SANTE TRAINING

Back to school

Amis amis bonjour.
Après 4 semaines de vacances (oui tu as bien lu, pas mal pour déconnecter de tout), ce blog semble bien vide.

Rassure toi lecteur, I am back, FOR GOOD.
Et comme d’habitude, je commence par te donner un petit récap’ de ma situation sportive avant qu’on discute de plein d’autres trucs toi et moi sur ce blog.

Je suis donc partie en vacances avec un diagnostic IRM de deux belles tendinites de l’insertion de l’ischio-jambier (cherche pas, en gros, j’ai mal sous les fesses quoi, ultra pratique) et la ferme intention de leur faire la peau avant la rentrée pour commencer mon programme d’entraînement pour le Marathon de New York.

Donc dès juillet, repos de la course (encore une fois, oui…) pendant 3 bonnes semaines. Et kiné (massages), glaçage, étirements quotidiens et gainage. J’ai nagé pas mal de kilomètres dans des eaux bretonnes et froides ou corses et chaudes. Mais plus ni vélo, ni course.

piscine

Et quand je n’ai plu eu mal à la marche, j’ai recommencé à courir doucement. Oui, une énième reprise. Un kilomètre, puis deux, puis trois. Des gammes douces. Et invariablement la douleur dès que je passais le cap des 5 km.

Du coup, grâce à une autre athlète de mon club, j’ai pu avoir un rendez-vous à la rentrée avec un doc ultra spécialisé dans les sportifs (de haut niveau certes, ce qui n’est pas mon cas mais bon…). Le pitch était clair:

1/ je veux pouvoir courir au moins 20 bornes le 5 novembre, idéalement 42, dans n’importe quel état. Parce que ce marathon, je prendrai le départ MEME EN RAMPANT.
2/ je veux ensuite trouver la cause de ces tendinites à répétition depuis février pour ne plus me blesser et envisager sereinement ma saisons 2018.

Du coup, je repars dans un protocole avec kiné intensif, ondes de choc, exercices quotidiens pour les ischios, renfo général, gainage, cure de magnésium, anti-inflammatoires (clairement, j’ai attendu un avis médical sérieux avant de m’y résoudre), refonte de mes semelles, changement de chaussures, réglage de mon vélo, RV chez un dentiste spécialisé… easy quoi.

On ne va pas se mentir lecteur, je ne vis pas forcément bien cette situation tous les jours. Un été sans courir c’est….pffff, la lose.

Et c’est bien beau de lire de partout que tu reviens plus fort d’une blessure et tutti quanti mais quand tu es dedans depuis 7 mois, c’est franchement pénible et déprimant de ne pas voir le bout du tunnel.

Le point positif: j’ai jamais fait autant de gainage de ma vie. Je tiens maintenant 5 minutes en planche statique (oui, oui…) et j’attaque les planches latérales. C’est bête mais ce petit truc m’a permis de « tenir » en ayant l’impression de me dépasser dans un truc qui me prenait finalement 5mn max par jour…je compte bien continuer.

stade

Le point négatif:  je devrais maintenant forcer sur la nat’ et le vélo mais, si tu habites à Paris, tu vois bien que notre bel été indien est pas forcément super propice aux sorties à Longchamp (et aux sorties tout court). Quant à la piscine…après avoir nagé parmi les poissons dans une eau chaude, se retaper les vestiaires de la piscine municipale et les mamies en planche dans la ligne m’enthousiasme moyennement.

Longchamp

Petite virée à Longchamp un des seuls jours de beau temps

Je sais, je suis un peu a contrario des discours ambiants sur le mode « on ne lâche rien et on donne tout pour rester au top » mais parfois, la vraie vie c’est aussi des baisses de forme.

Mais promis lecteur, je vais tenter un come-back de la piscine et du vélo (dès qu’il refera beau ?)

Et toi, tu as passé un bon été sportif ?

You Might Also Like

No comment

Leave a Reply