LIFESTYLE

40 is the new 20

runneuse

une (presque) quarantenaire

Il y a quelques semaines, j’ai fêté mes 39 printemps. Pourquoi je vous en parle ?

Déjà parce que ça me fait pas mal cogiter quand même (je préfère te prévenir, mieux vaudra ne pas être dans les parages en août prochain pour mon 40ème anniversaire) et surtout que je me rends compte qu’il y a un peu deux camps.

Les « j’ai 40 ans, de la bedaine (oui, même les filles), résultante de trop d’années d’excès en tous genres, et je m’en fous » ou « j’ai 40 ans et c’est fini les conneries, je me reprends en main » (et j’arrête de fumer, je me mets au running etc).

J’ai pour ma part toujours fait du sport (au max quand j’habitais aux Etats-Unis il y a 20 ans, j’en faisais deux heures tous les jours) donc je ne me sens vraiment concernée par aucun des deux camps. Mais j’ai remarqué deux-trois choses:

« le triathlon, ça conserve. » Phrase entendue cette semaine par une soirée bien trop arrosée. Le fait est que le jeune homme n’avait pas totalement tort. Enfin, pas exactement comme il l’entendait mais disons que je vois beaucoup de quarantenaires autour de moi fatigués/ las/ plein de récriminations envers leur corps pour des raisons diverses. Force est de constater que le sport aide à rester hyper jeune pour plein de trucs: out les maux de dos, les joyeusetés genre cholestérol and co (et in les tendinites mais c’est une autre histoire).

-le sport permet de mieux faire la fête. Alors, ok. Dans mon cas précis, vu que je ne bois pas d’alcool les 3/4 de l’année, je ne vais pas m’inventer une énorme descente. Mais disons que même en cas de longue nuit dehors, je suis opérationnelle le lendemain. Pas KO. En revanche, j’ai essayé, ça marche pas sur le décalage horaire (dit la fille aux horaires improbables une semaine après son retour).

-le sport augmente l’espérance de vie. si si. C’est pas scientifique c’est moi qui te le dis. Et mon argument est imparable. Quand tu fais du sport (disons un peu en compète), tu dois forcément te taper des certificats médicaux à n’en plus finir. A moins de maitriser le Photoshopage de ton certif de CM2 (et je te promets lecteur que je ne fais JAMAIS ça), tu dois donc voir des docs. Et si jamais tu as un truc grave (je te le souhaite pas mais on en a vu), ya plus de chances que ce soit diagnostiqué tôt. En plus, tu vas immanquablement te blesser (surtout en course à pied) et finir chez l’ostéo/ le kiné etc. Et c’est très bon de voir son ostéo, il te remet tout en place une bonne fois pour toutes.

-le sport rend beau même plus vieux. Si si (bis). Parce que tu es bien ferme partout (enfin si tu te limites sur la descente d’alcool sus-nommée quand même), bien bronzé (parfois avec des marques improbables si tu es cycliste) quasi toute l’année puisque tu es au grand air, même si, je te le concède, on est rarement au top de notre sexitude en legging Décath’ ou pire, en maillot de vélo. Mais ça, les non sportifs, il ne le savent pas puisqu’ils ne te voient que dans tes habits de lumière.

-le sport rend intelligent. Parce que à force de faire des calculs pour établir le temps que tu dois faire au 300m pour être à 90% de VMA ou la correspondance entre ton allure (disons 4.30mn au km) et ta vitesse, et bien tes facultés de calculs mentaux se développent à plein.

-le sport te garde jeune dans ta tête.
Mon témoignage: 2013, j’ai donc 36 ans.  Ma première copine de club me raccompagne chez moi et me dit « tu comprends, il avait grave le seum ». Moment de solitude. Explication de texte.
Ca y est, je parle comme une jeune. Je comprends même mon neveu de 15 ans et les bagues graveleuses de mon coach.
En fait, je suis jeune.

Quand t’es sportif, 40 is the new 20.

You Might Also Like

18 Comments

  • Reply
    Severine
    21 septembre 2016 at 2 h 45 min

    Mais absolument!! #lafillequia44ansetfaitdusportdepuis6ans

  • Reply
    uNheA
    21 septembre 2016 at 6 h 08 min

    J’adore ! Merci Élise

  • Reply
    Sylvain
    21 septembre 2016 at 8 h 12 min

    Merci pour ce super article ! (Je viens d’avoir 40 ans…).
    >> Ça remet du baume au cœur !

  • Reply
    Geschwind
    21 septembre 2016 at 8 h 34 min

    Trop drôle, je vis la même chose à 42 balais ;))

  • Reply
    Muriel
    21 septembre 2016 at 8 h 38 min

    Suis une fille àvec 10 ans de plus que toi… Moî cest lé passage des 50 qui me fait réfléchir… Alors lé sport est mon obsession pour mieux avancer dans l’âge …
    Oui lé sport rend plus jeune, tu te poses moins de question sur ta santé , et si t’es malade tu te soignes par le sport …
    Àvec l’âge la bedaine est moins obsessionnelle ( destresse …) mais l’inquiétude du poids est tjrs présente. Mon envie est de mieux manger pour mieux vieillir mais j’aime bien un verre de vin ou du fromage ( ah lé fromage … Toute une histoire)
    Et pour finir lé sport est un bon lien social donc tu as’peux de chance de souffrir d’isolement à ta retraite …
    Voila bonne journée à toi
    Mes objectifs pour ce trimestre faire des compets de natation en masters ( je bosse en 2 postes alors dur dur les entraînements ) et consolider la course à pied , J’ai lâché faut que je relance la machine

  • Reply
    Princesse Strudel
    21 septembre 2016 at 8 h 42 min

    Oui, cent fois oui!

