COURSES

10km Paris Centre de Nike, #werunparis, le compte-rendu

Dimanche, 7 heures du matin. Réveil.

Oui je suis comme ça moi, je me réveille à 7h pour une course à 10h. Non je n’habite pas en Belgique mais bien dans Paris. Mais bon, tu comprends, je suis pas du matin en course à pied alors, me lever à 7h me permet de faire croire à mon cerveau que je cours le midi.

Du coup, j’ai eu le temps pour quelques salutations au soleil, des massages à l’arnica, des câlins pour les monstres levés aux aurores également et zou, en route.

Je me doutais bien que l’échauffement allait pas franchement être facile vu que le départ était en plein Paris. Mais l’échauffement sur un 10K, c’est crucial. Du coup, j’ai couru depuis Saint Michel jusqu’au Palais-Royal histoire de me chauffer en douceur.

A 9h, je retrouve ma copine Maïté au Village:  quelques gammes, deux accélérations, pas dingue comme préparation mais nous avons hâte toutes les deux de rejoindre le sas.

Screen Shot 2015-10-04 at 22.08.47On a pas l’air mais on est super stressées toutes les deux.

J’ai un chouia triché sur ledit sas pour prendre le départ avec les copines et aussi parce que je connais bien la vitesse que je dois adopter: pas de risque de me laisser gagner par l’euphorie et de partir trop vite.

Du coup, je suis à côté de Anne avant le départ mais, comme elle l’a demandé, je ne vais pas la déranger. Je sais ce que c’est de se concentrer avant une course – au final, on échangera quelques mots après la course, bravo Anne pour ton record.

Les 3 premiers kilomètres passeront en un clin d’oeil. Je suis bien. L’allure oscille entre 5.05mn/km sur le premier kilomètre et 4.52 sur les deux autres. Je suis ravie. Rien à voir avec la course d’il y a deux semaines où j’étais déjà cramée au kilomètre 2.

Ca se compliquera au km 4, sans virer à la torture non plus mais le rythme se fait moins rapide. Je cherche deux copines qui m’ont dit venir au 3ème et 5ème kilomètre (et elles étaient bien là !) sans les voir. Déception.

Mon rythme est dangereusement bas. 5.15mn/km. Si je continue comme ça, je suis dans le mur.
Tant pis, je me force à essayer de prendre du plaisir quand même, à ne pas trop regarder ma montre et à avancer. Mais la deuxième moitié de la course ne sera évidemment pas des plus faciles.

Le parcours est un peu bizarre, ça tourne 25 fois à angle droit, pas top pour une perf. ET on a l’impression de repasser plusieurs fois au même endroit même si ce n’est pas franchement vrai.
En plus, comme je suis partie dans un sas « moins de 45 minutes » (gloups), je me fais doubler par tout le monde et ne double strictement personne.

Mais il fait hyper beau, la température est idéale et nous sommes tout de même en plein Paris. De quoi apprécier la course.

3km avant la fin, je me rends compte que j’ai encore les moyens de battre mon record, mais il va falloir que je ne lâche rien. Quelle pression. Savoir que si et seulement si vous courez à une vitesse donnée (et plus rapide que celle que vous maintenez déjà difficilement) dans les 15 minutes à suivre, alors vous aurez THE récompense, le plaisir d’avoir atteint votre objectif. Il faut tenir maintenant.

Je vais tout donner, même si j’ai franchement l’impression que la machine n’avance plus. Mais mes genouillères (nan mais magiques quand même Zamst hein, pas une douleur) tiennent bien, je n’ai aucune douleur aux genoux/bassin -merci ma kiné et mon ostéo- et c’est vraiment l’essentiel.

Je passerai le portique d’arrivée en 50 minutes et 43 secondes. I did it!

Screen Shot 2015-10-04 at 22.09.05C’est pas encore un temps de dingue (reminder: je m’entraine avec des filles qui font de 40 à 45 minutes sur le 10K ) mais j’ai gagné 1mn et 21 secondes sur mon précédent record et ça c’est dingue.

En plus, du coup, nous avons eu le temps avec les filles de revenir finir la course avec une copine qui courait derrière nous et ça aussi c’est un chouette moment.

Je finis reboostée, heureuse d’avoir titillé les 12km/ heures, persuadée que je vais finir par la passer, cette barre des 50 minutes.

Et vous, comment se sont passé vos Odysséa, RuninLyon and co ?

