LIFESTYLE

10 raisons de détester les coureurs

Screen Shot 2015-09-02 at 09.27.38

1. le coureur ne parle que de running
Pas une phrase sans que le coureur n’arrive à te caser qu’il court. Et vas-y que je te parle de mon entrainement, de mes courses du week-end passé ou de celles à venir. On est fatigué rien qu’à l’écouter. C’est bon, on a compris que tu courais.

2. il spamme tout votre feed Facebook/Insta avec ses sorties
Pas un jour non plus sans avoir son petit selfie raté et flou (voire son selfeet raté) accompagné de la distance courue (souvent supérieure à 10K sinon c’est pas drôle), de la vitesse en mn/ kilomètre (incompréhensible du néophyte donc) et du nombre de Nike fuel dépensés (incompréhensibles de tous, même du coureur).

3. il parle un jargon incompréhensible
VMA, VO2max, fractionnés, EF, « ce soir, c’est lactique ». On ne comprend rien à ce qu’il dit. Et d’ailleurs on s’en fout un peu. Faites qu’il ne rentre pas dans les explications surtout.

4. il est snob
Tu es un coureur du dimanche et tu veux parler à un runner ? Grand Dieux, tourne bien ta langue 7 fois dans ta bouche avant de lui causer de son sujet préféré. Si tu n’as pas couru des marathons (en moins de 4 heures pour les filles, 3 pour les mecs), un 10K en moins de 35 minutes, un ultra trail éventuellement, le coureur n’aura aucune estime pour toi et te prendra de haut.

Pire, ton petit hobby du dimanche l’énervera.
Après tout, toi qui sais te servir de tes pieds, comment as-tu fait pour ne pas être tombé dans la marmite du running ?

5. il est mal habillé
Ca, c’est le syndrôme où la nana d’ordinaire coquette et plutôt de bon goût trouve soudain normal d’afficher une brassière léopard rose (mais Nike) ou un legging imprimé.

On pourrait aussi l’appeler le syndrôme « blogueuse de mode » appliqué au running. Quand les blogueuses finissent par te faire croire que c’est OK de mixer 3 couleur flashy par tenue dont une sur ton short. Comme en 2010 quand les blogueuses de mode raffolaient des superpositions et des bonnets ridicules, tu te souviens ?

Note que ça marche pour les mecs et que c’est pire, puisque là, ton homme -normalement plutôt classe en costard- en vient à penser que c’est OK de courir dans un t-shirt promotionnel du semi de La Rochelle, de préférence vert fluo avec la marque d’un hypermarché dessus.

6. il est toujours de mauvaise humeur
Soit il est insupportable parce qu’il n’a pas couru depuis plus de 48 heures (son max) et n’a pas eu sa dose d’endorphines. Soit il est pas content parce qu’il a fait une contre-performance à sa course de dimanche. Soit il est véner parce que son blogueur préféré a couru 40km de plus que lui ce mois-ci. Soit une réunion tardive lui fait rater son entrainement, bref, le runner a toujours une excuse pour faire la gueule.

Pire, si il est blessé.

7. d’ailleurs il est toujours blessé
Entre les tendinites, les entorses, les fractures de fatigue, les aponévrosite et j’en passe et des meilleures, le coureur a TOUJOURS un pet de travers. Et se charge d’en faire profiter le monde entier. Au début, tu t’inquiètes pour lui, le pauvre, attends ça peut être grave une tendinite. Au bout de la 5ème en un an, tu t’inquiètes moins. Et tu le laisses se trainer de kinés en ostéos tranquilloubilou.

8. il dénigre les autres sports
Tu fais du tennis, du foot ou de l’aikido ? Ah mais ça mon beau monsieur (ou ma bonne dame), c’est du sport de  femmelettes. Tu fais pas de runnnninnng, alors tu peux pas comprendre la douleur du coureur solitaire, quand il finit son fractionné ou sa sortie longue, Britney sur les oreilles. Cherche pas et arrête de perdre ton temps dans des faux sports, hein.

Sauf si tu fais du triathlon. Mais auquel cas, t’es un peu con parce que tu pourrais te concentrer sur la course plutôt que te disperser avec du vélo et de la natation.

9.il est un peu mytho
Le marathon ? Il le fait en 3h20.

En théorie.

