COURSES TRAINING

Comment assurer quand on n’a pas assuré à l’entrainement ?

photo

Voilà. Tout est dans le titre.

Alors de deux choses l’une. Soit tu as un peu présagé de tes forces/ un peu crané, soit tu as perdu un pari. Ou tu t’es fait entrainer dans une oeuvre caritative. Ou les trois en même temps.

Toujours est-il que tu te retrouves inscrit(e) au semi/ marathon/ ultratrail et que tu n’es pas du tout mais alors pas du tout entrainé(e). La faute au boulot, aux copains, aux enfants, à une blessure récente, à la grippe (toute ressemblance avec la réalité serait bien sûr purement fortuite), peu importe.

Et c’est dans deux semaines.

Plan, d’attaque.

1/ Le plan A.

Tu laisses tomber l’affaire et revends ton dossard sur #boostbrocante ou Luck-it. C’est l’option lâche mais à la fois c’est aussi la plus sérieuse.

2/ Le plan B

Tu assumes. Tu t’es inscrit(e), tu en as parlé à tout ton Facebook, tu vas y aller. Voilà comment limiter les dégâts.

Déjà on évite l’écueil de se surentrainer en allant genre courir tous les jours histoire de rattraper le manque. Ca, c’est le meilleur moyen de se blesser AVANT la course (note que comme ça, tu pourras plus la faire, c’est sûr).

Maintenant, il y a deux cas de figure:

1/ tu as déja un bon foncier (= tu cours régulièrement depuis longtemps) et tu es un familier de la distance.

Dans ce cas, c’est à peu près clair que tu ne battras pas ton record, mais en y allant mollo, tu as des chances de le terminer ce marathon, même sous-entrainé. L’idée du coup c’est de ne pas partir trop vite pour ne pas se crâmer.

Peut être pas une mauvaise idée de se remettre en activité (course ou nage, vélo , zumba etc) une ou deux fois avant la course. Sans toutefois tenter une sortie longue de 28 km cash si tu as pas couru depuis 6 mois non plus, tu vois l’idée.

C’est du moins ce que je vais tenter de faire au Semi de Paris après quasi deux semaines de non entrainement, la faute à un virus nuisible et transmissible par les monstres de moins de 7 ans.

2/ tu n’as jamais eu d’entrainement. Ou alors VRAIMENT pas assez pour ce que tu projettes de faire.

Dans ce cas là, on va pas se mentir, tu risque de pas passer le moment le plus sympa de ta vie. Courir un marathon quand ta distance maxi est de 10km, c’est non seulement pas drôle mais ça peut même être dangereux.

Plusieurs choses à garder en tête:

-on ne se fixe évidemment pas d’autre objectif que de couvrir la distance. En marchant le moins possible et sans se blesser. Donc on part dans le sas des tortues pour ne pas gêner tout le monde et se faire insulter en plus.

-sur une course on peut toujours marcher (ok, pas sur un 800m non plus). Ou alterner marche et course comme pour un fractionné. Ca aide à finir la distance sans se taper 10 bornes à pieds à la fin. Mais quand tu marches, sois sympa avec tes camarades qui ont pas séché l’entrainement eux, et par pitié, mets toi sur le côté.

-sinon, courir avec un copain (ou à défaut, de la musique) peut aider à aller plus loin dans l’effort.

– dans les deux semaines qui restent on va essayer de bien dormir, de limiter les nuits blanches et orgies de mojito-frites et on va se bouger deux ou trois fois. Mais attention, pas que de la course pour pas se tuer: la piscine, toujours une bonne idée la piscine. Et pas la veille de la course non plus.

Mais bon, je serais toi, je prendrais un ticket de métro dans ma poche quand même au cas où et je la ramènerais pas trop sur Facebook le jour J.

Allez zou, on s’y met !

You Might Also Like

6 Comments

  • Reply
    Sophie
    17 février 2016 at 14 h 51 min

    Bon clairement à deux semaines du semi et un mois et demi du marathon, en ayant recommencé l’entrainement il y a un mois, je devrais revendre mes dossards. Mais je suis trop fière (et trop bête) pour ça !
    Donc je suis plutôt dans le cas de figure 2, sous-cas 1. J’ai un bon foncier, ouf, mais ce qui m’inquiète le plus (façon de parler car en vrai je ne stresse pas), c’est que je me sens bien trop à l’aise dans mes sorties longues et mes fractionnés. C’est louche…
    Tu cours le semi alors ? Tu t’es mise dans quel sas ?

    • Reply
      elise
      17 février 2016 at 17 h 22 min

      je suis sas 1h50… je vais tenter de faire… 1h50 (mais on y croit pas trop tout de même)

      • Reply
        Sophie
        18 février 2016 at 11 h 20 min

        Même sas et même objectif :-)

  • Reply
    Marie
    25 février 2016 at 13 h 40 min

    Je suis un peu dans ce cas de figure (inscrite il y a longtemps vraiment pas assez entraînée) mais j’hésite encore à lâcher l’affaire…ou à y aller et le “courir” en 2h30…je me laisse encore une semaine pour me décider. Je cours 10km en 55′ mais après ça en général je suis au bout de mes forces donc je ne vois pas du tout comment en rajouter 11…

  • Reply
    Le Dilemme du marathon de Paris – Thank God I run
    2 avril 2016 at 20 h 02 min

    […] bien du tout. Persuadée que la méthode Coué peut marcher (accessoirement, j’ai déjà eu la grippe en février, fut pas pousser non […]

  • Reply
    Triathlon de Paris: dernière ligne droite – Thank God I run
    21 mai 2016 at 21 h 16 min

    […] pour cause de sous -entrainement (sauf blessures ou maladies auxquelles on ne peut rien) ou mal préparées, même si ça arrive […]

  • Leave a Reply