LIFESTYLE SANTE

Des résolutions, quelles résolutions ?

Hello 2018. Une nouvelle année qui commence et, comment ça Elise, pas de résolutions en vue ?

Ben oui, si j’ai bien compris, le concept de la résolution c’est de durer 15 jours au mieux et de revenir le 1er janvier 2019 donc, bof, pas très intéressant.

Puisqu’il s’agit d’améliorer sa vie (c’est le but des résolutions non ?) pas besoin d’attendre le 1er janvier pour s’y mettre. Pas besoin non plus de déclarer que tout est joué parce que tu as failli à ce que tu as voulu mettre en place un jour (qu’il soit le 1er janvier ou un autre) non plus.

Mais il y a aussi un principe de réalité. Si je devais prendre des résolutions, je pourrais dire « lire 5 bouquins par an (en dehors des vacances) ». Mais je sais que je ne m’y tiendrai pas. Parce que je dors dans les transports, que je me couche déjà tard et que j’ai rarement une heure à tuer dans ma journée, même les week-ends. La lecture est clairement l’une des activités passées à la trappe avec le sport.

Je voudrais aussi blogguer plus. Ce ne sont pas les sujets qui manquent. Mais là aussi, quand je suis en famille le soir après l’entraînement, j’ai en général plus envie de me recaler devant un écran d’ordinateur après des heures de taf. Donc je vais seulement essayer de rattraper le rythme de 2016.

Je vous ai déjà pas mal raconté ce que j’allais essayer de mettre en pratique dans ma vie de tous les jours. Mais ce ne sont pas des résolutions, plutôt des améliorations que j’ai déjà pas mal commencées l’année dernière.

Se forcer à les pratiquer tous les jours fait prendre des habitudes qui les rendent plus faciles à intégrer à la routine quotidienne. Et si on déroge à la règle quelques semaines, peu importe, on reprend. Qu’on soit le premier janvier ou le 10 avril.

Pour moi, il y en a un certain nombres:

le gainage. Je t’en ai déjà parlé mais depuis le début d’année, j’ai quand même vraiment forcé sur le gainage. Même si je n’en fais pas ABSOLUMENT tous les jours comme cet été, je m’efforce d’y consacrer du temps plusieurs fois par semaine. Frontal et latéral. Bénéfice: ça me donne bonne conscience à peu de frais quand j’ai pas fait de sport de la journée.

le renfo. Bon, soyons clair, j’en fais pas des masses. Mais j’essaie d’intégrer à ma routine quelques exos d’ischios, de fessiers et de varier avec chaises, pompes etc. Idéalement, il me faudrait une vraie séance / semaine comme celle que propose mon club.

manger 3 fois par jour: et non pas 4 ou 5. Dans les « résolutions » favorites de presque tout le monde il y a « perdre du poids ».

Comme tu le sais, je fais partie des gens que ça ne fâcherait pas de perdre 3, 4, 6 kilos, je suis d’un banal… Cette année, pas question de régime intenable, d’arrêt du sucre ou de tout autre fantaisie que je sais ne pas pouvoir tenir plus de deux mois. En revanche, j’essaie vraiment de ne plus grignoter. Je SAIS que ce qui me perd c’est le Twix de 11 heures (tu sais, quand tu as une réu de 11heures à 13 heures et que ton estomac gargouille déjà à 10h30 malgré un bon petit déjeuner), et le goûter de 17 18h. Alors je vais essayer de me concentrer là dessus et aussi d’éradiquer…

-la junk food. Là, tu te dis « ah ouais, genre la meuf s’envoie des Mc Do et se demande après pourquoi elle a la cuisse grasse »

Bon, c’est pas exactement ça.

Le Mac Do chez moi c’est 2 fois/ an avec les kids et 3 fois au Burger King avec les collègues. Mais si la junk food se limitait au fast food, ce serait facile. Parce que bon, les frites de la cantoche, le burger chic de la Place St Honoré,  le chinois d’à côté et le bobun de Deliveroo et ses nems bien gras, ça aussi c’est de la junk food.

Et Deliveroo, comment te dire que c’est notre meilleur ami avec l’Homme les soirs de flemme cuisinistique. Pire, tu as le « Prêt-à-Manger » en face du taf (remplacable par Cojean and co), qui donne l’impression d’être healthy et d’où tu ne manques pas de sortir avec un riz au lait à 3000 calories en plus de ton eau de coco sucrée et de ton sandwich (« et ça fera 20 euros, merci pour tout« )

Et ça, à moins d’avoir la chance de taffer dans le premier arrondissement et de pouvoir aller dans un VRAI restau healthy comme Maisie (hautement recommandé), c’est LE piège.

Maisie c'est la vraie vie healthy !

Maisie c’est la vraie vie healthy !et c’est 32 rue du Mont Thabor à Paris.  Allez-y de ma part ;-)

Je sais que je ne pourrai pas les éliminer pour le moment mais du coup, j’essaie de limiter à une fois/ semaine. J’ai donc retrouvé le chemin de la cantine quand je n’ai pas le temps et que je dois manger devant mon ordinateur ou que je sors du sport (sans les frites donc).

-l’alcool. Comme chaque année, j’arrête totalement entre le 1er janvier et le marathon de Paris. Non pas parce que ça va drastiquement améliorer mes performances fantastiques mais parce que ça me met dans un bon mindset, ça me rappelle que je dois m’entrainer et parce que je pense que ça ne fait pas de mal à l’organisme de détoxer de ce côté là. Donc je fais une ou deux dérogations (petites) en 3 mois et ça roule pas mal.

Mais surtout surtout, si je me plante, si j’arrête et bien je recommence quand je peux. Comme la piscine par exemple, délaissée depuis cet été mais qui ne va pas tarder à redevenir ma meilleure amie… il le faut.

Et puis j’ai eu un crush récemment. C’est décidé je veux ça:

desk cycle

Je sais, c’est ridicule mais la promesse est dingue. Pédaler tranquillou sous son bureau pour doubler sa dépense énergétique, ça fait rêver non ? Quelqu’un a déjà essayé en vrai ?

Et toi, c’est quoi tes non-résolutions 2018 ?

 

You Might Also Like

2 Comments

  • Reply
    Lilou
    5 janvier 2018 at 14 h 28 min

    Bonne année à toi Elise ! Pour toi, le changement c’est maintenant et tout le temps. Pas de bonnes résolutions de mon côté non plus, même si je te conseille celle de lire plus 😉 Je l’ai prise il y a 2 ans (j’avais quasi arrêté de lire pendant 2 ans à la naissance de ma fille) et j’avoue que c’est quelque chose qui me fait plaisir (même si tout ce que je lis n’est pas top). Dans l’absolu, dans les non-résolutions déjà entamées l’année dernière, il y a faire plus d’étirements soit au travers de yoga, ou tout simplement de faire des exercices. je vais essayer de m’y tenir. Je ne veux définitivement pas arrêter l’alcool (mais je bois très modérément mais régulièrement. J’essaierai d’arrêter 2-3 semaines avant le marathon de Paris, mais même ça c’est un challenge) et le sucre, je crois que je n’y arrive vraiment pas.

  • Reply
    renardeau
    15 janvier 2018 at 20 h 09 min

    haha je ris si tu achètes cet espèce de pédalo tu vas vraiment ressembler à un hamster de bureau

  • Leave a Reply