Son dernier marathon ? 3h59. Mais tu comprends, il faisait chaud, il était pas assez préparé, il avait mal au bide rapport à des chocapic pas bien digérées, il avait picolé la veille, le parcours n’était pas roulant, ça bouchonnait au début (liste d’excuses infinie).

Mais bon, c’est sûr, il vaut 3h20.

Et d’ailleurs, il prépare le marathon des Sables là.

De 2025.

10.il mange « healthy »
Ben ouais, quitte à courir, tu vas pas non plus t’enfiler un DoMac juste après ? le coureur (plus souvent la coureuse quand même) mange du quinoa, du smoothie bien vert et du granola  home-made au petit-déjeuner. ET il nous saoule avec son alimentation et non, je peux pas manger au petit chinois du coin ce midi c’est plein de glutamate incompatible avec ma prépa marathon.

Enfin ça, c’est avant les 15 bières du Happy Hour. Entre coureurs.

 NB.

Il va de soi que personnellement, je n’ai aucun des travers ci-dessus.
Aucun.
D’ailleurs, en fait, même si j’en avais, comme je suis mariée à un runner, ça passerait totalement inaperçu.

Sauf pour mes collègues. Et mes ami(e)s non runners.
Mon Dieu, comment me supportent-ils encore ???

You Might Also Like

11 Comments

  • Reply
    EniLaroc
    3 septembre 2015 at 5 h 39 min

    Excellent ! Ton article m’a bien fait rire ! Mais heureusement je ne me suis pas trop reconnu dedans 😀

  • Reply
    renardeau
    3 septembre 2015 at 10 h 26 min

    J’aime la tournure grugru que prend ce blog

  • Reply
    Audrey
    3 septembre 2015 at 13 h 55 min

    Ah ah le coup du tee-shirt vert fluo de la course de Trifouillis-Les-Oies sponso par Super U est TELLEMENT vrai 😀 (bon les autres aussi)

  • Reply
    Marylin
    3 septembre 2015 at 14 h 04 min

    Mouahahaha ! Excellent, j’ai bien ri !
    Et j’y reconnais pas mal de gens en effet ^^
    Entre autres, ceux qui dénigrent les autres sports (suis une runneuse du dimanche, perso, voire un peu plus mais ce n’est pas mon sport de prédilection).
    Bref, je découvre ce blog, qui me plait bien, je partage de ce pas ! :)

  • Reply
    running cannabis
    4 septembre 2015 at 9 h 53 min

    Sauf la 8 et c’est tout moi !

  • Reply
    Kiki
    8 septembre 2015 at 8 h 15 min

    hihihihi,

    10. les runners font peurs.
    Dis donc, les deux runners vous avez réussi à garder vos amis????

  • Reply
    Kiki
    8 septembre 2015 at 8 h 15 min

    hihihihi,

    10. les runners font peurs.
    Dis donc, les deux runners vous avez réussi à garder vos amis????

  • Reply
    Violette in Paris
    8 septembre 2015 at 20 h 01 min

    Hilarant ! J’avoue je suis une selfeeteuse 😉

  • Reply
    8 bienfaits innatendus du running Thank God I run Thank God I run
    23 septembre 2015 at 22 h 22 min

    […] mais le running m’a vachement ouverte sur les autres sports. Contrairement à ce que je dis là.  Maintenant, j’ai envie de faire à peu près tout ce qui se pratique en compétition, du […]

  • Reply
    8 bienfaits inattendus du running Thank God I run Thank God I run
    23 septembre 2015 at 22 h 27 min

    […] mais le running m’a vachement ouverte sur les autres sports. Contrairement à ce que je dis là.  Maintenant, j’ai envie de faire à peu près tout ce qui se pratique en compétition, du […]

  • Reply
    roger florence
    13 mai 2016 at 20 h 35 min

    merci pour cette petite lecture très fun, je lis tout en mangeant du chocolat noir 70% de chez dardenne, la marque sans gluten, végan. mais avec du sucre quand même histoire de me passer les nerfs (je n’ai pas fait de sport today), après une journée avec un coach afin de pacifier les relations avec l’équipe au travail…
    sinon, je ne fume pas et je ne bois pas et je n’ai pas d’amoureux.
    je m’offre une petite parenthèse perso mais j’ai toujours autant de plaisir à lire ces petits bouts de vie , en plus ça parle de sport…
    a +

  • Leave a Reply