    Quand j’entends demander « comment lutter contre l’angoisse? « : le sport!
    Comment gérer le stress? « Le sport ».
    Et mon syndrôme pré-menstruel, comment je peux l’alléger? « En faisant du sport ».
    Je dors mal. « Fais du sport ».
    Bref, je susi devenue un peu ennuyeuse car mes réponses aux petits maux de la vie se ressemblent toutes.

    Certes, mon fiancé va finir par se demander si je n’entretiens pas une flamme coupable pour mon kiné / osteo que je vois très régulièrement, j’entre chez ma doctoresse en clamant « je suis en pleine forme – je viens pour mon certificat de course à pied / pour mes tendinites / pour mes semelles et un peu de kiné » et je connais tous les soucis de mon podologue (bavard , le podologue).

    Et je suis devenue un bonnet de nuit: « on se couche tôt et on va courir demain? Non, pas de dernier verre, on a une course demain. »

    Mais j’ai la pêche, je gère un boulot très chargé avec beaucoup de pression sans souffrir outre mesure, et je ne suis à peu près jamais malade.

  • Reply
    Natacha
    21 septembre 2016 at 8 h 44 min

    41 ans et je suis carrément d’accord. En fait, quand j’avais 20 ans, sur la plage, je me trouvais quelconque. Mais à 41 ans, je me rends compte que je peux enfin faire ma maligne (et que j’ai un corps bien plus ferme que pas mal de filles de 20 ans). Et je suis en bonne santé et en paix avec moi-même. Bref, si, il y a 20 ans, on m’avait dit que vieillir, ça ressemblerait à ça, j’aurais signé des deux mains !

  • Reply
    picsou
    21 septembre 2016 at 9 h 28 min

    bonzou ze sais pas zi tu le zais mais ze suis running coach . tu veux devenir ma pouliche ?moi ze le voeux

    signé: picsou, coach, bon coach, un avis sur tout et surtout un avis

  • Reply
    Soleil
    21 septembre 2016 at 10 h 35 min

    J’adore <3
    Plus proche des 30 que des 40 (plus pour longtemps… ), encore quelques années avant de passer cette barre fatidique, mais je me reconnais déjà! L'âge écrit sur le papier ne signifie absolument rien, vivons sport !!!

  • Reply
    Gabrielle
    21 septembre 2016 at 11 h 39 min

    ah!ah! Merci pour la rigolade Elise, j’adore vraiment ton blog ! Et évidemment, tout d’accord avec toi (j’ai 42 ans et je ne regrette pour rien au monde mes 20 ans et encore moins mes 30 ans). D’ailleurs, tu l’as constaté, le triathlon c’est un sport de vieux, surtout quand on monte en distance : souvent les podiums des M et half sont trustés par des vétérans. Sur mon M le WE dernier, il y avait une V3 bien devant moi, et j’ai même vu un V6 chez les hommes, ça laisse de l’espoir sur ma marge de progression !

  • Reply
    lilou
    21 septembre 2016 at 14 h 13 min

    C’est drôle car je me faisais la réflexion en disant à mon mari qu’on n’avait pas trop mal encaissé les années (41 ans tous les deux, et deux enfants). Je me trouve mieux physiquement qu’à 20 ans et objectivement je pense être mieux « roulée » (tout est relatif) malgré 2 grossesses et globalement plus en forme, dynamique, énergique…. comme toi, je fais régulièrement du sport depuis une quinzaine d’années. Mais, je crois que le plus dur reste à faire comme le dit Muriel, il faut qu’on encaisse aussi la future ménopause 😉 ; proposition de post pour dans dix ans…. Ah et une proposition de post : vois-tu les effets de ton cycle sur tes perfs ou plus généralement sur ton activité sportive ??? Bon, t’as bien parlé de nichons, alors on n’est plus à ca près ;-)))))

    • Reply
      elise
      28 septembre 2016 at 10 h 19 min

      Haha non je me sens loin de cette problématique quand même encore… et pas de différence pour moi selon les jours mais l’aide chimique joue sans doute à plein.

  • Reply
    lilou
    21 septembre 2016 at 14 h 14 min

    Ah et pour le photoshoppage, je ne vois pas du tout de quoi tu parles. A la maison, on est basiques, on utilise Paint 😉

  • Reply
    renardeau
    22 septembre 2016 at 12 h 45 min

    il y a que des vieux croutons qui zonent dans les commentaires ou quoi?!?

    • Reply
      Gabrielle
      23 septembre 2016 at 8 h 53 min

      Mais oui Renardeau ! des vieux croutons sportifs…

    • Reply
      elise
      28 septembre 2016 at 10 h 18 min

      comme toi en fait non ?

      • Reply
        renardeau
        12 octobre 2016 at 14 h 56 min

        non moi je suis un jeune crouton – je suis encore un renardeau je précise!!

  • Reply
    Violette
    27 septembre 2016 at 18 h 39 min

    Je confirme ! À plus de 60 ans ma mère – mon modèle – a un corps que les plus jeunes envient (me first) et son bronzage c’est clairement pas dû au jardinage lol

  • Leave a Reply