You Might Also Like

10 Comments

  • Reply
    Marie N
    4 octobre 2015 at 22 h 19 min

    Sympa ton compte-rendu!
    J’avais tellement peur de ne pas aller au bout que je suis partie vraiment doucement. Et dans le sas + d’1h il y a plein de niveaux différents, donc un peu dur de ne pas rester coincée derrière des + lents que moi (et il y en avait, ce qui est réconfortant!)
    J’espérais accélérer vers la fin mais je n’avais plus d’énergie.
    Comme j’étais toute seule, c’était dur de se motiver :-) (mon beau-frère courait aussi mais dans un sas + élevé)
    Par contre je suis hyper fière car pour la 1ère fois depuis 10 ans j’ai fait 10 km sans m’arrêter! J’ai bien ralenti au ravitaillement mais c’est tout. Et même si mon temps officiel Nike craint (1:04:28), sur Runkeeper j’avais 10,37 km en passant l’arche, donc ça ferait 1:02:30 au 10 km. Mais je ne sais pas si c’est Runkeeper qui se plante ou Nike :-) Jusqu’au 7ème km c’était bien synchrone et ensuite décalage.
    Le meilleur moment c’était de rentrer chez moi et de voir à quel point le grand de 5 ans était impressionné par ma médaille, du coup j’ai ressorti mes vieilles médailles pour lui montrer :-)

  • Reply
    Marie N
    4 octobre 2015 at 22 h 20 min

    Et j’ai oublié de te féliciter d’avoir battu ton record!!!!!

  • Reply
    Gabrielle
    5 octobre 2015 at 8 h 17 min

    Un seul mot : bravo !!!

  • Reply
    LilyPucette
    5 octobre 2015 at 10 h 19 min

    Hello Elise,

    merci pour ce compte-rendu, car je me demandais si je n’allais pas la faire l’année prochaine.
    Parce que je n’ai pas aimé courir l’Odyssea cette année, bien que satisfaite de mon temps (1h10 – on va voir si dans un an, je fais mieux, et si oui, de combien).
    Il y a eu un pb informatique, donc nous n’avons pas eu nos n° de dossards prévus (dans le sas de + 1h) , on nous a donné des dossards du sas – 50 min… hum hum…
    Résultat, on s’est fait engueuler, bousculer, et croche-patter pendant toute la course. Je comprends qu’on gênait les plus rapides, mais on n’avait pas demandé à être là, et quand on a voulu être dans le sas des + 1h on s’est fait refouler…
    A la fin, il y a plein de monde devant les « bornes » de fin de courses, c’était bouché et on a mis 20 min pour avoir notre bouteille d’eau et sortir de tout ça.

    Je n’avais pas remarqué ça l’année dernière, mais il faut dire que j’étais vers la fin 😉

    En tous cas, bravo pour ta performance, je suis admirative. Et peut-être qu’un jour moi aussi je ferais en 50 min (ha ha ha que je suis drôle 😀 )

    Sarah

  • Reply
    Chickruns
    5 octobre 2015 at 13 h 24 min

    Bonjour Elise,

    Tout d’abord, un grand bravo pour cette belle performance et ce beau compte-rendu (ainsi qu’un grand merci pour le blog que j’ai découvert récemment…la magie des mots clés!)?

    Si jamais ton planning de course (et ton agenda perso) te le permets, je te conseille vivement la corrida d’Issy en décembre. L’ambiance y est très festive et surtout…c’est très déroulant. Une bonne configuration pour tenter de battre son record!

  • Reply
    Pointeau
    5 octobre 2015 at 22 h 26 min

    qu’est ce qui te fait dire que ta page, elle est pour les filles? Moi je l’aime bien, ta page. Elle me fait rire et en même temps elle m’intéresse. Et puis elle redonne une dimension « cool » a cette discipline devenue « fassions ». Tu peux nous parler à nous aussi, les gars?

    • Reply
      elise
      6 octobre 2015 at 22 h 54 min

      ah j’adore ton comm, promis je fais un post pour vous les mecs.

  • Reply
    lilou75
    7 octobre 2015 at 8 h 27 min

    Je plussoie Pointeau. J’ai fait lire quelques articles de ton blog à mon mari (alors qu’il est loin d’être branché blog, très loin même) mais il aime bien. Et cet article : http://thankgodirun.com/10-raisons-de-detester-les-coureurs/ l’a vraiment fait marrer (le coup des chocapics pour la contreperf, il me le ressort et effectivement il vaut 41 au 10, même si aucun compteur officiel n’a jamais vu ce chiffre s’afficher). Je pense que l’article sur le soutien-gorge anita l’a moins intéressé 😉 Encore que…

  • Reply
    Quelle course pour quel niveau ? Thank God I run Thank God I run
    25 novembre 2015 at 22 h 35 min

    […] à Paris (enfin, quand ils ne sont pas annulés) qui sont très bien pour commencer. Les 10k de Nike sont sympa aussi. Et plein de 10K partout en France aussi. Bref, tu n’as aucune […]

  • Reply
    La 10km Paris-Centre de Nike – We Run Paris – Thank God I run
    2 octobre 2016 at 22 h 22 min

    […] fait mon premier 10k de Nike à 1h01 il y a 4 ans de celà  et l’an dernier j’avais mis 50mn et 43 secondes. Objectif pour cette année: passer sous la barre des 50mn. […]

  • Leave a Reply