas dans mon Grand Nord) et de saison, bio à 50% environ, avec des légumes crus chaque jour. Je fuis aussi l’industriel, les sucres ajoutés et les sucres rapides (sauf le chocolat du tiroir à friandises du bureau… Il est irrésistible, hélas).

    Ce qui ne m’empêche pas de m’habiller en taille 40, de cuisiner plein de plats aussi gourmands que riches, de faire de la pâtisserie, de grignoter (je me bats contre ça), et de grincer des dents face aux filles de 30 kgs d’Instagram qu’on nous présente comme LE modèle de la forme et de la beauté.

    Argh! Comme si on était malade et moche dès que notre IMC est au-dessus de 20!

  • Reply
    No bikini body – Thank God I run
    19 juillet 2016 at 21 h 58 min

    […] plus sainement. J’ai même commencé à me faire des Miam o Fruits. Moi qui fustigeais les graines de chia and co, j’en ai acheté pour les petits déjeuners (ya que les imbéciles qui ne changent pas […]

  • Leave a Reply